:: Les royaumes d'Enkidiev :: Zénor Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bon grain du mauvais.

avatar
Daegon
Roi de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
30.08.17 23:16
C’est l’esprit complètement ailleurs que Daegon quitta la chef de l’Ordre d’Émeraude au pied de la falaise. Il la salua, sans poser son regard sur elle. C’était à la fois une déchirure et une délivrance. La regarder lui était plus souffrant que de faire comme si sa présence n’avait pas changé quelque chose à son univers. L’homme avait compris qu’il devait lui présenter tous les enfants magiques ayant le potentiel de faire partie de la troisième génération de l’Ordre d’Émeraude. Le roi se doutait qu’à la grandeur de son royaume, trouver tous les enfants aux forts potentiels seraient impossible. Il pria son cercle restreint d’envoyer des missives un peu partout sur Zénor. Il pourrait ensuite faire un itinéraire à la chef pour qu’elle puisse faire son boulot. Pour l’heure, elle devrait se contenter des enfants magiques de la région. « Mon bon roi, j’ai un enfant à vous soumettre. » L’homme leva la tête vers une femme à la chevelure rousse. Cette tignasse le chavira complètement, non pas parce qu’elle ressemblait à celle de la chevalière elfique, non, au contraire. La tignasse rousse de cette femme était sale, le sable perlait un peu partout sur ses cheveux. Ils ne semblaient pas en bonne santé. Le roi resta figer, consterné. « Mon bon roi ? » Il secoua vivement la tête et s’excusa. « Allez-y ma chère dame ! » Elle poussa un jeune garçonnet de quatre ans vers le roi et celui-ci fit un tour de magie particulièrement intéressant ; il construisit un château de sable en faisant virevolté ses mains. « Wow. Je suis convaincu que la chef de l’Ordre d’Émeraude, Lady Kirëanie, sera enchantée de rencontrer ce bonhomme. Revenez lorsque le soleil sera sur le point de se coucher. »

La journée se passa lentement ainsi. Son corps fixait les enfants, il en sélectionna une vingtaine. Certains n’étaient pas tout à fait exceptionnel, mais qui était-il pour juger de la pertinence de son opinion à ce sujet. Après tout, il n’était qu’un roi, c’était aux magiciens de parfaire l’éducation magique des magiciens de demains. Kirëanie serait sans aucun doute surprise de sa sélection. Il y avait de tout, du garçon au pouvoir de sable passant jusqu’à une fillette de huit ans qui pouvait en soufflant avec sa bouche des bulles. Il y avait un peu de tout.

Daegon regarda le soleil à plusieurs reprises. Il anticipait cette rencontre. Il n’avait passé que quelques minutes avec elle, hors, il avait l’horrible sentiment d’être infidèle. Le roi n’avait même pas posé ses lèvres sur les siennes. Ses mains n’avaient toucher que la peau de son visage. Parandar lui-même savait que cet homme en avait vue des femmes passés ces dernières années. Il lui était même arrivé de rester auprès d’une femme plusieurs semaines d’affilés. Chaque fois le royaume retenait sa respiration, retombait-il amoureux ? Jamais. Le jour de l’enterrement de Tessie il lui avait promis que son serment de fidélité perdurait jusqu’au dernier jour de sa vie. Il n’aimera plus jamais. Ces femmes n’avaient été que des passes douleurs. Pourtant, quelques minutes auprès d’une elfe et tout ceci perdait tout son sens. Son cœur s’entredéchirait avec sa tête. Il ne pouvait cesser d’entendre la jeune femme lui dire qu’elle voyait cette lumière autour de lui, cette lumière qui veut dire qu’ils sont des âmes sœurs. Une partie de lui refusait de la croire. L’autre partie de lui voulait y croire. Il ne comprenait pas ce sentiment qui l’habitait et cela le perturbait incroyablement. La journée commença à tirer à sa fin. Le roi marcha devant ses petits Zénorois qui, peut-être deviendrait des chevaliers. « Mes petits animaux marins. Vous êtes une fierté pour vos parents, pour le peuple Zénorois, pour moi-même. » Au loin il la vue, son cœur cessa de battre. Elle était accompagnée d’une enfant, tout juste plus âgée que les enfants qu’il regroupait. Si ce n’était pas de sa tenue officielle, il aurait pu croire qu’elle avait trouvé un autre enfant. « Sous peu vous rencontrerez une chevalière importante, pas n’importe laquelle. Je vous présente Kirëanie d’Émeraude, chef de l’Ordre d’Émeraude ! » Il applaudit maladroitement. Pourquoi applaudissait-il de toute façon ? Le roi se trouva profondément stupide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kirëanie
Chef des chevaliers d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
31.08.17 0:44
La réaction du roi l'anéantie au sens propre. Elle ne s'était pas attendu à ce qu'il réagisse ainsi et la dernière des choses qu'elle désirait c'était de lui causer un tel émoi. Lorsqu'il dit que c'était impossible, Kirëanie ne pu s'empêcher de fermer les yeux douloureusement pour retenir ses larmes. Elle priait intérieurement pour qu'il se taise. Elle ne voulait plus rien entendre. Le timbre de sa voix était assez douloureux comme ça. La suite qu'il prononça l'acheva. Elle était tellement désolée, elle avait juste envie de lui crier qu'elle n'avait pas choisit ça ! L'eau se mit à rouler sur ses joues, les yeux toujours fermés.

Lorque ce dernier l'invita chez lui, l'elfe refusa catégoriquement en secouant la tête. Elle s'éclaircit la gorge difficilement en regardant ailleurs. Sa voix était enrouée et très peu sûre.

- Non, je ... je vous remercie de l'invitation, mais je dois retourner au campement que mon écuyère a préparé. Nous devons nous préparer pour rencontrer les enfants plus tard ce jourd'hui.

Elle s'étonnait elle-même d'être capable de faire preuve d'un minimum de politesse en le remerciant de l'invitation. Sans même lui accorder un regard, elle se détourna et retourna au campement ou l'attendait fort probablement son écuyère.

[...]

La femme chevalier retrouva son écuyère au campement. Elle se doutait bien que cette dernière avait ressentit sa détresse. Elle se dirigea vers ses sacoches qui avaient été déposée à côté de leur tente pour en sortir son armure d'Émeraude. D'une voix troublée, même blessée, elle dit à la jeune humaine :

- Si tu veux bien Illana, nous reparlerons de tout ça une autre fois d'accord ? J'ai besoin de temps pour mettre de l'ordre dans mes pensées. Je suis contente que tu ai monté le camp, tout est parfait.

La tristesse de l'elfe était troublant. Elle était toujours d'un naturel joyeux et souriant. Là, elle avait peine à ouvrir la bouche, ni même regarder son écuyère dans les yeux. Elle se sentait beaucoup trop sensible et n'avait pas envie d'éclater devant elle. Tout ce que désirait l'elfe, c'était de pouvoir mettre de l'ordre dans ses pensées avant de pouvoir en parler ouvertement. Les deux jeunes femmes se préparèrent donc et s'aidèrent mutuellement pour revêtir leurs habits officiels de l'ordre. Il faisait chaud sous le soleil de Zénor, mais il n'était pas question de se présenter en simple tunique devant les enfants, les habitants du village et le ... roi.

Kirëanie informa son écuyère qu'elles allaient faire la rencontre et la sélection des enfants juste avant que le soleil ne se couche. Le roi avait choisit ce moment précis, elle ignorait pourquoi, mais respecta son choix. Lorsque le moment fut enfin venu, elles se dirigèrent vers la place centrale et le pas de la chef des chevaliers ralentit lorsque ses yeux croisèrent ceux du roi l'instant d'une seule seconde. Elle hésita même, détournant le regard et tournant la tête vers son écuyère comme si elle y cherchait une réponse. La femme chevalier finit par s'arrêter complètement sans être capable d'avancer un pas de plus. Elle entendait au loin les applaudissements du roi et pu sentir l'excitation des enfants au loin. Même la nervosité de quelques uns.

L'Elfe sentit son pouls s'accélérer et devenir ... anxieuse ? Elle murmura désespérément le prénom de son écuyère :

- Illana ! Aide-moi je t'en pris ... Je ne pourrai pas aller plus loin ... Foudroie-moi ?

Elle n'avait aucune idée de l'intensité que son écuyère utiliserait, ou si encore elle le faisait. Kirëanie espérait seulement que ce coup de foudre puisse l'a réveiller assez, l'a faire bondir jusqu'aux enfants et agir le plus normalement possible devant eux, afin de ne pas les traumatiser comme elle était probablement en train de faire avec son écuyère. Ressentait-elle sa détresse ou était-elle encore capable de bien l'a dissimuler ?

[À Illana Very Happy]


ROSES:
 


RPS EN COURS - MAJ 18 SEPTEMBRE:
 


PROCHAINES RÉPONSES RPS À FAIRE - MAJ 18 SEPTEMBRE:
 


RPS TERMINÉS - MAJ 6 SEPTEMBRE:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Illana
Écuyer d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
03.09.17 19:44
Le temps avait passé depuis de départ de Kirëanie. Et elle ne m’avait pas dit où elle allait ni pourquoi. Tout ce que je pouvais sentir c’était la détresse de son cœur. Une détresse qui commençait à doucement emplir le mien. Que se passait-il… ? Zéphyr qui n’était pas loin, sentie mon inquiétude.

* Un problème, Illana? *

J’étais tellement concentrée dans mon inquiétude, qu’entendre sa voix dans ma tête me fit sursauter.

* Excuse-moi… Je ne sais pas où est ma maitre… Alors que je sens que son cœur ne va pas bien… Ca m’inquiète…*

Comprenant mon inquiétude, il s’allongea et me fit signe de me m’allonger sur ses flancs. Ce que je fis sans trop de problème. Pourtant cette inquiétude ne me lâchait pas…

Quelques heures après, Kirëanie revenait au campement. Au moins, elle n’était pas amochée, du moins visuellement parlant, car je sentais que quelque chose n’allait pas au fond d’elle. Que s’était-il passé ?

- Si tu veux bien Illana, nous reparlerons de tout ça une autre fois d'accord ? J'ai besoin de temps pour mettre de l'ordre dans mes pensées. Je suis contente que tu ai monté le camp, tout est parfait.

Silencieuse et un peu bête par son comportement, je l’imitais enfilant ma tenue officielle des écuyers d’Emeraude. Mes gestes étaient un peu hasardeux, toujours inquiète par le comportement de ma maitre. Avant de faire une bêtise qui pouvait gêner la chef des Chevaliers, je me mettais deux petites claques afin de me réveiller.

Elle m’expliquait que nous allions rencontrer les enfants magiques du Royaume. L’inquiétude faisait place à une grande excitation, j’allais rencontrer les futurs élèves. Je me devais de montrer l’exemple et ne faire aucune gaffe qui pourrait salir l’image d’Emeraude et de ma maître. Entièrement prête, nous nous dirigions vers la place centrale de la Capitale de Zénor. Elle était joliment décorée et le monde qui s’y tenait aurait dû me rendre timide, mais c’était contraire. Je me sentais fière aux côté de Kirëanie. Nous représentions Emeraude.

Je regardais partout autour de moi, émerveillée et à la fois concentrée dans notre objectif. Lorsque Kirëanie pour saluer un homme richement appairer, sans doute un noble de la cours, ou peut être était-ce le roi lui-même, je suivais son regard afin de saluer cet homme. Mais s’arrêta d’un coup lorsque Kirëanie ralentit son pas pour finir par s’arrêter complètement. Elle posa sur moi un regard que je ne pensais jamais voir un jour sur le visage de ma maitre, d’ordinaire si sûre d’elle.

- Illana ! Aide-moi je t'en pris ... Je ne pourrai pas aller plus loin ... Foudroie-moi ?

Elle était toujours debout, mais paralysée. Pourquoi était-elle dans cet état ? La peur qu’elle ressentait se voyait comme le nez au milieu de la figure. Elle voulait que je la foudroie… ? Allait-elle mal à ce point ? Certes je pouvais employer le pouvoir de la foudre pour réanimer des personnes dont le cœur avait cesser de battre, mais j’étais bien loin d’un tel cas… Surtout que lorsque je me servais de ce pouvoir, j’utilisais un certain voltage. Ici elle me demandait de lui donner du punch. Une situation totalement inédite, qui allait rapidement me faire perdre pieds si je ne me reprenais tout de suite. Vite ! Je devais agir. La respiration qui commençait à augmenter, je m’imaginais ce que Zéphyr m’aurait dit.

*Calme-toi et ait confiance en ton pouvoir, il ne te fera pas défaut.*

Ouvrant les yeux, je reprenais confiance petit à petit, mais je devais vite réagir. Tant pis, je n’avais pas le droit à l’erreur. Me concentrant au maximum, je fermais les yeux et agrippais  la main de Kirëanie. Les yeux baissés, concentrée sur mon pouvoir je murmurais une petite phrase avant de lancer.

- Pouvoir de la foudre, réponds à ma volonté.

Je fermais les yeux à nouveau pour contrôler au maximum mon pouvoir afin de ne pas la foudroyer sur place. Une petite décharge parvint à s’échapper de ma main, suffisamment petite pour ne pas tuer mais suffisamment importante pour créer une réaction dans le corps de ma maitre. Toujours droite comme un « i » j’avais tout fait pour que personne ne remarque cette petite intervention et jetais un œil inquiet à ma maître afin d’être sûre que mon action n’ait pas fait de dégâts.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dixie
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
04.09.17 15:58
Les parents de Dixie étaient un peu dépassés par le caractère et la force de leur petite fille. Dixie avait tellement d'énergie et avait une force anormale qui était très dangereuse. Ils ne se sentaient pas à la hauteur de cette responsabilité et ils avaient honte de ne pouvoir surveiller, protéger et aider leur enfant. Ils étaient malheureux et tentaient de cacher leur désarois. Finalement, ce fut la tante de la petite qui dut secoué un peu les parents pour leur faire comprendre que leur enfant était spécial et que cela ne serait pas une honte ou ne ferait pas d'eux de mauvais parents que de demander à la magicienne du royaume de voir à cela. Les parents choisirent d'y réfléchir.

Quand, quelques temps plus tard, on fit annoncé dans le royaume la présence de Chevalier d'Émeraude les parents furent un peu intrigué. Selon les histoires le dernier ordre avait existé quelques siècles auparavant et n'était plus. Ils n'étaient pas au courant étant des gens simples, que l'ordre avait été reformé. Il ne savait pas vraiment ce que cette présence signifiait, jusqu'à ce que la tante, qui avait gardé la petite Dixie après sa naissance, arrive dans la chaumière pour prendre la petite dans ses bras et regarder les parents.

« Que faites-vous encore ici!? Le roi veut voir les enfants aux capacités spéciales pour les présenter à la cheffe de l'Ordre d'Émeraude! C'est le moment où jamais de leur présenter Dixie et de savoir un peu pourquoi et comment elle est comme elle! »

Bien qu'elle n'enleva pas Dixie à ses parents, elle ne leur demanda pas leur avis, ceux-ci étaient trop dépassés par les évènements. Elle amena la petite jusqu'au village central d'un pas décidé. Cela prit quelques secondes pour que le père et la mère sortent de chez eux pour suivre leur parente et leur fille.

Au village, la population était joyeuse et l'endroit donnait un peu une allure de fête. Le jeune roi, car pour cette dame le roi était jeune, était entouré d'enfants animés et joyeux tout énervé et bruyant. La femme sourit devant ce potrait: elle trouvait injuste que les dieux lui aient ravi son épouse et sa fille à naître car de le voir ainsi, elle voyait à quel point il était un homme bon et paternel.

Après cette petite réflexion, alors que tous semblaient attendre l'arriver de la chevalière, la dame qui portait une jolie robe déposa Dixie dans le cercle des enfants.

Dixie qui jouait dans la maison de ses parents avec une poupée de chiffon leva à peine la tête à l'arrivée tempétueuse de sa grande-tante. Elle retourna à son jouet sans porter attention à la gestuelle animée de celle-ci. Dixie aurait bientôt cinq ans et donc elle ne pouvait pas avoir la concentration ou la compréhenion d'une adulte ou même d'un enfant de sept ans!

Lorsque sa tente la souleva et l'emporta sans plus de cérémonie, Dixie resta un long moment les yeux grands ouverts fixant sa maison qui s'loignait sans comprendre. Elle cligna des yeux mais elle ressemblait toujours autant à un poisson hors de l'eau. Elle finit par baisser les yeux sur ses petites mains potelées mais sa poupée n'était plus là. Elle avait du rester sur le plancher de la maison. Déçue la petite finit par regarder un peu plus sa vieille tante et se demander où elle l'amenait comme ça.

À peine la petite avait-il prit une position plus confortable dans les bras de sa tantine que celle-ci la posa en plein milieu d'un troupeau d'enfants. Dixie ressemblait toujours perdue. Son regard regardait tout autour en cherchant à comprendre. Dixie tourna la tête lentement en tout sens et finit par voir ses parents qui venait de se placer juste derrière sa tante, ils étaient un peu essouflé, mais leur présence la rassura et Dixie choisit alors de porter son attention sur tout ce qui se passait toujours d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daegon
Roi de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
06.09.17 20:10
Ridicule. Voilà le mot qu’utiliserais le roi Daegon pour décrire la situation dans laquelle il se trouvait présentement. *J’aurais dû laisser Mélusine prendre ma place…* Cette pensée tournait en rond dans sa tête. Au loin, il ne pouvait faire autrement que de remarquer la présence de la chevalière à la chevelure rousse et de sa jeune apprentie. Enfin, il en déduit qu’elle était son élève ou quelque chose dans le genre, elles portaient un uniforme similaire. Daegon regarda sa propre tenu, il se senti soudain bien gêné d’être habiller ainsi. L’homme portait une tunique de couleur crème ainsi qu’un pantalon léger blanc. Ses pieds étaient nus, préférant sentir le grain de semble entre ses orteils. Une tenue bien loin de la classe et de la prestance des représentantes d’Émeraude. Du coin de l’œil, Daegon remarqua la petite Dixie apparaître parmi les enfants magiques. Un sourire moqueur se forma sur son visage et fit une petite grimace discrète à la jeune enfant. Le roi n’ayant pas eu la chance de voir grandir sa fille se disait souvent qu’elle aurait pu lui ressembler. Le roi éprouvait un fort sentiment d’attachement envers la gamine, même s’ils se connaissent que très peu.

« Ma Lady Kirëanie. »Il fit une référence devant la grandeur de la chevalière. Il détourna soigneusement le regard, refusant de poser ses yeux sur elle. L’homme était tourmenté, la voir n’aidait en rien la cause. Il se redressa et adressa les mêmes salutations à la jeune adolescente. « Bonjour mademoiselle. Enchanté. » Il serra sa minuscule main dans la sienne. « Je suis le Roi Daegon de Zénor, à qui ai-je l’honneur ? » Normalement, il n’avait jamais envie d’avoir des capacités spéciales tels que de lire dans les pensées. Il se sentait presque mal de ne pas connaître le prénom de l’enfant. Il hocha la tête lorsque cette dernière lui répondu se nommé Illana.

Daegon tourna le dos aux représentantes de l’Ordre, il en profita pour secouer vivement la tête, histoire de reprendre un peu ses esprits. « Donc, comme vous le souhaitiez, voici quelques enfants magiques de la région. Vous avez ici notre formidable Dixie » Il tapota le dessus de sa tête en éclatant de rire. « Elle ne ressemble à rien vite comme ça, mais elle possède une force incroyable ! » Il continua son chemin, présentant ainsi tour à tour les enfants qu’il avait recrutés. « Ce n’est ici qu’une petite partie des enfants magiques. Dans les régions plus éloignées vous trouverez certainement d’autres enfants incroyables. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Redÿsco
Chevalier d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
18.09.17 14:45

Tout cela était d’un ridicule…
A l’orée d’un bois, Redÿsco observait cette mascarade au loin, ses yeux profonds et lupins suivant les silhouettes familières d’Illana et de Kirëanie, et celles moins connues du Roi de Zénor et de la foule. Retardé par ses blessures dans sa mission, il était parti plus tard que ses frères et sœurs. Il avait décidé, dans un élan de générosité et d’une envie soudaine de sa meute, de faire un détour par ici avant de se rendre dans le royaume d’Argent puis Fée et enfin Dimant. En soi, il faisait une véritable entorse à sa mission en venant à Zénor puisqu’il aurait dû aller à Argent directement en traversant les frontières d’Emeraude. Mais il s’agissait d’un voyage : Kirëanie pouvait bien être au courant, Callum ne ferait pas la différence entre deux semaines de plus ou de moins que les autres. Et personne ne lui avait interdit de se balader comme il le souhaitait à travers Enkidiev, tant qu’au final il engageait dans son sillage la 3ème génération des chevaliers de la reine Cassyanne.

Au final, il se disait qu’il ne serait pas venu pour rien. La scène qu’il avait sous les yeux le blessait au plus profond de lui-même. Lui qui s’était interdit de toucher un cheveu de Solveigh, voilà que Kirëanie papillonnait avec Daegon le Roi de Zénor. Ils ne pouvaient pas lui mentir. Les phéromones ne mentaient pas elles, en tout cas.
Le grand loup noir retroussa ses babines et éternua légèrement. Cela puait l’amour entre eux deux. Malgré toutes les réticences qui lui hérissaient le poil, il décida de s’approcher et sortit de l’ombre des arbres. Le sel de mer lui avait piqué la truffe aux premiers abords, mais bien vite il avait apprécié les embruns.

Au contraire, il n’appréciait pas du tout ce qu’il avait sous les yeux. Alors qu’il trottinait avec légèreté en direction de la foule, suivit d’Ecume sa jument, il pouvait voir et même sentir sa cheffe se tétaniser à la vision de son amour pour la vie. Ridicule. Elle lui faisait presque honte. Mais au fond, ce qui l’énervait le plus et le révoltait, c’était le fait qu’il pense à l’ordre en se privant de la douceur de Solveigh et que Kirëanie se donnait le droit de faire passer ses sentiments avant son devoir. Elle était une chevalière d’Emeraude, pas une princesse. Elle n’avait aucun droit sur cet homme et cela foutrait une cacophonie impossible si jamais ils devenaient amants tous deux. Il s’étonnait que la rousse n’y ait pas pensé. Ou bien, y avait-elle surement pensé, mais elle manquait de volonté. Il grogna lorsque cela lui traversa l’esprit. Bon sang, elle menait l’Ordre de la reine Cassyanne, la première défense d’Enkidiev et voilà comment elle se comportait ?!

*(Kirëanie/Illana) Au nom de Parandar, Kirëanie fait quelque chose !*

La voix du Loup, déçue et sèche, claqua dans les esprits des deux femmes comme la vague de colère qui lui faisait montrer les crocs. La remontrance ne s’était pas faite attendre. Une fois à portée d’elle, Redÿsco ne s’était pas fait prier pour se faire entendre et dire bien haut à sa cheffe ce qu’il pensait d’elle en cet instant. Lui était ainsi : franc et rentre-dedans. Quand quelque chose n’allait pas, il le disait tout simplement. Sans prendre de gant.

*(Kirëanie) Qu’est-ce que tu fiches, bon sang ?! Redresse-toi ! Tu n’es plus une enfant.*

A la vue du Loup géant, la foule s’agita quelque peu. Mais Redÿsco prit soin de venir se caler immédiatement aux côtés d’Illana, pour éviter que quelqu’un se méprenne sur ses intentions. Il se savait impressionnant sous cette forme, surtout en déboulant de la sorte sans prévenir. Les gens du royaume de Zénor ne le connaissaient pas. La première fois qu’ils le verraient, ce serait ainsi sous son épaisse fourrure charbon et ses yeux jaunes. Il était arrivé juste au moment au le Roi Daegon faisait les présentations des enfants. Il n’avait retenu que le prénom de quelques-uns, trop préoccupé par l’état de Kirëanie. En cet instant, il était en colère contre elle. Elle avait intérêt de se reprendre et de mettre ses sentiments entre parenthèses. Même Daegon avait plus de volonté qu’elle.

Et puis, il pensa à lui.
Ses vêtements étaient dans les paquetages d’Ecume qui s’était arrêtée non loin de lui, en bon chienchien. S’il retrouvait sa forme humaine, il serait nu. Il n’avait pas vraiment réfléchi à ça, lorsqu’il était sorti des fourrés. Il s’était laissé emporter par sa rancœur.
Le Loup d’Emeraude glissa ses yeux intenses sur le Roi de Zénor. Puis sur la première enfant qu’il leur avait présenté, une des rares dont il se souvenait le nom. Dixie.




“Perhaps we'll meet again”

replied the wolf.


I’m out of my head of my heart and my mind 'cause you can run but you can’t hide, I’m gonna make you mine. Out of my head of my heart and my mind 'cause I can feel how your flesh now is crying out for more.
Redÿsco hurle en #B22222.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kirëanie
Chef des chevaliers d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
18.09.17 23:20
[J'étais sensé faire beaucoup plus court que cela ... désolée -__-" J'ai inclu comme détail aussi que nous faisions le voyage avec quelques enfants des royaumes de Perle et de Cristal ... j'avais oublié de le mentionner. Si quelque chose cloche avec mon message ou que vous n'êtes pas d'accord avec ce qui est écrit, envoyez moi un MP le plus rapidement possible pour que je puisse modifier. ]

Sa demande ne fut pas exécutée immédiatement et d'un côté, il était sage de se concentrer avant d'utiliser sa foudre afin de ne pas l'a tuer. Bon peut-être que Kirëanie n'avait pas du tout pensé à ce détail sur le moment et l'attente lui sembla être d'interminables minutes. L'elfe n'était pas dans un état de bien raisonner et d'ainsi comprendre pourquoi son écuyère mettait autant de temps. Alors que la femme chevalier allait interpeller de nouveau son écuyère, elle sentit quelque chose s'activer et l'a chatouiller. Baissant la tête vers Illana, Kirëanie l'a fixa en l'a regardant utiliser son pouvoir.

Puis une décharge l'a frappa de l'intérieur et l'Elfe se sentit secoué de haut en bas. L'effet fut très énergisant et cela eut pour effet de survolter la jeune femme. Kirëanie sursauta et bondit en avant de son écuyère en l'a fixant. Elle l'observa un moment en ignorant les paroles de son compagnon Redÿsco dans sa tête. Illana venait d'accomplir quelque chose de super. Les yeux étincelants, la femme chevalier félicita sa partenaire :

- Fantastique !! C'était parfait Illana !! Comment as-tu réussis ? Comment tu t'es sentie ? Toi est-ce que ça va ? Oh attends on en parlera plus tard il faut aller voir les enfants !! Allez suis-moi !

Oui, elle était maintenant pleine d'énergie et prête à faire ce pourquoi elle s'était déplacé jusqu'à Zénor. Les paroles du canidé l'effleurèrent du revers pour le moment, ayant la tête bien trop frivole. Elle lui répondit simplement télépathiquement :

**[Redÿsco] Je suis bien au courant que je ne suis plus une enfant, merci Red ! Contente que tu sois avec nous !**

En fait l'attitude de Kirëanie aurait certainement été différente si elle ne venait pas d'être choquée par son écuyère. Entre Red et elle, ça avait toujours été un peu houleux entre eux, entre chien et chat. N'en restait pas moins que, peu importe les raisons qui l'amenait ici à Zénor, sa présence l'a rassurait. Un confrère de l'ordre était là pour l'a remettre sur le bon chemin si elle s'en éloignait encore. Elle lui en était inconsciemment reconnaissante, probablement le pourquoi qu'elle lui souriait de la sorte.

Le petit groupe de l'ordre se rendit sans aucune encombre de plus devant les petits zenorois. Kirëanie écouta les paroles du roi comme s'il ne s'était rien passé entre eux. Comment cela se pouvait ? En même temps, c'était aussi la première fois qu'elle se faisait foudroyer. La femme elfe regarda d'un œil brillant les enfants qui se trouvait en ligne devant eux. Ils étaient tellement tous mignons !! Tout en parlant, la femme chevalier se plaçant devant chaque enfant en posant la main sur chacune de leur tête :

- Comme vous l'a dit votre roi, je suis Kirëanie et je suis chevalier de l'ordre d'Émeraude. En fait j'ai fais un long voyage pour venir vous voir. Illana mon écuyère et moi, avons parcourus les royaumes de Perle et de Cristal avant de s'arrêter ici. Il y a déjà d'autres enfants qui voyagent maintenant avec nous. Si vous êtes choisis, vous serez invités à faire le voyage avec nous aussi ! Avez-vous hâte ?

Kirëanie demeura plus longtemps devant quelques enfants, dont celle que lui avait parlé le roi, Dixie. Elle sondait rapidement leurs essences magiques et regardait furtivement dans leurs têtes. Rien de contraignant, simplement pour se donner une idée de qui avait la réelle magie. Chez certains, il ne s'agissait que de simples coïncidences probablement. Peut-être avaient-ils la capacité de cacher leurs auras magiques ? Réfléchissant à cette possibilité, Kirë se dit qu'elle leur demanderait une petite démonstration à tous et chacun.

- Personnellement, ma magie me permet de me transformer en gros félins comme mon frère d'arme que vous pouvez voir avec nous, le grand loup qui est juste là. Il s'agit de Redÿsco. Par contre, s'il se transforme à nouveau en humain devant vous les enfants, il se retrouvera sans ses vêtements et ... vous ne voulez pas voir ça ! C'est la même chose pour moi, je briserais mon armure en le faisant et probablement que je me blesserai moi-même. Je vais cependant vous montrer comment je peux m'amuser avec ... l'eau.

La jeune femme recula un peu et posa les yeux brièvement sur le puits qu'elle venait de croiser sur son chemin. Autrement, elle aurait pu prendre l'eau qui se trouvait dans les jauges des animaux autour, dans les jarres et plus. Les possibilités étaient grandes. Sans grande difficulté puisqu'il s'agissait de son pouvoir inné, Kirëanie fit arriver l'eau à elle bien rapidement. L'eau se mit à tournoyer autour de sa tête sous forme de filet, puis ensuite se sépara en bulles qui flottaient dans les air. Elle fit ensuite tournoyer les bulles autour des enfants et s'amusa à transformer la forme des bulles pour créer des animaux qui se tenaient devant les yeux des jeunes.

- Alors, si vous êtes ici, c'est que vous êtes tous capable d'accomplir quelque chose de différent des autres enfants. Il peut s'agir de lire dans la tête de quelqu'un, de parler avec un animal, être capable de soulever des roches dans les airs ou même, avoir une force surprenante ? finit-elle en tournant la tête vers la petite Dixie. Elle était toute petite, mais le roi affirmait qu'elle avait une force incroyable. Incroyable jusqu'à quoi ? Un petit sourire au visage, elle demanda à l'enfant : Pourquoi ne pas montrer au grand loup ta force incroyable Dixie ? Donne tout ce que tu peux ! Il est bien costaud notre Redÿsco !

La femme chevalier ne sous estimait pas la force de la petite, mais elle aimait particulièrement taquiner l'homme loup. S'il n'était pas d'accord, il lui ferait savoir de toute façon et elle prendrait le relais pour la démonstration. Kirëanie était maintenant assise en tailleur directement sur le sol et venait de reposer l'eau au fond du puits pour ne pas l'assécher. Elle observait les enfants d'un œil songeur.

**[Redÿsco/Illana] Red, tu veux bien te prêter au jeu ? Et Illana, garde un oeil sur Dixie, nous pourrions être surprit de sa force ... Je n'ai pas envie qu'elle brise notre cher Red en deux, tu l'arrêtera avant d'accord ?**

Tout en regardant les enfants, l'elfe observait du coin de l'oeil le roi, il semblait de bonne humeur. Toujours avec un petit sourire, elle se figea en entendant la voix du roi des elfes dans sa tête, l'écoutant en alerte. En observant son ton déçu, les oreilles de la jeune femme se plaquèrent contre sa tête alors qu'elle soupirait discrètement avant de lui répondre à son tour.

**[Mordhakan] Je suis réellement désolée que cela vous déçoive Majesté. Ma second avait quelque chose de personnel à accomplir à Elfe et elle a donc été désignée pour remplir cette mission en même temps. Vous ont-ils déçus de quelque sorte ? Je suis désolée de ne pas vous avoir avisé du changement, l'excitement à prit le dessus ... Vous ne devinerez jamais ce qui m'est arrivé à Zénor .... Daegon, the king ... he is my soulmate ... I don't know what to think about it ... What should I do ?**

Kirëanie avait toujours été tout de même familière avec le roi des elfes, elle avait définitivement plus une relation familiale avec lui qu'avec sa propre famille biologique. Souvent, Kirë le voyait comme un père.

La femme chevalier parlait de vive voix aux enfants devant elle en même temps qu'au roi des elfes dans sa tête. Elle demandait aux enfants ce qu'ils aimaient, de quoi ils avaient peur et si certains désiraient devenir comme eux, chevaliers d'Émeraude. Une chose avait été mise au clair, jamais elle n'enlèverait un enfant de son royaume contre son gré. Puis, la femme chevalier parla aux enfants par la pensée, demandant si ils pouvaient l'entendre. Elle fut surprise de voir que plusieurs l'entendaient. C'était super !

Illana de poster, ensuite ce sera le tour de Dixie à moins que celle-ci lui cède sa place. Communiquez par MP les filles si c'est le cas pour vous entendre.]


ROSES:
 


RPS EN COURS - MAJ 18 SEPTEMBRE:
 


PROCHAINES RÉPONSES RPS À FAIRE - MAJ 18 SEPTEMBRE:
 


RPS TERMINÉS - MAJ 6 SEPTEMBRE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les royaumes d'Enkidiev :: Zénor-
Sauter vers: