:: Les royaumes d'Enkidiev :: Jade Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entrainement solitaire. Vraiment ? [pv]

Invité
Invité
04.10.17 14:46
Invité
Midori suivait dans l'ombre le roi de Jade. Elle était toujours là, silencieuse et discrète. Pour beaucoup, il ne s'agissait que d'une jolie jeune fille pour servir de compagnie féminine au roi. Peu connaissait son rang ou encore ses habiletés. Jouant le jeu de la soumise à la perfection. Elle marchant docilement avec de petit bas, les yeux baissés, tout en fragilité.

Pourtant, sous les plis de son riche kimono, Midori portait des lames afutées et dangereuse, même son éventail avait des dards de discimulé et la bordure n'était pas d'argent mais de fer poli qui une fois ouvert et tendu devenait aussi tranchant qu'un rasoir. Le visage doux cependant de la jeune femme cachait le jeu mortel qu'elle représentait avec efficacité.

Midori faisait partie de la garde personnelle et rapprochée du roi, mais plus que cela, elle était également sa maîtresse ce qui était un peu plus de notoriété. Cependant, bénéficier des faveurs de Rin n'avait rien de dégradant et on accordait donc un certain respet à cette femme pour être ainsi dans les bonnes grâces du roi.

Docile et obéissante, Midori ne dit rien, ni ne fit rien lorsque le roi demanda aux gens de le laisser seul. Midori était intime avec lui, Rin avait l'habitude de s'adresser à elle directement,verbalement ou d'un regard, même d'un geste pour lui demander de prendre congé. En dehors de cela, la jeune jadoise restait toujours là, au côté du roi pour défendre la vie et l'honneur du roi.

Une fois les portes refermées sur eux... Midori sourit et releva la tête. Ils étaient dans la salle d'armes privée du roi. C'était ici qu'il s'entrainait de façon confidentielle. D'un commun accord, Midori savait à quoi s'entenir: elle était une des adversaires régulièrement de Rin ici. Elle avait eu un entrainement particulier avec les shidoris.

Elle ne pouvait bien sur pas se battre efficacement en entrainement dans sa tunique. Elle pouvait le faire, mais au risque de la déchirer et cela n'aurait pas été convenable dans pareille circonstance. À la place, elle défit d'un geste la boucle de sa ceinture, et laissa le grand rectangle de tissu se défaire. Si kimono coloré s'ouvrit laissant voir une tunique mince d'apprentie martiale en soie rouge. Elle laissa tombé sa ceinture au sol puis fit glisser de ses épaules son kimono. Voilà, elle ne portait plus que sa tunique légère. À sa taille un wakizashi et un tanto.

Elle s'inclina respectueusement devant son roi, toujours prête à être utile à ce dernier, dont en entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04.10.17 19:22
Invité
La salle d'entrainement était une grande pièce de 5 mètres carré réserver exclusivement au roi et à ceux qui l'accompagnait parfois. Le roi de Jade était aujourd'hui accompagné de la personne qui avait probablement la plus grande place dans le cercle personnel du roi, la belle Midori. Peu savait que la jeune femme était le garde du corp personnelle du roi, aux yeux de tous ce n'était que son amante, rien de plus. Elle avait probablement été choisi pour sa grande beauté et sa grâce, voilà ce que tous ce disait. Il avait bien sûr tors, mais ce n'était pas pour déplaire à Rin qui aimait conserver un voile de mystère sur ses plus proches collaborateur. Juste avant de venir, le roi avait assisté a une interminable réunion et ça ce ressentait dans son comportement. Il était à cran et poignardait du regard tous ceux qui croisait sa route pour aller jusqu'à cet endroit priver, l'un de ses nombreux sanctuaires. Lors des derniers mètres, seul le son des pas léger de Midori le suivait de près, pas une âme qui vive dans cette partie du palait. Heureusement pour le roi d'ailleurs.

Il entra dans la salle et congédia d'un mouvement de main une poigne de servante qui s'affairait à nettoyer la salle, avant de pousser un ultime soupire et de se détendre complètement. Le jeune roi fit craquer son cou avant de se retourner vers Midori, un sourire sur les lèvres. Enfin il était seul enfin il en avait fini. Il pouvait, pendant quelques instants, redevenir le prince combattant qu'il n'avait peut-être jamais complètement arrêter d'être. Alors que la jeune femme se préparait pour leur entrainement quotidien, le jeune roi ce contenta de retirer son kimono, ne gardant que ses sandales et ses pantalons de tissu. Sans quitter Midori du regard, il prit un tanto sur l'un des présentoirs qui entourait la salle d'arme et s'approcha d'elle, un sourire sincère au lèvre.

Aujourd'hui, on s'entraîne au tanto, vue que tu semble apprécier cette arme tu ne verra aucun mal à me l'enseigner non?

Puis, sans un mot de plus je reculai de quelques pas et me mit en position. Seulement voilà, le roi n'avait aucune idée de comment se battre avec une telle arme. Il avait bien sûr déjà vue des shinobies en actions, mais jamais il n'avait comprit comment il pouvait frapper aussi vite et avec autant de finesse. Lui-même était un samurai de formation. Il était un expert dans le combat au Katana et manipulait la lance et l'arc comme pas deux, mais ça... Il verrait bien en tant et lieux. Ainsi, dans sa position plus que douteuse, il contempla la femme guerrière devant lui, ce félicitant pour la centième fois de l'avoir prise à ses cotées. Un sourire naquis sur ses lèvres et il souffla.

Tu es prête?

Lorsqu'elle hocha la tête il s'avança lentement, gardant ses yeux fixées sur elle. Les lames qu'ils avaient pris était bien sûr émousser, mais restait en acier. Ainsi il sortirait sûrement de la séance couvert de bleue, mais certainement pas de véritable blessure. Ainsi était-il pendant cette après-midi. Seul dans une pièce, leur arme dresser l'un contre l'autre, près à en découdre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.10.17 18:54
Invité
Midori sourit malicieusement et laissa son roi diriger l'entrainement. Son choix d'arme était intriguant sachant que ce n'était pas une arme noble. Cependant, peut-être y avait-il une autre raison pour cela. En le voyant cependant prendre une position maladroite, elle préféra ne rien dire et laisser plutôt Rin commencer l'offensive.

Lors de ses formations, ses sensei avaient toujours laisser Midori expérimenter avant de la corriger et de lui dire où elle avait fait erreur et pourquoi cela en était une.

Midori évita d'un bas de danse les premiers gestes de Rin, avant de finalement parer ses coups. Étant donné qu'ils étaient aux balbutiements de leurs premiers échanges, c'était plutôt lent. Le maniement du tanto cependant était différente de celle du katana ; mais Rin les maniait de la même façon, voilà sa principale erreur.

Elle s'écarta alors pour rompre leurs échanges armées et fit une légèrement inclinaison de la tête en signe de respect, mais également aviser de la suspension temporaire de l'activité.

« Le tanto est un couteau. Il est surtout utilisé pour l'auto-défense quand votre adversaire se trouve tout près. Il est surtout efficace dans l'effet de surprise, ou alors dans un combat au corps à corps. Tu mets trop de distance, tu tends le bras et tu t'exposes donc. Attaque-moi encore, je vais te montrer. »

Elle se remit en position défensive et laissa Rin s'approcher de nouveau pour l'attaquer. Au lieu de parer la courte lame ou de s'éloigner de lui, Midori tourna sur elle-même et glissa le long du bras ouvert de Rin pour venir se loger contre lui, son tanto inversé pour enfoncer la poigné et non la lame dans l'abdomen de Rin.

« Avec une lame bien aiguisé, je peux ouvrir tout le ventre de mon ennemi. »

Elle s'esquiva aussi vite pour s'incliner encore respectueusement.

« Voulez vous recommencer ? ou que je vous attaque et que vous vous défendiez avec ce que je viens de vous montrer ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07.10.17 4:38
Invité
Le jeune roi avait échangé un quelques passes d'arme avec son amante, qui était bien sûr peu concluant pour l'instant. Malgré tout Rin essayait vraiment de faire de son mieux. Il ne retenait pas ses coups, il connaissait les talents de la jeune femme, retenir ses coups auraient été stupide de sa part. Malgré tout il fut rapidement dépassé par l'agiliter de la jeune femme. La ou le style de combat de Rin, très proche de celui des Samurai était agile et puissant. Midori quand a elle ce battait comme les shinobies. Rapide et efficace. Ses mouvements étaient gracieux et plus d'une fois le regard de Rin ce perdit dans les mouvements de la jeune femme. Cela ressemblait à une danse qu'elle exécutait autour de lui.

Puis elle se colla a lui et lui enfonça la garde de son tanto dans le ventre. Son souffle fut instantanement coupé et il recula légèrement, sans pouvoir s'empêcher de sourire au parole de sa préférer. Si seulement elle savait. Même s'il préférait la garder près de lui, elle pourrait sans problème lui servir d'assassin. Lorsqu'elle recula en lui demandant s'il voulait attaquer ou se faire attacher.

De toute façon tu va me battre. Alors viens, voyons combien de temps je resiste.

Il avait dit cela de ton léger, un grand sourire au lèvre. Peu de personne pouvait voir celui qui était vraiment Rin. Un samurai noble et digne, mais qui était gentil et qui aimait s'amuser. Midori était l'une de ceux la. En fait probablement la seule qui savait que le visage sévère et arrogant que Rin affichait était un simple masque qu'il s'était forger en devenant roi. Pourquoi est-ce que le roi était devenue ainsi? Pour faire mieux que son père, tous simplement.

Il se plaça rapidement en position de combat et fit signe à la jeune femme d'attaquer. Elle ne ce fit pas prier. Des coups rapides ont commencé a pleuvoir autour de lui et sur lui. Plusieurs coups le touchèrent, lui arrachant une grimace, mais il arriva quand même à parer certain coup. Après quelques échanges et lui fit un clin d'oeil.

Je crois que je vais faire une pause... Ma journée ma épuisée.

Il lui adressa un sourire désoler avant de ranger le tanto et de s'asseoir contre l'un des murs du donjon. Il comptait bien continuer l'entrainement après cette petite pause, seulement pour une raison inconnu il se sentait vidé de son énergie. Elle reviendrait après quelques secondes à respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07.10.17 20:35
Invité
Midori qui gardait une expression complètement neutre, voir passive, en public, avait dans l'intimité avec le roi un sourire sur le visage. Son regard brillait d'une énergie enflammée alors qu'elle pouvait être elle-même: une femme forte et habile.

Sous l'invitation du roi, elle passa à l'offensive. Elle avait d'un mouvement gracieux du poignet, ranger le tanto à sa ceinture de soie pour se contenter de frapper son adversaire avec ses poings, ses coudes, ses pieds, ou tout autre partie de son corps.

Midori n'avait pas l'habitude de retenir ses coups ou encore de se coucher devant un adversaire uniquement de par leur rang respectif. Pour être le meilleur ou du moins pour s’entraîner et apprendre il ne fallait pas avoir peur, il fallait se donner complètement et c'était ce que Midori faisait.

Les coups touchaient, elle évitait de frapper à la tête ou encore à d'autres endroit vulnérable comme les articulations, afin de ne pas blesser gravement ou sérieusement son roi, cependant il était évident que le roi malgré son habileté au combat allait s'être pris quelques ecchymoses.

Lorsque Rin lui demanda d'arrêter, Midori termina son agression en laissant son énergie se perdre dans l'air en faisant une pirouette de gymnaste pour s'éloigner. Elle salua de nouveau son adversaire par respect et pour indiquer la confrontation amicales qu'ils avaient eu.

Elle laissa son roi se reposer. Midori était une femme au multiple talent et donc, comme elle n'était pas seulement là pour défendre le roi de Jade mais également pour lui tenir compagnie et le divertir en privé, elle choisit pour se détendre de... danser? Ce n'était pas vraiment une danse, ni même une véritable démonstration. Cependant, elle manipula son corps avec agilité et souplesse, faisant de grands mouvements lents comme si elle étirait chaque partie de son corps. Elle tendit les bras aux maximum de même que ses jambes.

C'était un jeu innocent. Elle se donnait volontiers en spectacle à Rin, tout en agissant comme s'il n'était pas là et qu'elle était seule. Il n'y avait pas de musique, mais s'il y en aurait eu une, un simple pincement de corde d'un koto aurait été de mise. Ses mouvements étaient gracieux et après avoir bouger chaque muscle de son corps pour les détendre, elle termina le tout au sol dans un grand écart alors qu'elle vint étendre son corps sur sa jambe pour aller toucher son pied. À cet instant, elle eut un regard pour Rin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
15.10.17 0:51
Invité
Le roi de Jade était assis depuis seulement quelques secondes, passent une main sur sa peau douloureuse et reprenant son souffle. C'était bien la preuve, qu'il était temps puis lui de retourner à son entrainement quotidien, à force de rester assis sur un trône à écouter ce que les autres avaient à lui dire, il rouillait. Malgré son statu de roi, il n'en restait pas moins un roi guerrier. Un samurai de par son entrainement, il ne deposerait les armes que lors de sa mort, ou lorsqu'il aurait formé son fils a prendre les armes et les pouvoirs. T'elle était la tradition pour un samurai. Depuis quelques temps on voyait des femmes devenir samurai, mais elle restait rare, les familles nobles de jade préférant garder leurs filles pour ce qu'elle pouvait leur apporter. C'était malheureux, Midori était la preuve vivante que les femmes étaient des combattant aussi puissante que les hommes, parfois plus.

Le regard du roi ce porta finalement sur les mouvements souples et agile de son compagne. Les yeux à demi fermer, elle exécutait un petit rituel d'étirement, comme pour offrir un spectacle au jeune roi. Le spectacle était intéressant, à n'en pas douter. Ils agissaient comme une berceuse qui détendait le roi, alors qu'un petit sourire flottait sur ses lèvres. Chaques jours que les dieux lui apportaient, il se félicitait de l'avoir choisis, puis courtiser par la suite. Beaucoup de haut placé de son entourage attendait avec impatience un mariage et peut-être même un héritier, qui prendra la place de son père en tant voulu. Puis s'il avait les mêmes talents que ses géniteurs, il sera un avantage pour l'armée royale. Seulement, ce marier et fonder une famille, plus le temps passait plus l'idée devenait attirante, seulement il préférait seul pour l'instant, ne rien devoir à personne.

qu'elle magnifique spectacle que tu m'offre Midori... qu'elle homme pourrait rester insensible à autant de grace.

Le regard que le roi lui jeta, alors qu'il se levait pour la rejoindre était amusé, simplement amusé. Elle se donnait tellement de mal pour lui plaisir, alors qu'elle n'en avait aucunement besoin. Un peu comme cette habitude lorsqu'ils étaient seuls de l'appeler ''sir'' ou de le vouvoyer. Elle savait pourtant qu'il préférait qu'elle soit le plus intime possible avec lui lorsqu'il était seul. Il n'avait pas la force de lui faire remarquer, profitant de ses trop rares moment ensemble depuis quelques temps. Il n'avait plus de temps, même pour lui. Les responsabilitées devenait de plus en plus oppressante, alors il prenait chaque moment qu'il pouvait passer en bonne compagnie.

Lorsqu'elle se releva, sourie doucement avant de l'entourer de mes bras pour la serrer contre moi. Il y avait bien deux semaines que le roi n'avait pas simplement pus prendre le temps de la serrer contre lui, arrêtant de penser au royaume et profitant simplement de ce contact et de son parfum. Rin lui releva doucement la tête et sourie en profitant de sa beauter, la caressant du regard avec de souffler.

Il y avait bien longtemps que nous ne nous étions pas retrouvé ainsi, seul. Je devrais sans doute prendre plus de temps pour toi à l'avenir...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
18.10.17 0:01
Invité
Midori avait presque terminé sa danse ou ses étirements quand le roi vint la rejoindre. Par la seule force de ses jambes et de l'habitude, Midori se releva d'un seul mouvement. Elle accepta les avances de son roi, car pour elle servir ce dernier était un devoir autant qu'un plaisir.

Son clan était au service du royaume et du souverain. En tant que femme, Midori avait été également élevé pour servir les hommes ou plutôt un époux. Comme elle n'était pas mariée puisse qu'elle faisait partie de la suite du roi, elle considérait ce dernier comme telle, bien qu'elle gardait une certaine distance puisqu'elle n'était pas sa reine mais sa... subalterne.

Avec ce petit côté timide qu'elle affichait généralement en public, Midori laissa un regard être perçu par Rin alors qu'il la charmait.

« Si les hommes ne peuvent me résister, moi je leur résiste car je préfère vous servir. J'ai un immense respect pour l'homme et le souverain que vous êtes. Un homme fort, beau et de compagnie plus qu'agréable en privé » Midori eut un petit sourire taquin dévoilant de nouveau son visage de femme malgré ses traits de poupée « et un souverain puissant, dévoué à la protection et à la prospérité de son peuple. Je demeurai loyal à l'un comme à l'autre jusqu'à ce que vous me déliez de mon serment. J'aime à le répéter. » En effet, Midori le disait souvent, pas systématiquement à chaque fois qu'elle se retrouvait seul avec lui, mais très souvent malgré tout.

« Désirez vous reprendre l'entrainement ? Voulez vous que je poursuivre l'enseignement du tanto ou préférez-vous un entrainement traditionnel ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les royaumes d'Enkidiev :: Jade-
Sauter vers: