:: Les royaumes d'Enkidiev :: Émeraude :: La cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On aide les enfants... sauf à jade(Maë)

avatar
Alya
Magicienne de Jade
Voir le profil de l'utilisateur
25.09.17 14:24
Rin, le roi c'était enfin décider de me tester, une mission qui paraissais si simple, il voulait tout savoir d'Émeraude pour se préparer à une guerre. Le nombre de soldat, le nombre de garde, la quantité d'être magique, leur pouvoir, un plan du château, a quel fréquence se font les rondes, bref, il savais ce qu'il voulais. Le défi est que je ne pouvais pas utiliser mes pouvoirs magique. Monsieur voulais que ça reste secret, alors ceci resterais secret.

Plusieurs heures de marche, inutile de dire que je me sentais suivie, car j'étais suivies et je le savais, il ne m'avait pas donné des ordres aussi précis pour rien, il s'assurerais dans la mesure du possible que tout était fait selon ses ordres. Je savais déjà quoi dire si on me posais des questions sur mes traits de Jadoise. Selon son protocole, tout ceux qui quittais le royaume sans autorisation spécial était des traîtres, j'utiliserais cela, au vue de la dictatures de Rin, personne ne pourrais me mettre en doute.

J'arrivais a la cible si l'on pouvait dire ça, pour un royaume visité par Rin, il y avait pas spécialement de garde, quelques archer et 4 garde a la porte principale a la quel il y avait de nombreuses tour de garde avec des grosse cloche, sans doute pour sonner l'alarme. J'avais en ma possession deux dagues, un livre a dessin, une plume et un encrier plein. Quand j,entra, les gardes me posait les question de routine, j'expliqua que j'étais une simple voyageuse et que les dagues servaient simplement a protéger ma vie. Il ne s'inquiétais pas du reste et me laissa passé. Trop facile. Plus tard, lorsque je fus seule, je nota au travers de d'autre notes de cours ce que j'avais vue pour la défense local classique et leur système d'alarme. Consigné proprement mais quand même bien camouflé dans tout le reste.

Dans la capital, c'était autre chose, les villageois était réellement a l'abris, les garde surveillais tout et pour de vrai, bien-sûr, moins parano qu'a Jade, mais quand même, ce n'étaient pas des soldat en carton, comme dans les pièces de théâtre. Je nota dans un coin de ma tête la forme des murs et les endroit ou il y avait les portes. Encore une foi, je fis un conte rapide du nombre de soldats tout en visitant certains lieux comme les jardins et en dessina même une partie dans mon livre sur une mage blanche que je dédia a Émeraude comme gros titre, comme ça, si je perdais le livre, au moins, il porterais a confusion et mon nom n'y était pas alors bon.

En soiré, je me déplaça vers les forge pour faire aiguisé mes dague émoussé, le crépuscule se leva doucement. Je vis du coin de l’œil, une gamine seule. Et quoi encore. Le forgeron aiguisa rapidement la lame et je le paye avant de me rendre a celle-ci et de lui demander en me mettant a sa hauteur avec une distance sécuritaire question de ne pas l’effrayé:

-Salut, sans tu où sont partis tes parents?

J'avais un sourire rassurant sur mon visage, c'était une occasion de bien me faire voir de la population local ou si j'étais chanceuse, de quelqu'un de la noblesse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëclya
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
26.09.17 0:25
La jeune Sholienne avait depuis peu fait le tour complet du château (du moins des endroits qui lui était disponible). Elle avait aussi visité la bibliothèque, la pièce qui était déjà devenue sa préférée, à l’instant même où elle y était entrée. Les rangées de livres étaient toutes plus invitantes les unes que les autres. Elle qui avait déjà lu tant de livres, elle avait le paradis devant elle. Un paradis de parchemins et de livres poussiéreux, recelant des fontaines de faits et des rivières de connaissances.

Après avoir fait le tour du château, Maëclya s’emmerdait un peu durant ses temps libres. Temps qu’elle avait en surdose ces derniers jours. Elle ne savait plus quoi faire. Il n’y avait plus rien à voir et elle n’était pas du genre à enfreindre les règles seulement pour son propre amusement. Elle ne voulait donc pas aller aux endroits interdits.

Cette journée-la, Maëclya avait décidé de se promener dans la cour. Même si elle n’y découvrirait rien de plus que ce qu’elle connaissait déjà, elle pourrait au moins y faire des rencontres ! Parce qu’on trouvait toutes sortes de gens dans la cours.

On pouvait en effet rencontrer des marchands, des vieillards, des touristes. La jeune Sholienne déambula dans la cour, se faufilant à travers les jambes des passants. Elle finit par arriver devant la gorge, intriguée. Elle n’avait encore jamais tenue d’armes dans ses mains, mais cela la fascinait. La méthode de fabrication des armes était très intéressante.

C’est alors qu’elle regardait le forgeron faire qu’elle entendit une voix lui parler. N’étant pas sûr que c’était dirigée vers elle, Maëclya se tourna vers la voix. Devant elle se trouvait une très jolie dame, aux yeux plissés. La fillette se rappela que c’était une caractéristique des Jadois, ce qui la surprise. Que faisait une Jadoise par ici ? Et pourquoi lui demandait-elle où était ses parents ? Sans se méfier de la dame (pourquoi se méfierait-elle ?), Maëclya lui répondît la vérité sur sa condition.

« Je suis une future élève d’Emeraude. Je vais bientôt commencer mes cours avec le magicien ! Alors, mes parents ne sont pas ici, mon père est très loin. »]

Repenser à Caius blessa légèrement le cœur de la Sholienne. Son père lui manquait tellement... Malgré qu’elle appréciait l’aventure qu’Emeraude lui offrait, ce ne serait jamais pareil qu’être à la maison avec son père...


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les royaumes d'Enkidiev :: Émeraude :: La cours-
Sauter vers: