:: Gestion du personnage :: Créer son personnage :: Présentations validées :: Personnages d'Enkidiev Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mordhakan d'Elfe

Invité
Invité
31.08.17 23:44
Invité
Mordhakan d'Elfe

Roi des Elfes

150 ans ♦ Elfe
Ambitieux - Attentif - Audacieux - Autoritaire - Bienveillant - Charismatique - Courageux - Cultivé - Énigmatique - Hautain - Leader - Narcissique - Opportuniste - Patient - Sage

Signe(s) particulier(s) : Cheveux blancs plutôt long qu'il noue soit en queue de cheval ou qu'il laisse libre. Toujours bien entretenu. Les yeux sont bleu comme le ciel en été. De plus il est, en général, habillé d'une armure légère mais résistante de conception elfique plutôt que de vêtement riche comme les autres monarques.

Informations personnelles
Royaume d'origine : Elfe
Royaume de résidence : Elfe

Ce que ton personnage aime : Les femmes. Son peuple. La nature. Les combats. La paix.
Ce que ton personnage n'aime pas : La guerre. Les humains (un peu seulement). Les mensonges.

Talent(s) et compétence(s) : Âgé de plus d'un siècle, Mordhakan a mis à profit ces années pour passer maître dans le maniement des armes et plus particulièrement à l'épée bien qu'il maîtrise parfaitement l'arc comme tous les gens de son peuple. Habitué à vivre dans une ambiance plutôt sombre dû aux ombres des arbres et de leurs feuillages, il est capable de voir un peu plus loin que les humains dans la noirceur.

Faiblesse(s) et phobie(s) : Peur d'échouer dans sa mission qu'il s'est confié.

Pouvoirs magiques
Télépathie : Permet à ce dernier de s'exprimer uniquement par la pensée. Ce pouvoir étant inné chez les elfes, il peut l'utiliser pour parler uniquement à une personne s'il le désire. Pouvoir racial.
Empathie : Pouvoir racial.
Camouflage : Pouvoir racial.

Histoire de ton personnage
Des années. Voilà des années que j’étais né. Ce qui semblait être toute une vie pour ces êtres éphémères qu’étaient les humains n’était qu’un souffle pour moi. Je n’ai même pas encore la moitié de mon espérance de vie alors qu’ils approchaient de la tombe en général. Le jour de ma naissance avait été béni par le clan où j’avais vu le jour car les enfants étaient rares. Chaque femme ne pouvait espérer avoir un enfant qu’à toutes les dix années et ma mère m’avait eu uniquement trente ans après la naissance de mon aîné qui était appelé à prendre la tête du clan. Mon destin était déjà tracé dès l’instant où j’avais pris ma première bouffée de cet air frais que la forêt nous prodiguait. Pour éviter que je ne tente de supplanter mon frère et de lui ravir ce qui lui revenait de droit comme il était courant dans notre clan, on allait m’envoyer dans un autre clan pour y grandir mais pas n’importe lequel. Pour moi un destin de guerrier m’attendait car après s’être assuré que j’allais survivre, on m’expédiait dans le clan des guerriers. Dans ce clan qui avait pour tâche de veiller à la sécurité de la forêt et de ses habitants animaux ainsi qu’elfes. Le tout sans oublier de me laisser un indice pour que je me souvienne d’eux car ils avaient pour habitude de se déplacer souvent afin de ne pas être trouvé.

Le voyage vers le clan avait pris non pas des jours mais bien des semaines car le territoire elfique était grand. Immense même. Ce dernier était surtout composé des forêts que mon peuple vénère. Aucun clan n’aurait osé leur faire mal de peur de s’attirer les foudres de nos dieux. Même pas le brave clan du soleil. Installé près d’une clairière naturelle, ils utilisaient celle-ci pour s’entraîner alors qu’ils vivaient dans des cabanes nichées dans les arbres à proximité mais bien couverte. Les premières années de ma vie sont floues et tout ce que j’en sais c’est parce que je l’ai vu se produire pour les autres enfants de ce clan. Ici ils étaient nombreux afin d’assurer toujours plus d’effectif. On nous apprenait la langue elfique et plus exactement comment la parler mais aussi comment l’écrire ce qui pouvait se montrer particulièrement long mais nous étions connus pour notre patience. Après tout pourquoi être dans l’urgence quand nous avions une très longue espérance de vie? Après ces tâches on nous envoyait en apprentissage auprès des forgerons du clan pour nous apprendre à forger notre première lame. Cet apprentissage durait dix longues années qui avait pour buter de nous enseigner la patience, le travail bien fait mais aussi la valeur d’une lame. Cette arme en main, nous avions alors le droit d’apprendre les rudiments du combat mais encore une fois nous n’en avions jamais terminés. En même temps qu’on nous apprenait les bases, on continuait à nous enseigner l’histoire de notre peuple qui n’était transmise que de façon orale par les sages. En même temps on nous enseignait aussi les coutumes des autres clans ainsi que leur fonction. Parfois on nous parlait des humains et de leurs coutumes mais jamais bien longtemps. À nos yeux, cela n’était pas important. Il était comme des enfants qui apprennent à marcher et nous évitions de nous mélanger à ces derniers en les laissant s’affronter entre eux sans jamais intervenir. Du moins c’était le cas de mes aînés car j’étais trop jeune encore.

Les années passèrent et bien que j’avais atteint une apparence adulte, je n’étais qu’un enfant encore aux yeux de mon peuple. L’apprentissage des armes fut poussé encore plus intensément de sorte que du matin jusqu’au soir je ne faisais plus que cela. L’épée, la lance, l’arc ainsi que l’arme traditionnel était devenu mes connaissances les plus proches et leur maniement une deuxième nature. J’avais alors trente ans. Ce n’était rien. Un enfant encore j’étais mais mon éducation n’était pas terminée, non. La dernière étape était une visite de chacun des clans afin de pouvoir s’imprégner de leur culture, de leurs coutumes. Nous étions de la même race mais nous n’avions rien en commun ou presque. Ce voyage en était un long. Très long puisque les clans ne vivaient pas ensemble. Mais ce n’est qu’après ce dernier que nous devenions de véritables adultes. Un voyage qui dura vingt longues années et lorsque je reviens dans mon clan, celui où j’avais grandi, on célébra le passage à l’âge adulte avec une fête qui dura plusieurs jours. De très longues journées.

Je me souviens qu’après des années, j'avais commencé à m'ennuyer. Oh, la vie dans ce clan était parfaitement agréable mais je m’ennuyais. J’avais beau améliorer sans cesse mes talents de guerrier ou simplement forger une armure ou une épée, je m’ennuyais. J’avais soif de connaissance et les livres n’existaient pas vraiment parmi les miens et ce même si nous avions notre propre écriture. Notre mémoire était bien suffisante. Je me souviens avoir pris la décision de m’exiler, volontairement, pendant quelques années afin de visiter chacun des royaumes humains dont on m’avait parlé un peu mais jamais complétement. J’avais soif d’apprendre à cette époque et ce n’est qu’avec un de ces chevaux sauvages que nous élevions, mon armure et une épée que je pris la direction du premier royaume. Je me souviens y être resté pendant de nombreuses années qui n’avaient été qu’une respiration pour moi tant cela avait été bref. Puis j’ai repris la route pour ainsi visiter chacun des pays.  À raison de treize royaumes, ou plutôt de douze si on ne comptait pas celui des fées que je connaissais déjà très bien, j’y ai passé la deuxième moitié de ma vie. J’avais alors atteint l’âge de cent ans et il était temps de mettre en place le projet qui me tenait à cœur, ce projet qui verrait la réunification des clans sous une seule bannière sans leur retirer leur indépendance.

Cette tâche n’avait pas été facile. J'avais dû convaincre plusieurs personnes dont les différents chefs de clans ainsi que leur suite que mon plan était avisé et qu’ils allaient y gagner à me supporter. Mon but était simple à l’époque et il l’est encore maintenant. Je voulais, je veux, rendre la gloire d’antan à mon peuple. Je veux que nous n’ayons aucunement honte de ce que nous sommes devenus depuis notre départ d’Osantalt. À défaut de retrouver l’île, nous serions le plus grand des peuples d’Enkidiev. Là était mon but. Les clans existaient depuis de nombreux siècles. Ils existaient alors qu’un monarque nous gouvernait bien que cela n’était pas aussi visible que maintenant. De promesse en promesse, je pus convaincre les divers chefs. Ces promesses m’avaient coûtée et encore aujourd’hui elles me coûtent mais comme les humains disent « il n’y a pas d’omelette sans casser d’œuf ». J’avais, par exemple, dû promettre que chaque clan resterait indépendant mais en échange j’avais obtenu la possibilité de former un sixième clan mais pas comme les autres. Ce sixième clan serait la cour du roi. Du clan du soleil viendrait les guerriers qui auraient pour tâche de protéger ce nouveau clan. Du clan de la terre viendraient les guérisseurs qui auraient la charge de guérir les blessées alors que du clan des étoiles viendraient les artisans. En fait, ce sixième clan était devenu la capitale de notre peuple au final. Modeste comme nous étions, nous avions trouvés une clairière où des arbres avaient été arrachés suite à une tempête et nous avions construit notre ville en cet endroit. Tous ceux qui le désirait pouvait aider et en échange ils recevraient une cabane pour eux et leur famille. Un palais, modeste comparé à ceux des humains, fut construit afin de pouvoir recevoir les dignitaires, les chefs de clan mais aussi le peuple tout simplement. J’avais décidé d’être au service de mon peuple sans oublier mon but, mon objectif. Encore maintenant cela est le cas.

Je me souviens que la cérémonie de couronnement avait duré plus de six mois. Ou était-ce les festivités? Enfin. Cela avait été long car il y avait longtemps que nous n’avions plus de roi ou de reine et il avait fallu coucher par écrit ce qui avait alors été décidé afin que nul ne puisse le contester. Cela avait eu lieu il y a trente ans maintenant. Depuis je me consacrais à diriger mon peuple avec la bienveillance qui me caractérisait.

Ambition(s) / Intention(s) : Mordhakan est de ces hommes ambitieux et qui désirent obtenir le pouvoir pour le conserver pour eux. Non qu'il désire mal faire mais il ne voit que lui pour mener son peuple vers la grandeur qui était la leur à l'époque où leur ancêtre vivaient sur Osantalt et de faire d'eux le plus grand des peuples à nouveau.


Petite chronologie 101 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04.09.17 12:26
Invité
Présentation terminée chères administratrices ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daegon
Roi de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
04.09.17 13:11
Présentation acceptée

Tu as désormais accès à l'intégralité de la section rp
Ouf, toute une présentation. Je suis très heureuse de voir que tu as su intégré à la perfection les différentes indications que nous t'avons donner. Ton histoire, ton roi, respecte totalement ce que les autres joueurs ont écrits concernant ce royaume elfique. J'ai très hâte de lire la suite de toutes tes aventures. Tu peux maintenant posté où tu le souhaites, le rang et ta couleur serons installer dès qu'Häastrial ou Kirëanie sera de passage ici. Amuse-toi bien xxx
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kirëanie
Chef des chevaliers d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
04.09.17 16:07
Bienvenue sur le forum

Merci pour ton inscription, Mordhakan !
J'ai pris le temps de relire la présentation suite au passage de Daegon et tout me semble également correct.

Ta couleur et ton rang sont installés.

Merci beaucoup Smile

Kirëanie


ROSES:
 


RPS EN COURS - MAJ 18 SEPTEMBRE:
 


PROCHAINES RÉPONSES RPS À FAIRE - MAJ 29 SEPTEMBRE:
 


RPS TERMINÉS - MAJ 6 SEPTEMBRE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Gestion du personnage :: Créer son personnage :: Présentations validées :: Personnages d'Enkidiev-
Sauter vers: