:: Les royaumes d'Enkidiev :: Opale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous ne passerez pas ! (libre)

avatar
Kilian
Ombre d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur
03.09.17 12:20
Les frontières sud et ouest était gardé par une milice secret et inconnu du grand public. Des jeunes gens d'Opale avait quitté la sécurité de la forteresse pour devenir un bras armée et la vigil du royaume. Dormant dans les ombres, mangeant dans les ombres, vivant parmis les ombres. Habitant les bois, mais également les hautes herbes et autres, la Guilde des Ombres gardait leur regard tourner vers l'extérieur afin d'accueillir les visiteurs et de vérifier leurs intentions avant de les escorter jusqu'à la citadelle où la garde prendrait la relève.

Les Ombres étaient des guerriers, ils étaient des rôdeurs, ils vivaient dans la forêt comme on vivait en ville, il y avait leur maison, leur refuge et tout ce qu'il avait besoin, animaux et plante pour se nourrir, se vêtir et presque jamais il n'allait en ville pour se procurer quelque chose. S'il ne pouvait le faire eux-même alors ils pouvaient s'en passer.

Les Ombres faisaient toujours équipe afin d'être en mesure de retenir l'ennemi et de pouvoir envoyer un messager prévenir le reste de la Guilde mais aussi la garde du royaume pour mettre à l'abri le peuple et se préparer à accueillir l'envahisseur. Ils étaient prêt à mourir pour la cause. Les Ombres étaient malheureusement méconnus et incompris. Les Ombres ne cherchaient pas la gloire ou la reconnaissance, peu importe que le peuple puisse les mépriser. Eux avaient une foi et un sens du devoir frolant la folie.

Kilian avait eu sa rencontre avec la reine, il avait réussi à faire une bonne impression malgré sa rencontre avec son frère, mais il avait été surtout très soulagé de retrouver la campagne et la forêt. Il fit son compte rendu à son chef, puis demanda à reprendre son poste. Il alla ainsi rejoindre ses amis et il monta la garde, patrouillant la frontière et les bois avec application.

Kilian donnait toujours l'impression d'être un adolescent en formation alors qu'il était désormais un homme, un guerrier emerite et qu'il avait même gagné sa place comme porte-parole, représentant de la Guilde à la cours d'Opale. Il avait maintenant sa voix là bas. Les membres de la Guilde le respectait et le traiter en égal. C'était parfois les visiteurs qui ne faisaient pas attention à cause de la taille réduite de Kilian...


MP Kilian
Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aladar
Artiste ambulant
Voir le profil de l'utilisateur
12.09.17 14:29

La croupe de ses deux étalons se balançait régulièrement de gauche à droite au rythme de leur pas tranquille, alors qu’ils tiraient la carriole multicolore du faux-magicien d’Enkidiev. Sous le porche où était inscrit en lettres dorées son nom, Aladar mâchonnait un brin de blé entre ses dents, adossait contre son siège, sa vieille Tricha collée tout contre lui. Tricha était une chienne qu’il avait sauvé de la rue très tôt dans son aventure. Elle ne lui servait à rien d’autre qu’à de la compagnie car elle était bien incapable d’impressionner qui que ce soit. Malgré tout, elle était d’une intelligence rare. En se renseignant, Aladar avait découvert peu à peu que cette chienne avait du sang de chien de troupeau dans les veines, d’où sa tête ressemblant à celle d’un petit renard. Son pelage blanc et noir frissonna quelque peu, et Tricha se rapprocha de lui en soupirant.

Le blond savait qu’il se rapprochait des frontières de son royaume natal. Opale l’avait vu naître, et c’était ici que lui étaient venues toutes ses passions. Malgré son enfance difficile et pleine de contradictions et d’incompréhensions, il y revenait sans appréhension, en harmonie avec lui-même et tout ce qui avait fait de lui l’homme qu’il était devenu. Son abandon, et sa fugue en faisaient partie.
Aladar se laissa glisser au fond de son siège, tout contre le dossier de cuir. Son regard fila vers le ciel éclairci, mais parsemé de quelques nuages blancs. Pendant un instant, il s’imagina être un oiseau et voler à travers eux. Puis il se dit l’instant d’après qu’il ne pourrait pas imaginer leur forme de là-haut. Pourtant, il aurait tout donné pour étendre ses ailes et s’ébattre dans le bleu du ciel.

C’était inscrit sur sa liste de choses à faire avant de mourir. Cette liste s’agrandissait de jour en jour et l’homme désespérait de pouvoir rayer chaque point avant de passer de l’autre côté.
La carriole s’enfonça dans les sous-bois bordant Opale, annonçant qu’il pénétrait alors dans le territoire gouverné par la reine Edanna. Bientôt, le feuillage des arbres remplaça les nuages moutonneux, tâchant d’ombre son visage jeune. Jeu d’obscurité et de clarté, Aladar apprécia ce nouveau point de vue. Voir les arbres de cette façon était tout aussi relaxant que regarder le ciel. Il trouva les vertes feuilles splendides, au bout de leurs branches, comme si chaque grand sage de la forêt s’élançait vers le plafond de la Terre en espérant toucher du bout de leur bois les Dieux. Il ferma les yeux et profita de l’instant.

Peu après, la carriole s’immobilisa. Aladar ouvrit les yeux pour connaitre la raison de l’arrêt de Funambule et de Cupide, les deux étalons menant le reste de son attirail. Les juments qui suivaient derrière, renâclèrent. Diago, son gros chien de garde, sortit la tête de derrière Aladar et grogna. Mais le magicien le fit taire d’une main posée sur sa grosse gueule, un sourire étirant ses lèvres fines.
Des hommes se tenaient devant lui. La garde d’Opale ? Non, ils ne portaient pas l’uniforme. Des brigands ? Non plus, ils semblaient bien trop sérieux. Alors, une seule réponse : les Ombres d’Opale. Quel accueil pour lui !

« Messieurs… Je suis enchanté d’un si charmant accueil. » salua-t-il très sincèrement, et avec ce ton de voix malicieux qui lui allait si bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kilian
Ombre d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur
17.09.17 17:47
Le groupe qui accosta l'étranger ne se révéllèrent pas complètement. Certains d'entre eux restèrent masqués dans l'ombre. En cas de trouble, ils iraient sonné l'alerte et contre-attaqueraient par surprise. Cependant, l'indivu sur le chariot exprima un trop plein d'enthousiasme. Les ombres qui lui bloquèrent le chemin n'avait pas besoin de parler entre eux ou de se regarder. La philosophie des Ombres était commune.

« Vous avez franchi la frontière d'Opale. Nous vous demandons de vous identifier. »

Ils ne se montèrent pas nécessairement fermé ou hostile. Ils étaient tout simplement sérieux et ferme dans l'application des règles de sécurité qui était établi.

Kilian était de ceux sur la voie. Il était trop court sur patte pour parcourir une grande distance rapidement et sa taille n'aurait pas l'effet escompté en surprise. Cependant, elle avait l'avantage de donner une illusion de déséquilibre des forces à l'avantage des étrangers.

Kilian en avait bien conscience et ne s'en offensait pas. Il savait son bras fort et sa valeur guerrière égale à celle de ses frères d'armes. Pour sa part, il gardait ses sens en éveil au cas où dans la cariole une menace se tapissait.

« Avant de vous laisser aller plus avant, nous avons besoin de connaître les motifs de votre présence dans le royaume. »


MP Kilian
Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aladar
Artiste ambulant
Voir le profil de l'utilisateur
18.09.17 11:22

Ces gars-là n’étaient pas ici pour s’amuser. Du moins, ils ne tiquèrent même pas aux salutations du faux-mage qui en fut un peu vexé. Même pas un bonjour, même pas un sourire. Eh bien, s’ils faisaient bien leur travail, on avait oublié de leur dire de le faire de façon agréable. Cela ne donnait pas envie d’entrer dans Opale. Aladar se mit un instant à la place de réfugiés venus refaire leur vie ici. Il se demanda si les Ombres les laissaient passer, ou si Opale n’était qu’un royaume généreux d’apparence qui recalait les plus démunis, comme des parasites.

Aladar n’était pas un danger. Il n’avait rien pour se défendre si ce n’était son Diago, son ingéniosité et toute sa volonté. Bien que l’attelage était impressionnant, avec ces quatre chevaux musclés et aux crinières fournis – il s’agissait de chevaux de spectacle après tout – il n’y avait de dangereux dans ses paniers que les artifices qu’il utilisait pour célébrer des fêtes ou autres fariboles. Aladar les maniait avec précision, mais il s’agissait de bombes artisanales un peu capricieuses parfois qu’il fallait manipuler avec le plus grand soin. Si l’une d’elle explosait au visage, elle pouvait brûler, parfois même mutiler pour les plus grosses. Mais en aucun cas il ne les avait utilisées comme des armes. Bien loin de lui l’idée d’attaquer qui que ce soit. Il était un artiste, pas un assassin.

Le prestidigitateur poussa un profond soupire d’ennui et se redressa dans son siège. A priori, les Ombres désiraient seulement connaître son identité et la raison qui l’amenait à Opale. Il espérait qu’elles le laisseraient passer, et que les hommes ne s’amuseraient pas à regarder dans ses affaires et bricoles, au risque de les voir faire exploser toute la carriole.

« Je me nomme Aladar et je suis un artiste ambulant. Je voyage à travers Enkidiev pour me représenter dans tous les royaumes. » répondit-il calmement.

Diago se coucha près de lui, et il caressa distraitement la grosse tête du chien en fixant un à un les hommes devant ses deux étalons. Il ne doutait pas qu’ils s’en trouvaient quelque part dans les arbres et il y glissa son regard, trouvant ce nouveau jeu fort agréable. Trouver les Ombres camouflées.
Là, il en voyait un sur une branche. Il plissa les yeux. Puis il se souvint subitement d’un détail qui pouvait avoir son importance, peut-être.

« Oh j’avais presque oublié : Opale est mon royaume de naissance. »

Pas de cœur. Et l’accueil des Ombres n’arrangeait rien.
Il aurait préféré cent fois traverser Zénor, mais les affaires étaient les affaires et il se devait de rendre visite aux commerçants d’ici et pourquoi pas donner des étoiles dans les yeux à certains gamins. Un peu comme lui, lorsqu’il était plus jeune.



“You built up a world of magic because your real life is tragic”


Aladar conte ses rêves en #BC8F8F.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kilian
Ombre d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur
22.09.17 20:18
« Votre royaume de naissance importe peu. Ou plutôt: vous devriez connaître les lois mieux que quiconque et ne pas vous en offenser. »

Sur ce, les Ombres s'approchèrent pour inspecter le contenant de la carriole. Kilian continua son rôle d'observateur et comme sa taille ne lui permettait pas de vraiment "inspecter" l'intérieur de l'engin, il s'approcha seulement du cheval pour mettre la main sur son licou afin d'éviter que ce dernier ne s'agite trop ou que l'individu commande au cheval de se remettre en chemin.

Les ombres cachées étaient plus alerte car c'était à ce genre d'occasion qu'un ennemi embusqué ou démasqué pouvait se montrer et attaquer. Comme les autres étaient occupés, c'est Kilian qui poursuivi la conversation:

« Vous arrivez d'où ? Et vous revenez définitivement ou vous êtes seulement de passage? »

HJ.:
 


MP Kilian
Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aladar
Artiste ambulant
Voir le profil de l'utilisateur
03.10.17 8:37

Aladar se posa réellement la question à propos des intentions des Ombres. Voulaient-ils faire fuir toute population touristique d’Opale ou bien ? L’accueil qu’ils réservaient aux voyageurs était des plus désagréables. D’accord, potentiellement, il pouvait transporter des objets dangereux, mais tout de même, Enkidiev n’était pas en guerre à ce qu’il sache. Il n’y avait aucunement besoin de se montrer aussi maussade et désagréable.
Il tiqua à la remarque de l’Ombre.

« Je ne m’offensais pas. Mais peut-être devrais-je à présent ? » lança-t-il tout de go.

Aladar n’avait rien pour se défendre qu’un petit couteau à tout faire donc il se servait principalement comme outil, et son chien Diago. Il pouvait utiliser ses chevaux aussi, dans certains cas.

« C’est ainsi que la Reine Edanna accueille les gens de voyage, visiblement. » rajouta-t-il, refroidi.

Pointait en lui l’envie de faire demi-tour et de ne pas traverser Opale. Même à Jade on accueillait mieux que cela. Les Jadois avaient au moins le goût de l’hospitalité, malgré la réputation de leur roi guerrier. Aladar darda ses prunelles jaunes sur les Ombres qui l’entouraient. Certains commençaient à s’approcher et il resserra son emprise sur les rênes de ses deux étalons afin d’éviter toute bousculade. Un homme de taille similaire à lui vint poser une main sur le bridon de Cupide. Le magicien fronça les sourcils. Il espérait que son cheval ne se défende pas.
Il leur avait appris à volter et lever la tête lorsque quelqu’un tirait de trop sur les rênes, afin d’éviter les brigands et voleurs de l’atteindre lorsqu’il était en selle. Aladar faisait tout pour se protéger, puisqu’il ne savait pas se battre. Distrait par l’homme, il en oublia de surveiller les autres.

« J’arrive du royaume des Elfes et comme je vous l’ai dit précédemment, je suis un artiste ambulant. Il n’est pas question que je m’installe quelque part. »

Il eut à peine le temps de finir qu’une fusée partit dans les airs et explosa à une trentaine de mètres au-dessus du groupe et de la carriole, surprenant tout le monde. Cupide et Funambule cabrèrent et paniquèrent, faisant bouger la cargaison, mais Aladar les tint. Tricha se planqua sous ses pieds et Diago fit de même. Les deux juments derrière paniquèrent dans le même temps et l’une d’elle brisa sa longe et s’enfuit dans les bois.
Aladar injuria dans le vent, tous les noms d'oiseau qui lui traversaient l'esprit.

« Cadence ! » appela-t-il après la jument pie qui filait entre les arbres.

Sans prêter plus d’attention aux Ombres, Aladar sauta de la calèche et poussa les Ombres trop entreprenantes de sous les bâches, afin de vérifier qu’il n’y avait pas d’étincelle susceptible de faire sauter tous ses artifices. Ceci fait, il s’apprêtait à détacher la deuxième jument, dans l’intention d’aller chercher Cadence, silencieux mais non moins rageux.



“You built up a world of magic because your real life is tragic”


Aladar conte ses rêves en #BC8F8F.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kilian
Ombre d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur
04.10.17 12:31
Kilian prit alors la suite de la discussion, surtout qu'il était celui devant le jeune homme alors que le reste du groupe regardait l'intérieur de sa carriole.

« Nous nous excusons si vous trouvez cet accueil désagréable. Nous traitons tout le monde ainsi. Il s'agit seulement d'une mesure de précaution. Vous devez bien savoir qu'Opale met en avant le bien de tout son peuple et que la sécurité de celui-ci ne serait être commun. Il nous fera plaisir par la suite de vous escorter jusqu'à la forteresse. »

Kilian se montrait très aimable et raisonnable. Malheureusement, quelque chose siffla et explosa faisant s'agiter les animaux et comme Kilian se tenait proche du cheval, il fut également malmené (tenant sa bride d'une main). Par chance, Aladar calma la créature et en dehors d'une douleur à l'épaule, Kilian s'en remettrait. Malheureusement, un des cheveux qui suivait à l'arrière s'enfuit dans la forêt.

Kilian connaissait bien les siens et savaient qu'un coureur s'était déjà mis à la suite de l'animal afin de le récupérer ou de prévenir tout incident. La population venait rarement dans les environs, mais il était possible malgré tout que quelque chose de malaheureux se produise.

Étant donner l'erreur de manipulation, les Ombres laissèrent l'individu vérifier son stock avant de sembler vouloir poursuivre l'animal en fuite.

« Nous sommes désolé de l'incident. Je vous en pris, allez récupérer votre cheval. »

En l'absence d'Aladar, Kilian fit conciliabulle avec le reste des ombres afin de valider qu'il n'y avait rien d'autres que des pétards pour amuser la foule. En dehors de menace évidente cependant, les Ombres ne faisaient pas la loi et laissait à la Garde du royaume décider des autorisations.


[hj. Je te laisse dire comment tu retrouves ta jument avec l'ombre pnj qui s'est mis à sa poursuite et dire si tu reviens ou comment? XD]


MP Kilian
Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aladar
Artiste ambulant
Voir le profil de l'utilisateur
09.10.17 8:50

Il n’attendait aucunement la permission des ombres pour sauter sur le dos de la deuxième jument et de presser ses talons contre ses flancs. Comète partit en trombe entre les arbres à la poursuite de la pie et Tricha, en bonne chienne, suivit son maître. Elle connaissait son travail, et laissa parler son instinct de berger.
Aladar siffla dans les bois le rappel qu’il avait instauré, petit à petit, jour après jour, dans l’éducation de ses quatre chevaux. Là, entre les arbres, l’ombre d’un homme se dessinait à ses côtés. Le mercenaire d’Opale n’inquiéta pas le magicien dont toute l’attention était tournée vers le bien-être et la sécurité de sa jument volage. Cadence ne tarda pas à se laisser voir.

Mais loin d’elle l’idée de se laisser avoir facilement, taquine et malicieuse, elle prit la fuite de nouveau. Ce fut sans compter sur le génie de la petite chienne, qui la prit de revers et la rabattit vers le cavalier. Entre les arbres, il était difficile de manœuvrer. Mais Cadence reprit la bonne direction, lorsqu’elle croisa Aladar et que derrière elle se refermait l’étau des crocs de Tricha.
Menant Comète avec le poids de son corps plus que par la vieille corde qui lui servait de longe, l’homme ramena son petit troupeau vers sa maison roulante. Tricha retrouva sa place sur son siège et Cadence se colla tout contre sa congénère alors que son cavalier posait pied à terre.

Ce fut sans surprise qu’il darda un regard froid sur les Ombres d’Opale, alors qu’il s’installait de nouveau sur son siège après avoir rattaché ses deux juments. Un profond soupire de mécontentement traversa l’espace entre ses lèvres.

« Puis-je passer maintenant ? » demanda-t-il sans ménagement.

Ses yeux trouvèrent celles de l’homme de sa taille, celui qui avait tenu Cupide. Il le fixa. Il n’avait aucune envie de passer plus de temps en compagnie des Ombres.



“You built up a world of magic because your real life is tragic”


Aladar conte ses rêves en #BC8F8F.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kilian
Ombre d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur
09.10.17 16:47
Kilian et les autres discutaient près du cheval de tête que Kilian retenait toujours. Au retour du voyageur et des cheveux - ainsi que du chien, tient! Kilian fit un geste aux autres pour leur demander de faire de l'espace. L'incident était fâcheux car habituellement ce n'était qu'une simple procédure et il n'y avait pas tout "cela"

« Nous nous excusons des incidents. Vous pouvez bien sur passé. Je vais vous accompagner à la ville. »

Les autres ombres allaient demeurer à la frontière pour sécurisé les entrées et sorties du royaume. Kilian libéra sa prise sur le cheval et invita Aladar à reprendre la route. Lui-même marcherait à côté d'une bonne cadence.

« Notre mission est de vérifier qu'aucune menace directe n'entre à Opale. Cependant, ce n'est pas qui avaient la responsabilité d'accorder ou non une autorisation pour aller et venir dans le royaume ou comme vous, venir faire commerce ou divertissement. »

Kilian arrivait à peine à la hauteur de la charrette et pourtant il avait une bonne endurance et parvenait à se maintenir à la hauteur du conducteur.

« Je ne suis jamais sorti du royaume, accepteriez-vous de me parler des autres royaumes ? à quoi il ressemble et ce que vous y avez vu ou vécu ? Sinon nous pouvons cheminer en silence.


MP Kilian
Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les royaumes d'Enkidiev :: Opale-
Sauter vers: