:: Les territoires impériaux :: Île d'Irianeth :: Les terres abandonnées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une décision impartiale [PV Hekalyn]

avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
04.10.17 18:17
Une partie de lui, la moins dominante, lui hurlait que ce qu’il était en train de faire était la pire idée qu’il avait eu depuis des siècles. La partie la plus dominante, elle, se régalait pleinement du doux contact des lèvres de la sorcière impériale contre les siennes. Elles étaient parfaites. L’immortel déchu n’avait rien à redire sur elles, si ce n’est qu’il savait déjà qu’il aurait de la difficulté à renoncer à ce rapprochement.
Intérieurement, il ressentait déjà son sentiment de possessivité prendre le dessus sur sa raison. La simple idée de pouvoir posséder cette tempête glaciale lui enivrait l’esprit. Littéralement. Elle était à lui. Elle était son âme sœur. Jamais il n’accepterait qu’un autre homme, ou une femme, s’approche d’elle de la sorte.

Si un membre de son empire osait que la regarder de travers, il ferait de cette pauvre âme un exemple de damnation pour tous ceux et celles désirant s’en prendre d’une quelconque façon à la sorcière… Si son ennemi osait que la regarder dans les yeux, il mettrait le royaume de ce dernier tout entier à feu et à sang pour le punir de son audace…

* Excess… * Cette pensée n’eut pas le temps de se formuler pleinement dans son esprit. Lorsqu’Hekalyn répondit à sa provocation charnelle, l’embrassant avec une ardeur quasi égale à la sienne, le peu d’esprit, voire même le peu de contrôle qui lui restait, disparut... Lorsqu’elle glissa ses mains à la fois douce et froides à la base de son cou, amplifiant leur rapprochement, il frissonna d’approbation.
Sans le moindre remord, l’immortel déchu colla davantage son corps massif contre celui de son âme sœur. Elle était parfaite. Elle lui allait à merveille.

Avait-elle la moindre idée de l’emprise qu’elle avait sur lui présentement ? Avait-elle la moindre idée de ce qu’elle était en train de réveiller en lui ? Non. Bien sûr que non. Même si Häastrial savait qu’il était encore une fois l’unique responsable de cette situation, une partie ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il n’avait pas créé ce sentiment, ni même cette réaction, chez la sorcière impériale. Son pouvoir ne lui permettait pas de faire ce genre de chose. L’immortel déchu n’avait fait qu’amplifier un sentiment déjà existant… Il était peut-être présentement enfui, voire même inexistant aux yeux de son âme sœur, mais il était bel et bien présent.

Puis, brusquement, l’empathie s’estompa d’un coup. Aussitôt, un sourire mesquin apparut sur les lèvres de l’empereur noir. La sorcière impériale mit alors fin à leur si délicieux contact, ce qui, étonnement, arracha un grognement de désapprobation à l’immortel déchu. Cette légère frustration l’empêcha d’ailleurs de sentir, dès le début, la magie que la sorcière concentrait dans ses mains. Lorsqu’il ressenti finalement celle-ci, Hekalyn était sur le point d’utiliser son pouvoir contre lui... Si d’une part la réaction de son âme sœur l’exaspéra un peu, cela ne l’empêcha pas d’éclater de rire. * Tu es trop prévisible, ma chère. * Pensa alors l’empereur en se dématérialisant aussitôt avec la jeune femme.

Lorsqu’ils réapparurent, se fut sur les terres abandonnées.

Quand la jeune femme réalisa qu’ils n’étaient plus dans la salle du trône, elle s’éloigna rapidement en utilisant ses ailes pour créer une certaine distance entre eux. Häastrial, lui, resta immobile devant ses agissements et se contenta d’observer son âme sœur avec un grand sourire sur les lèvres. La situation l’amusait toujours autant ; il n’allait certainement pas faire comme si ce n’était pas le cas. Intérieurement, l’immortel déchu ne pouvait s’empêcher de se dire que contrairement à toutes les rumeurs qui circulaient sur elle dans l’empire, le moindre petit changement, le moindre imprévu même, pouvaient troubler la jeune femme. Allait-il s’en plaindre ? Certainement pas puisqu’il en était l’auteur. Trouvait-il la sorcière impériale plus faible ? Indigne de son titre ? L’idée ne lui traversa même pas l’esprit. Et même si tel avait été le cas, il n’aurait guère porté une attention quelconque a celle-ci puisqu’Hekalyn s’adressa à lui.  

Häastrial écouta attentivement les paroles de cette dernière. Lorsqu’elle utilisa le pluriel pour désigner la gestion de l’empire, l’immortel déchu fut visiblement estomaqué. Il ne se souvenait pas avoir accepter l’offre de cette dernière ; il n’avait toujours pas accepter de faire d’elle son unique épouse. Néanmoins, l’audace de cette dernière à prétendre au titre d’impératrice de l’empire noir sans son consentement l’amusa.
D’un pas lent, ne quittant pas son âme sœur du regard, il s’avança vers elle tandis qu’elle faisait de même. Lorsque le corps de celle-ci frôla le sien, l’immortel déchu s’immobilisa. Par précaution, car il n’avait pas spécialement envie de se faire broyer les os, il observa minutieusement les moindres faits et gestes d’Hekalyn. S’il percevait la moindre magie, s’il ressentait la moindre agressivité, il répliquerait.

- […] Peut-être même finirons-nous par nous entre-tuer mutuellement ? Cela nous plairait à tous les deux, ne dites pas le contraire.

L’immortel déchu arqua un sourcil. C’est alors qu’il comprit qu’elle n’avait pas du tout saisit la véritable nature de sa petite démonstration. Du moins, pas dans son intégralité. Bien que l’idée était loin d’être bonne, Häastrial se mit à rire. Finalement, son divertissement matinal n’allait pas prendre fin prochainement. Le plus amusant restait manifestement à venir.

« Je ne nierai certainement pas le fait que votre tempérament orageux est loin de me déplaire. Commença-t-il par dire. En revanche, je crois qu’il serait important de vous informez d’un simple détail puisque, visiblement, vous n’avez pas comprit la nature de mon pouvoir. »

Häastrial leva tranquillement la main et en s’assurant que la jeune femme réalise qu’il n’utilisait aucune magie présentement, alla prendre une des mèches de cheveux d’Hekalyn, qui tombait en cascade sur son épaule gauche, pour la repousser vers l’arrière.

« Mon pouvoir d’empathie ne me permet pas de créer des sentiments chez autrui. Je ne peux qu’amplifier ou diminuer un sentiment qui est déjà existant chez une personne. Dit-il en mettant une certaine importance sur le mot déjà. La réaction que vous avez eut ; vos battements de cœur soudain, votre envie de vous abandonner dans mes bras et j’en passe… (il faisait vraisemblablement allusion a tous autres sentiments ou envies) Je ne l’ai pas inventé, Hekalyn. Il s’avança davantage, collant son corps contre celui de la sorcière, et pointa d’un doigt le cœur de la jeune femme. J’ai simplement fait ressurgir ce sentiment enfui. Vous ne le ressentez peut-être pas présentement, mais un jour, cela viendra. Il est important que vous preniez conscience de cela. »

D’un pas lent, l’immortel déchu contourna tranquillement la sorcière impériale tandis que celle-ci encaissait ses dires. Lorsqu’il fut derrière elle, il se pencha doucement à son oreille, puis ajouta d’un ton à la fois provocateur et amusé :

« Le temps n’est pas ce qui me manque… Je suis patient, j’attendrais. En revanche, ne soyez pas aussi sotte que la moyenne des gens, Hekalyn. L’amour, ou quelque soit le terme affectif qui unis deux personnes, âme sœur ou non, n’est pas a proprement parlé une… Faiblesse. Je ne possède guère d’empathie pour autrui, mais je ne suis pas assez bête pour ne pas accepter le fait qu’un sentiment ne soit pas ce qui nous anime réellement... Je ne serais pas en quête de vengeance si tel n'était pas le cas. Tout est dans le contrôle, très chère. Et vous ? Êtes-vous capable de vous contrôlez ? »


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04.10.17 20:06
Invité
Il était tellement imprévisible, Hekalyn avait du mal à prévoir le moindre de ses actions ou encore répliques. Il fallait dire aussi qu'elle ne le connaissait pas super bien non plus, autre que de renom et de réputation. Elle était bien mal placé n'est-ce pas ? Chose sûre, la sorcière observait très attentivement les réactions physique de ce dernier. Depuis le début de leur rencontre, elle l'avait vu sourire et ricaner. Il était amusé des réactions de la sorcière et cela lui était maintenant évident. Lorsqu'il arqua un sourcil cependant, l'attention d'Hekalyn fut dirigée entièrement vers l'Empereur.

Se raidissant en voyant la main bouger vers les cieux, l'hybride l'observa minutieusement puis fut surprise lorsqu'il déplaça simplement une mèche de ses cheveux. Elle le trouvait étrange. Très attentive à ses paroles, Hekalyn afficha une expression plus que surprise lorsqu'il expliqua plus en détail la façon dont fonctionnait son pouvoir d'empathie. Elle assimilait bien ses paroles, elle ... comprenait également ? Il était en train de dire que ce qu'elle avait ressentit était juste ... enfouis au fin fond d'elle ?

La sorcière fronçait les sourcils drôlement en fixant le doigt d'Häastrial qui pointait vers son coeur. Cette dernière émit un léger "pffft" en ricanant. Voyions donc ! Comme si elle pouvait avoir ces drôles de choses au fond d'elle depuis toutes ses années et ne rien avoir ressentit avant aujourd'hui. Elle ne doutait pas des paroles de l'Empereur puisque ... son immortalité devait lui donner quand même une certaine clairvoyance non ? C'était sans doute ce détail, son immortalité, qui déstabilisait tant Hekalyn. Sinon quoi d'autre ? ... La présence de son "âme-soeur" ?

En entendant sa petite question quant au contrôle, l'expression sur le visage d'Hekalyn se transforma pour devenir le plus neutre possible et de marbre. Était-il sérieux ? Elle prit un moment pour bien respirer, fermant les yeux. En fait elle avait du mal à se retenir de rire. Il faisait réellement exprès pour tenter de la provoquer.

- Me contrôler ... Vous ais-je donné l'impression de ne pas pouvoir me contrôler ?

Puis elle ne pu se retenir d'éclater de rire, un rire franc et vrai. Plus elle s'entendait rire et plus son rire devenait incontrôlable. Qu'est-ce qui lui prenait donc ? Se détournant de l'Empereur, elle essuya rapidement ses larmes en marchant un peu pour s'éloigner de lui. Elle se sentait fatiguée, ce devait être la fatigue. Ou encore la retombé de l'adrénaline ? Finissant par se racler la gorge et reprenant ses esprits, la sorcière expira plusieurs fois pour se calmer. Se tournant de nouveau vers l'Empereur, Hekalyn dit sérieusement :

- Le temps ne vous manquera jamais, bien entendu. Jusqu'à maintenant, j'ai toujours su contrôler cet empathie comme vous le décrivez. En vous entendant, j'ai de la difficulté à croire que j'ai ces sentiments ...affectifs? au fond de moi. Je n'ai jamais, aussi étrange que cela puisse paraître, entendu ou sentit mon propre coeur battre dans ma poitrine. Je n'ai pas été conçue ni conditionnée pour cela. Je sais cependant que vous dites la vérité concernant tout ça.

Pour le reste, Hekalyn préféra continuer la conversation mentalement. Ne sachant réellement pas pourquoi elle était aussi sincère envers lui, ouverte ? Elle détestait la sensation et en même temps, elle était curieuse.

**[Häastrial] Je ne comprends cependant pas toute cette bousculade et je vous prierais de ne pas recommencer ce petit tour, surtout pas devant d'autres. J'aimerais pouvoir conserver intact ma réputation devant tous. Devant vous c'est une autre chose ...**

Oui, devant Häastrial, s'il était d'accord, cela pourrait être différent dans leur intimité. Si uniquement eux d'eux étaient au courant, pourrait-elle réussir à découvrir ce qu'elle avait enfoui au fond d'elle ? Ses ... sentiments, pulsions ? Son ... affection ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
05.10.17 15:04
Le regard ancré dans celui de la jeune femme, Häastrial ne chercha pas a anticiper une quelconque réaction chez son âme sœur. Il attendait, tout simplement. Il avait le sentiment - l’aisance même - d’être parfaitement en contrôle. La situation, pour le moment en tous les cas, n’allait pas dégénérer. Même s’il venait de la provoquer un peu avec ses paroles et son timbre de voix, cette exhortation n’avait pas pour objectif de lui faire perdre tout contrôle d’elle-même, comme il l’avait auparavant fait dans la salle du trône. Au contraire, il voulait simplement stimulé un peu cette dernière pour que, cette fois, l’information soit acquise plus que parfaitement. De son point de vue, il n’existait pas de meilleure source de motivation qu’un sentiment élevé de fierté, de dignité et d'honneur personnel. L’orgueil, malgré sa piètre réputation, n’était pas dépourvu d’utilité.

Lorsque l’expression faciale de la sorcière impériale devint de marbre, l’immortel déchu comprit aussitôt qu’une réponse ne tarderait pas à venir. Il délaissa donc ses pensées de côté pour porter toute son attention sur Hekalyn, qui lui demandait si elle lui avait donné l’impression de ne pas être en mesure de se contrôler. * Elle se fout de moi ! * Pensa aussitôt l’empereur.

Il allait lui répondre, mais le soudain rire de cette dernière le déstabilisa légèrement. Cette réaction… Il ne l’avait pas envisagé ; l’idée qu’elle réagisse ainsi ne lui avait même pas effleuré l’esprit. Même si, dès le départ, il n’avait pas cherché à prédire un quelconque comportement chez elle suite a ses propres paroles, il devait reconnaître que la voir rire d’une manière si euphorique venait de le prendre par surprise.

Quelque peu obnubilé par les agissements de son âme sœur, Häastrial se contenta d’observer avec un certain amusement la sorcière impériale. Que pouvait-il faire d’autre de toute façon ? Elle n’était clairement pas en état d’entendre quoi que ce soit présentement. Était-ce une façon pour elle d’encaisser ce qu’il venait de dire ? La réponse ne tarda pas à venir à son oreille. Il comprit qu’effectivement, elle absorbait la nouvelle ainsi lorsqu’elle lui avoua qu’elle n’avait jamais senti son propre cœur battre. Sur ce point, il n’allait certainement pas la contredire, même si, bien franchement, de son point de vue, cette déclaration était d’une ironie sans nom. Pouvait-il blâmer cette dernière de dire une telle chose ? Ou même de croire une telle chose ? Non. Elle n’était nullement responsable de cette pensée. En revanche, son père…

Puis, le moment fatidique arriva.
Hekalyn, mentalement, lui demanda de faire preuve de retenue avec elle devant les autres membres de l’empire. Du moins, c’est ce que la plupart des mots employés lui demandaient de faire… Häastrial, lui, comprit toutefois autre chose... En fait, il ne retint que les mots " Devant vous c'est une autre chose..." En repensant à tout ce qu’elle venait de lui dire, l’immortel déchu étouffa difficilement un rire qui voulait silencieusement dire " Ah la la ".

« Déjà, commençons par le début. Ai-je eu l’impression que vous manquez de contrôle ? Hum… Loin de moi l’idée de vous contredire, très chère, mais je tiens à préciser que ce n’est pas moi qui vous ai attaquer dans la salle du trône. Dit-il avec amusement. Ce n’est tout de même pas de ma faute si vous aviez le bout du nez rouge. Je voulais simplement évitez que vous vous ridiculisiez devant vos confrères. » Ajouta-t-il avec une pointe de sarcasme.

D’un pas lent, il commença à faire les cent pas de long en large pour se dégourdir un peu les jambes. Il profita également de ce moment pour secouer légèrement ses ailes, qui commençaient à s’impatienter d’être ainsi inactive alors qu’elles avaient toute l’espace souhaité pour s’envoler. Puis, sans attendre davantage, Häastrial reprit avant que la sorcière impériale ne lui réplique quelque chose concernant ce qu’il venait de lui dire.

« En ce qui concerne votre coeur ou même, tout autre forme de sentiment quel qu’il soit, il est gère étonnant que vous ne sachez rien a ce sujet. Dire que votre famille ne vous a pas bien éduqué serait exagéré de ma part. En revanche, vous imposez dès votre plus jeune âge une restriction concernant ce que vous êtes en réalité ne fut pas la meilleure idée de votre père. Si celui-ci vous aurait apprit à vivre avec votre conscience et donc, avec des sentiments… vous n’auriez pas eut cette réaction dans la salle du trône lorsque j’ai utilisé mon empathie sur vous. »

Un sourire mesquin au visage, le corps bien droit, il s’arrêta soudainement dans sa marche autour du rocher pour lever quelque peu les mains en signe de capitulation.

« Je ne dis pas que vous m’avez donné l’impression de mal vous contrôlez. Je dis simplement que la situation aurait pu être différente si on ne vous avait pas empêché de développer quelque chose qui est malheureusement naturel chez les mortels. Dit-il d’un ton assez calme malgré l’ironie de ses dires. J’ai apprit a vivre avec des sentiments dès le jour où je me suis enlever la vie pour devenir un immortel. L’ironie dans toute cette histoire, c’est que moi, contrairement à vous, j’ai réellement un cœur qui ne bat pas. » Avoua-t-il avec une pointe d’hypocrisie dans la voix.

L’immortel déchu n’aimait pas réellement parler de cette partie de son passé. S’il y a bien une chose qu’il regrettait, c’était de s’être enlever la vie pour répondre au caprice d’un dieu qui, par la suite, lui avait tout prit… Inconsciemment, alors qu’une partie de ses pensées s’acharnaient à dévier son attention sur autre chose, l’expression d’Häastrial devint légèrement plus sombre. Dire que cet homme n’était pas déterminé à faire tomber son ennemi, c’était être aveugle ou tout simplement bête d’esprit.

Lorsque l’empereur réalisa que son âme sœur scrutait le moindre de ses gestes, il réalisa que son expression en laissait trop comprendre et fit aussitôt disparaitre celle-ci de son visage. N’ayant pas spécialement envie qu’elle lui pose des questions, même s’il savait déjà qu’il répondrait à toutes les interrogations de son âme sœur, Häastrial s’avança tranquillement vers la sorcière impériale afin de poursuivre la conversation.
Il n’avait toujours pas répondu à une seule chose.  

« Je ne me permettrai pas, voyons ! Dit-il avec sincérité. Tout comme je ne permettrai pas qu’un autre que moi utilise un tel pouvoir sur vous. Murmura-t-il en arrivant près d’elle. Voyez-vous, je n’aime pas lorsqu’on touche a ce qui m’appartient. Et j’aime encore moins lorsqu’on malmène d’une quelconque façon ce qui est a moi… Si j’accepte de faire de vous mon impératrice, nul membre de mon empire ne remettra votre réputation en question. Néanmoins… »

L’immortel déchu retint la fin de sa phrase entre ses lèvres et profita de se suspense pour  s’approcher davantage de la sorcière impériale. Puis, lorsque son corps frôla le sien, tranquillement, il glissa une main dans les cheveux de la jeune femme avant d’approcher son visage à quelques centimètres du sien. Il regarda ses lèvres un bref instant, effleurant celles-ci des siennes... savourant un bref instant ce frêle contact. La provoquait-il ? Oui. Un peu.

« Êtes-vous réellement prêtre à être mon impératrice ? Souhaitez-vous réellement le devenir, Hekalyn ? » Demanda-t-il finalement.


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
12.10.17 12:36
Invité
La sorcière plissa drôlement le nez lorsque ce dernier mentionna son entrée fracassante dans sa salle du trône. Voyions qu'il se moquait simplement d'elle, Hekalyn laissa couler les remarques avec un léger sourire en coin. Si cela pouvait lui faire plaisir de lui rappelait ... hey bien soit. D'un regard tranquille, l'hybride regarda son empereur fait les cent pas un peu plus loin, admirant ses grandes ailes de couleur beaucoup plus sombre que les siennes.

Puis il eut l'audace de lui parler de son paternel. L'expression sur le visage de la sorcière se durcit immédiatement, plissant les yeux en l'écoutant pour voir jusqu’où il voulait en venir. Comment osait-il seulement blâmer son père de la sorte par rapport aux événements produits dans la forteresse ? De son souvenir, l'empereur avait bien prit goût à ses réactions alors ou voulait-il en venir exactement ?

Hekalyn l'observait avec une attention concentrée sur le moindre de ses mouvements, tel un prédateur guettant sa proie. Lorsqu'il sembla capituler devant les faits, la pheryxian arqua un sourcil. Il était un drôle de personnage, vu la nature de son propre sang de venir lui affirmer qu'elle n'avait pas été développé correctement, naturellement pour une mortelle. Et puis franchement en y réfléchissant bien, elle s'en fichait éperdument. Avec 150 ans derrière les plumes, elle était bien avec cela, peu importe ce que l'empereur disait !

Le fait qu'elle lui avoue n'avoir jamais sentit son propre coeur battre semblait déranger Häastrial sans qu'Hekalyn ne sache réellement pourquoi. En quoi cela pouvait-il bien le regarder ? Elle était vivante, en forme, puissante et avec toute sa tête, en quoi cela pourrait bien lui servir de plus ? L'hybride se garda tout commentaire lorsqu'elle entendit les confessions de son âme soeur. Elle remarqua rapidement le regard de ce dernier s'assombri et préféra ne rien ajouter sur le sujet. Elle se doutait bien de toute façon qu'il ne partagerait pas les moindres détails de son histoire.

Ne sentant aucune hostilité venant de la part de l'empereur, Hekalyn se détendit légèrement lorsqu'il vint vers elle. Elle ne pouvait quand même pas s'empêcher de ne pas le quitter des yeux ... au cas ou ! La sorcière fit clouée sur place par les paroles de l'empereur. Bien qu'elle pensa au début qu'il était en train de se moquer d'elle encore une fois, Hekalyn comprit bien rapidement qu'il était d'un sérieux qui lui faisait presque peur. Ce qu'il était en train de dire était lourd de sens, bien qu'elle l'avait toujours désiré, elle avait maintenant du mal à y croire.

Lorsque l'empereur s'approcha très très près d'elle, Hekalyn retint son souffle en sentant la surface de ses plumes frétiller. Ne pouvant s'empêcher de fermer les yeux lorsqu'il glissa sa main dans ses cheveux, la sorcière laissa s'échapper un drôle de soupirement. Brusquement, les ailes d'Hekalyn s'ouvrirent en entier de chaque côté de son corps lorsque l'Empereur frôla de nouveau ses lèvres des siennes. Elle se sentait vive d'énergie, électrisée et drôlement euphorique par son contact. Elle était loin de trouver cela normal, mais la sensation que ça lui procurait ...

Posant son regard améthyste sur celui de l'empereur en entendant sa question, la sorcière mit un temps avant de répondre. Ses ailes toujours grandes ouvertes frémissaient dans l'attente.

- Je suis plus que prête à devenir votre impératrice Häastrial et c'est ce que je souhaite personnellement.

Elle allait ajouter surtout après ces contacts, mais se garda de le dire à voix haute en jugeant cela trop étrange sortant de sa propre bouche. Pourtant, c'était vrai. Il y avait ce quelque chose de particulier qui piquait sa curiosité. Maintenant à son tour à elle, la sorcière glissa ses mains froides de nouveau à la base de la nuque de l'empereur. Cette fois, ce n'était pas pour l'écraser entre ses mains, mais bien pour profiter du contact de sa peau. Frôlant à son tour ses lèvres à celle de son âme soeur, l'hybride ajouta :

- Enfin ... seulement si vous aussi êtes près à faire de moi votre impératrice ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les territoires impériaux :: Île d'Irianeth :: Les terres abandonnées-
Sauter vers: