:: Les territoires impériaux :: Île d'Irianeth Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au détour du chemin. (PV)

Invité
Invité
27.09.17 17:30
Invité
L'océan dans son immensiter était bien agité aujourd'hui. Les navires de l'empire s'agitait lourdement dans une danse morbide que les yeux d'une jeune femme à la peau entièrement mauve observait au loin. Elecia n'avait rien d'une guerrière physiquement. Elle semblait douce et fragile. Sa petite taille trompait beaucoup de gens et de longs cheveux verts descendait en cascade jusqu'à sa taille. Une robe appuyant sa féminité, de la couleur de sa peau, complétait cet ensemble, cadeau de la princesse héritière. On était loin du guerrier en armure que les habitants d'Irianeth avaient l'habitude de voir. Il était dure de croire que cette jeune femme était un chevalier D'Irianeth, pourtant c'était le cas. Ses grands pouvoirs de guérison et ses talents à l'arc étant un certain avantage apparemment au yeux de ses soldats d'élite. Beaucoup n'était pas cet avis, mais pour Elecia, c'était secondaire. Elle ne c'était jamais sentit à sa place parmis les siens, alors même si certain la détestait, en quoi cela pouvait bien l'affecter?

Mais pourquoi était-elle ici? Simplement, car elle aimait être à cet endroit. Il en était ainsi depuis qu'elle était devenue une simple élève de l'ordre, lors de son arrivé dans l'immenses forteresse d'Irianeth. Ainsi donc, certaine chose ne changeait pas tellement avec le temps. Son regard ce posa lentement au loin, dans l'infinité de l'océan. On lui avait parlé de ce continent au loin que les chevaliers devraient un jour attaquer pour l'empereur, comme toutes les îles autours d'Irianeth. Heureusement pour elle, elle n'avait encore jamais pris de vie et même si elle savait qu'un jour viendrait ou elle devrait sans doute abattre les ennemies de l'empire, elle espérait secrètement que ce jour soit encore loin. Elle n'était pas une tueuse, loin de là, elle ne voulait faire de mal à personne et savait à peine se servir de son épée. Heureusement les autres chevaliers l'avait vite compris et en général restait derrière, pour chercher les blessés et tirer des flèches.

Ses pensées tourbillonnaient en elle alors que le vent extérieur sifflait dans ses oreilles. Si elle avait été plus consentrer sur ce qui se passait autour d'elle, elle aurait probablement entendu les pas qui s'approchaient d'elle, sans particulièrement chercher à être discret. Malheureusement, ou heureusement pour elle, son regard restait braqué au loin. Ne sachant pas ce que voulait cette inconnue, nul ne pouvait prédire ce qui allait se passer dans les prochaines minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
29.09.17 20:58
Invité
D'Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours appréhendé l'océan. Bien que je n'ai aucunement peur de l'eau, il n'en reste pas moins que l'océan est dangereux. On ne parle pas ici d'une petite rivière ou d'un lac, mais bien d'une quantité d'eau si immense qu'il est impossible d'en voir la fin à l'oeil nu. Et puis, que savons-nous des créatures qui y habitent? Absolument rien, si vous voulez mon avis, et c'est ca qui m'inquiète. Je déteste ne pas savoir quelque chose. J'aime la connaissance et j'aime être préparée à ce qui m'attend. Mais l'océan réserve trop de surprises pour que je sache à quoi m'attendre et c'est pour ca que je l'appréhende autant. Néanmoins, j'aimais être près de l'eau, la température y était agréable et voler près d'étendues d'eau était bon pour pratiquer mes techniques.

Aujourd'hui particulièrement, l'océan était houleux, de bons vents faisaient agités ce dernier. C'était donc parfait pour pratiquer mes techniques de vol, autant avec mes propres ailes que sur le dos de Thanos. Ce dernier était en chasse non loin de la et avait l'intention de venir me rejoindre dès qu'il aurait terminé. Généralement, je partageais sa chasse, mais aujourd'hui, comme je venais à peine de manger en compagnie de mon père, je le laissais y aller seul. Il savait amplement se défendre, il n'était plus un dragonneau depuis longtemps. Je marchais donc d'un pas décidé en direction du port, là où l'empereur avait installé sa flotte marine. C'Est là-bas que Karthanos devait venir me rejoindre. En attendant, je pensais pratiquer mes propres ailes, qui n'avaient pas voler seules depuis longtemps.

Alors que je m'avancais, la roche roulant sous mes pas, je vis une personne au loin. Un rapide coup d'oeil me montra une femme au physique frêle. Sa peau couleur mauve témoignait de son sang, mais j'ignorais de qui il s'agissait. Elle avait l'air d'une paysanne je dirais, pas une grande dame en tout cas, et certainement pas d'une guerrière non plus. Avec sa robe, sa longue chevelure verte et son absence d'armure et de muscles, elle ne me faisait définitivement pas pensé à un soldat. Rien dans sa prestance ne me faisait penser à une noble non plus, peut être était-elle une sorcière? Ayant encore un peu de temps avant que mon dragon ne vienne me rejoindre, je m'approcha.


- Vous devriez éviter de vous approcher trop de l'eau, l'océan semble féroce aujourd'hui.


Étrange manière de se présenter, j'en conviens, mais la dernière chose que je souhaitais, c'était de devoir changer mes plans en plongeant secourir une parfaite inconnue en train de se noyer au lieu d'aller voler. Mon ton avait d'ailleurs été un peu sec, mais c'est ainsi que je parlais généralement et les gens finissaient par s'y faire à la longue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.10.17 14:59
Invité
La jeune femme mauve sursauta vivement lorsque fut ainsi interpeler. Elle se retourna vivement et fit se lever le vent autour d'elle par réflexe avant de se détendre en voyant la femme ailé devant elle. Puis de toute façon Elecia était un chevalier d'Irianeth. Qui pourrait oser l'attaquer? Elle sourie doucement à Zanae et ce leva lentement avant de descendre de son rocher. Elle prit malgré tout quelques secondes pour détailler celle qu'elle avait en face d'elle. Une femme oiseau comme il en existait des centaines sur l'île, elle semblait forte et sa voix ainsi que son regard ne laissait pas de place au doute. Elle devait appartenir à une des castes de l'empire. Pourtant, elle ne l'avait jamais vue dans les rangs de l'ordre et elle n'était sûrement pas une sorcière, puisqu'il était si peu nombreux que tous étaient reconnaisables, pourtant elle ne ce souvenait pas d'elle. Peut-être était-elle une seccyeth?

Ne vous inquitiez pas, je viens assez souvent ici, je ne vois pas au est le danger.

La jeune femme ajusta sa robe sans lâcher la femme oiseau du regard. Sa façon de parler n'était pas très plaisante, mais en même temps la jeune chevalier mauve avait l'habitude depuis le temps. Irianeth était Irianeth. Même dans la vie de tous les jours la gentillesse n'avait pas sa place ici, à croire qu'elle était née sur le mauvais continent. Malgré tout elle soutint le regard de la jeune femme en comprenant en un sens ce qu'elle pensait. Elle ne portait pas son armure ni ses armes, même pas une simple dague, rien. Elle avait tout d'une simple paysanne, sans prestance si charisme.

Malgré tout elle pencha la tête dans sa direction et un frisson la parcourue alors qu'elle se rendait compte du froid qui régnait maintenant. Plonger dans ses pensées il faut croire qu'elle ne l'avait pas remarqué, mais maintenant la morsure du vent traversait le mince tissu de sa robe, vivement qu'elle rentre dans ses appartements.

Mais dite moi... puis-je savoir a qui est-je l'honneur?...

Le ton était doux et polie, comme Elecia avait l'habitude de parler habituellement. Elle était vraiment curieuse malgré son envies de partir de cet endroit. Après tout elle était la guérisseuse de l'ordre, elle aimait connaitre ceux qui pourraient potentiellement atterrir devant sa chambre pour des soins. Elle finit par s'arrêter a quelques mètres d'elle et sans arrêter de sourire ajouta.

Je suis le chevalier Elecia d'Irianeth. Enchanter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
10.10.17 12:06
Invité
Alors que j'avertissais la femme devant moi afin qu'elle se méfie de l'océan houleux, cette dernière sursauta. Apparemment, elle ne m'avait pas entendu arriver, pourtant je n'avais pas été silencieuse, loin de là. La théorie de la paysanne se confirmait un peu plus avec cette information. Puis, elle se retourna vivement et le vent se leva au même moment. Cela me laissa planer un doute tant qu'à sa nature, si elle controlait le vent, elle n'était pas une paysanne, plutôt une sorcière ou un soldat. Sauf que l'absence d'armure et d'uniforme me laissait encore perplexe pour ce dernier.

Quoiqu'il en soit, elle se détendit lorsqu'elle me vit, ce qui me surpris. Certes je n'étais pas avec mon dragon, mais je n'en restais pas moins une guerrière et j'en portais les marques. Plus étrange encore, elle me sourit avant de se lever et de descendre de son rocher. Décidément, cette femme était vraiment une énigme, elle contrôlait le vent, mais ne portait aucune trace démontrant qu'elle était une guerrière et qui plus est, elle me souriait sans même me connaitre. Vraiment, c'était décidément une situation des plus étranges que j'étais en train de vivre en ce moment.

La jeune femme me répondit de ne pas m'inquiétez, qu'elle venait souvent ici et qu'elle ne voyait pas où était le danger. Je n'étais pas du tout inquiète pour elle, je voulais simplement ne pas avoir à la sauver si elle se noyait, mais je n'allais quand même pas lui dire. Si elle avait des pouvoirs, elle devait avoir un role au sein de l'empire et je n'allais tout de même pas me la mettre à dos. Si elle ne voyait pas où était le danger, tant pis pour elle, je n'étais pas pour lui dire quoi faire, après tout je ne suis pas sa mère. Si elle veut risquer sa vie, grand bien lui fasse.

Je devais admettre que j'exagérais un peu, n'étais-je pas venue moi-même risquer ma vie en volant au dessus de l'océan par un temps pareil? Je ne répondis donc rien à la jeune inconnue, ne sachant pas vraiment quoi répondre de toute façon. De répondre que c'était elle la pire si elle voulait s'y risquer aurait été hypocrite de ma part, puisque j'allais faire la même chose. Tout en parlant, elle avait ajuster sa robe sans pour autant me lacher du regard. Je remarqua alors qu'elle semblait frissonner tout d'un coup, ce qui ne m'étonna pas outre mesure, puisqu'il faisait maintenant assez froid.

J'essayais encore de déchiffrer cette femme bizarre et je penchais pour une sorcière de plus en plus ou alors si c'était un soldat, elle devait être en congé pour être habillée de la sorte. Qui avait l'idée de sortir près de l'océan avec une tenue si peu chaude? Après un certain moment, elle finit par s'adresser à moi de nouveau, me demandant qui j'étais et en se présentant elle-même comme étant Elecia, une chevalier d'irianeth. Un soldat, c'était bien la dernière chose que j'aurais crue qu'elle était. Surtout avec son ton doux et polie, jamais je n'aurais crue qu'elle fasse partie de cet ordre.

Remarque, je ne les connaissais que très peu, étant donnée que j'étais une seccyeth, j'avais passé ma vie auprès des miens sans nécessairement chercher à connaitre les autres ordres. Sans doute devrais-je m'y mettre, j'apprendrais surement quelque chose à les regarder faire. Ce que j'apprendrais ne me serait peut-être pas utile s'ils étaient tous comme cette Elecia, mais un peu de connaissance générale des autres ordres ne me feraient pas de mal. Puisque la jeune chevalier s'était présentée, c'était maintenant à mon tour de le faire, histoire de rester courtoise.


- Je suis la sous-chef des seccyeths, je me nomme Zanae Veronwe. Ravie de faire votre connaissance, chevalier Elecia. Je suis curieuse et je ne connais pas beaucoup les autres ordres, quelle est votre role au sein de votre organisation?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
15.10.17 3:31
Invité
Le vent balayait doucement le visage et le corp de la jeune femme mauve, secouant ses cheveux, ce qui l'obligea à porter une main à son visage pour écarter lentement les mèches de cheveux rebelles. Elle en profita pour recula légèrement pour s'asseoir à nouveau sur son rocher, son regard mauve braquer sur elle. Elle trouvait curieuse que la sous-chef ses seccyeths se promène seul sur la plage, sans personne avec elle. De ses souvenirs, Loka ne sortait que rarement, excepter pour s'entrainer et elle le faisait rarement seul, ce qui était comprenable. S'entrainer seul était bien moins pratique que s'entrainer avec d'autres guerriers. Elle se rappelait avoir été s'entrainer une fois, à l'épée avec Loka. Elle était rapide et précise et avait rapidement mis fin au duel, ce qui avait ridiculisé la jeune femme mauve en plus de lui faire comprendre qu'elle ne serait jamais à l'aise avec une épée. Ses bras étaient trop faible pour la manier correctement et la peur de souffrir était constante dans son esprit.

Elle sortie finalement de ses souvenirs pour reporter son attention sur la dénommé Zanae. Il était qu'elle ne l'avait jamais vue, sinon elle serait que son seul véritable rôle était de soigner les soldats de l'empire. Pas tous, seulement l'élite. Les seccyeths étaient certe mal vue par certain chevalier et sorcier, de par leur absence de pouvoir magique, mais il fallait surtout se dire que les énormes dragons qu'elle chevauchait leur donnait un avantage considérable au combat, surtout pour impressioné les autres à vrai dire. Pendant la conquête d'Enkidiev, il serait sans aucun doute très utile.

Moi? Je ne suis qu'un simple chevalier guérisseuse, rien de plus. Je suis honoré de faire votre rencontre Zanae, de par votre rang, vous devez être quelqu'un d'importante...

Elle avait dit ses mots avec une certaine envie dans la vois. Elle aimerait occuper un poste important dans l'ordre, devenir quelqu'un de respecter. Quelqu'un sur laquelle les autres pourrait compter, pas comme ce qu'elle était actuellement... par comme ce qu'elle saurait probablement toujours.

Dite moi... que venez-vous faire ici, si ne c'est pas trop indiscret...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
18.10.17 22:42
Invité
Le vent soufflait relativement fort, au point de faire bouger les cheveux de la chevalier, qui dut porter la main à son visage afin de les écarter. Elle en profita aussi pour retourner s'asseoir sur son rocher. Je trouvais cela un peu étrange, puisque selon moi, la moindre des choses aurait été qu'elle reste debout ou au moins qu'elle m'invite a m'asseoir. La bienséance voulait que lorsque la personne avec qui nous parlons est debout, il faut rester debout ou l'inviter à s'asseoir. Mais bon, je ne me serais pas assise même si elle me l'avait offert.

La chevalier expliqua qu'elle n'était qu'une guérisseuse, rien de plus. Je ne comprenais pas trop pourquoi elle semblait en avoir honte. Certes c'était les guerriers qui étaient généralement admirer, mais une armée avaient besoin des guérisseurs pour soigner les guerriers blessés au combat. Elle avait même dit que je devais être quelqu'un d'important à cause de mon rang. Je sentais l'envie dans sa voix, ce qui était probablement normal puisqu'elle semblait considérer que son rang n'était pas important.


-  Ravie de vous rencontrer, chevalier Elecia. Et bien oui, mon poste est important au sein de notre ordre, mais je sens dans votre voix que vous pensez ne pas être importante dans le votre. Vous savez, sans guérisseur, un guerrier blessé au combat ne pourrait plus combattre. Ne vous sous-estimez pas, et puis rien ne vous empêche de devenir quelqu'un de plus important. Nous sommes les artisans de notre propre réussite.


Je ne savais pas trop pourquoi je lui disais cela, ce n'était pas mon genre de prendre quelqu'un en pitié. Quoiqu'il en soit, la femme chevalier me demanda ce que je venais faire dans cet endroit

- Je suis venue pour m'entrainer. Comme je suis souvent à dos de dragon, je n'ai pas l'occasion de voler avec mes ailes. Voler ici me permet de dégourdir mes ailes. Et toi, que fais-tu ici?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les territoires impériaux :: Île d'Irianeth-
Sauter vers: