:: Les royaumes d'Enkidiev :: Émeraude :: Le château Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un entrainement magique. (Beldak/Libre)

Invité
Invité
29.08.17 2:48
Invité
Le jour c'étais levé depuis maintenant plusieurs heures sur le royaume d'émeraude. C'était un jour calme, comme il était coutume d'avoir en émeraude à cette période de l'année. Un vent frait traversait tous le château et venais rafaîchir ses habitants. Le jeune chevaliers c'était levé tôt ce matin, n'enfilant que sa tunique verte et entrant dans la bibliothèque d'émeraude.

Une immense collection de livres s'étendais ainsi devant lui. Ce savoir était plus précieux que tout l'or du monde et Morgan en avait pleinement conscience. Le plaisir qu'il éprouvait à se plonger dans ses vieux manuscries n'avais jamais diminué avec le temps, bien au contraire, les réponses au qu'elle il répondait en ouvrait ainsi dix autres qu'il essayait de combler au mieux. Ainsi confortablement installé dans un des bureaux du lieu sacré de la connaissance, il ouvrie l'un des nombreux grimoire qu'il avait emprunté et en commença la lecture. Un très vieux traiter relatant le guerre d'il y a 500 ans, par un chevalier d'émeraude de l'époque.

Qu'il était passionnant de se plonger dans ce récit, mais aussi, effrayant. Si les évènements venaient à se passer de la même façon qu'il y a 500 ans, de nombreux mort serait à déplorer. Un frisson lui parcourait l'échine, il ferait tous pour empêcher cela. Il n'était pas un grand combattant, mais il avait de grands pouvoirs de soin et il comptait bien sens servirs pour protéger ses frères et soeur. Il n'avait peut-être pas les mots pour bien se mêler a eux, mais ils restaient tous des membres de la grande famille qu'il avait intègre et il comptait énormément pour lui. Comme tous les habitants de ce château d'ailleurs.

Il allait continuer sa lecture ainsi, mais il entendit des pas de faire entendre dans la salle. Il leva les yeux de son livre et reconnu le jeune homme. Un écuyer d'émeraude avait qui, il avait déjà longuement parlé. Il lui fit signe de s'asseoir près de lui et ferma le livre qu'il étudiait, en pliant l'une des pages pour la garder, pour plus tard.

Alors, Beldak. Pour être debout aussi tôt, tu a encore fait un cauchemars, je me trompe?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
29.08.17 5:05
Invité
Je m'étais couché tôt à la demande de mon maître, elle voulait que je sois en forme pour le lendemain. Elle m'avait dit qu'une grosse journée m'attendait et que j'en aurais besoin, silencieux, comme à mon habitude, j'ai juste fait un signe affirmatif en y allant de ce pas. Avant de dormir, je songeai aux entraînements basiques précédent, j'avais une aise avec les armes longues complètement folle, à la limite du démesuré, en même temps, j'avais des bribes de souvenirs de mon père qui se battait, j'avais quelques images mentales au sujet de comment tenir ces lames et comment frapper, je ne savais pas encore comment bien parer où me placer contre un adversaire, bref, j'avais encore beaucoup à apprendre avant d'être un guerrier endurci de grande renommé, comme les autres de l'ordre affin d'un jour à mon tour protéger ce monde que j'aime. Sur ses pensées, je finis par m'endormir.

C'est dans un sommeil agité que je sombrai, un cauchemar comme j'avais l'habitude d'en faire, j'ignorais si c'était prémonitoire ou pas... Il faisait chaud... très chaud et l'aire était super sec, à la limite du difficile à respirer, j'étais au côté d'hommes qui me disais quelque chose, mon ancienne famille, mais dans mon corps de jeunes adolescents. Nous étions en train de calculer un butin phénoménal, mais ils ont fait quoi les abrutis? Ils se croyaient déjà à l'abri de tout, comme si les gens ne les chercheraient pas ici... bien au contraire et je savais que leur heure arriverait un jour. mais quand. Je ne semblais pas trop heureux de voir tout cet or, je ne connaissais pas sa provenance, mais j'imagine que bien du sang a coulé pour finir ici, dans ce campement caché du désert. c'est alors qu'une troupe de cavaliers vint au galop vers nous. Sans réfléchir, je pris la fuite, une longue course des plus épuisantes où nous avons finis par nous faire avoir. c'est ligoté que je suivis les cavaliers, j'étais dans la famille de l'ordre d'Émeraude... mais attend, je n'étais pas un bandit, car oui, je savais quand même de quel côté de la clôture je me trouvais. C'est alors que le chef de la troupe finit par se défaire de ses liens pour tirer avec une force sans pareille sur la corde de celui qui le tenait pour le faire tomber, il lui prit son arme pour lui sectionner la gorge. C'est alors que le chef de la cavalerie hurla:« tuez les tous. Je finis par me faire couper la tête assez violemment.

Mon esprit quitta mon corps, une once de panique, sans réveiller celle qui dormait non loin, je finirais bien par trouver une façon d'intégrer mon corps moi-même sans la déranger chaque fois que cela m'arrivait, c'est avec beaucoup d'agacement que je parcourais les ailes interdites du château, j'en profitais quoi. Puis je finis par aller voir qui était ou, tout le monde ou presque dormais sauf Morgan que je finis par voir dans la bibliothèque, il ne semblait pas m'avoir senti approché sous cette forme, pourtant, il était doué avec sa magie, il ne devait pas se concentrer là-dessus sur moi, c'est au bout d'un moment qu'il finit par détourner l’œil vers moi sans trop porter attention, je continuai ma course à travers le château vers l'aile royale, juste savoir comment le tout était gardé, je n'y resta pas plus que trente secondes, question de pas non plus me faire prendre pour ensuite finir ma course.... dans mon corps... Je me réveillai en sursaut, le tout sans réveiller mon maître. Je n'arrivais plus à trouver le sommeil. Je partis donc vers la bibliothèque ayant pris soin de laisser un petit message à mon maître pour lui dire où je me trouvais et que je serais surement de retour sous peu.

Arrivé à la bibliothèque, je regardai Sir Morgan, il était toujours en train de lire, j'aurais dû espionner un peu sa lecture avant pour savoir ce qu'il lisait, mais bon, je ne l'avais pas fait, j'avais préféré observé les choses que je n'avais pas le droit de voir, rien qui entravait la vie privée des gens. Nous avions discuté un peu et il disait vouloir me voir, sans avoir précisé l'objet de la demande. Il devina l'histoire du cauchemar, car non, il ne se trompait pas. Je lui répondis la tête basse:

-En effet.

J'en dis pas plus, j'étais timide en présence d'étranger, même amical, surtout que je n'avais pas eu l'ok de mon maître pour être ici, j'avais eu la décence de prévenir que j'étais allé voir Sir Morgan a la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
29.08.17 22:49
Invité
Je sourie toujours devant l'air gêner du jeune écuyer. Même s'il refusait mon invitation de s'asseoir à mes côté je ne lui en voulais pas. Il ne me connaissait pas encore très bien et je comprenais sa gêne. Je me leva de ma chaise sans me départir de mon grand sourir et m'approcha de lui. Je pris quelque seconde pour observer ce jeune homme frêle habiller avec les couleurs de l'ordre. Il ne portait pas ses armes et ses habits étaient mit de travers, signe qu'il c'était habillé en vitesse

Tu n'es pas sans savoir qu'un écuyer dois toujours regarder un chevalier dans les yeux lorsqu'il lui parle.

Je hocha la tête de satisfaction lorsqu'il releva les yeux vers moi. Il m'écoutait au moins, c'était déjà cela. Je l'invita de nouveau à s'assoir devant moi à la même table que moi, ce qu'il fit sous mon regard insistant. Je poussa les livres que j'avais pris plus loin pour pouvoir bien voir le jeune écuyer et commença la conversation.

Je ne m'entendais pas à te voir aussitôt je dois te l'avouer, mais le fait que l'on se vois ici n'es pas plus mal. La bibliothèque est un endroit calme ou l'on peut reflechir plus calmement et qui est parfait pour entrainer ses pouvoirs magiques. C'est justement la raison qui me pousse à te voir aujourd'hui. J'aimerais te parler de ton pouvoir, celui qui te permet de quitter ton corp quand tu rêve. J'aimerais que tu m'en parle, car je crois que ce serais pratique pour l'ordre que tu le developpe mieux qu'en ce moment.

Je laissa quelque seconde s'écouler pour lui laisser le temps de me répondre complètement. Même si je me doutais qu'il ne me dirait pas tout, se serais déjà un début.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
30.08.17 4:24
Invité
Il commençait déjà à me réprimander sur ma manière de lui répondre, je savais que je devais le regarder dans les yeux, mais je trouvais le tout très étrange, car c'était aussi un signe d'égalité selon ma manière de voir les choses et je n'étais pas chevalier... voila le problème. Je ne m'étais pas assis en face de lui, car bon... dans les faits, je venais tout juste de me lever et j'étais bien debout moi, mais bon, il ne semblait pas l'avoir compris. Je relevai la tête a sa réprimande, si je pouvais appeler ça ainsi. Puis j'allai m’asseoir à sa seconde invitation, il insistait le grand. Je pouvais au moins lui donner ce point Il poussa ses livres plus loin pour permettre un meilleur contactent visuel entre nous, il sait vivre, a tien la base... non sans rire, cela ne me surprend pas.

Il avait son explication partiellement fondée sur mon réveil prématuré, mais il y avait autre chose, le fait que je me sois couché ma foi, très tôt. Il n'a pas besoin de savoir ce qui se passe entre moi et mon maître, bien que ça pût être utile... ou pas, mes heures de couché ne lui regardaient aucunement.

Il avait raison sur la bibliothèque, c'était un lieu idéal pour l'entraînement magique et les exercices pour les grosses têtes qui ne sont pas moi, personnellement, j'aime mieux les armes, ce qui ferait une très drôle de référence à Rin, le roi de Jade, même si je partageais pas son caractère bouillant et son impatience fracassante. Malgré ce que je pensais de ce roi, je n'avais pas le droit de le juger et on me l'avait appris a l'école lorsque j'étais tout jeune.

Il disait que mon pouvoir serait utile à l'ordre, il est maso ou quoi? je n'ai pas envie de faire des cauchemars chaque foi, bien sûr, si je devais en arriver là, je le ferais mais avant cela, je n'en ferais absolument rien. Je lui répondis tout de même, car je savais très bien qu'il attendait une réponse et une réponse de plus que deux mots.

-Sauf vôtre respect, c'est de cauchemars qu'il s'agit et une foi ma mort lors de cauchemars, mon esprit quitte mon corps et mes signe vitaux devienne dangereusement faible selon les observation d'un adulte qui m'a déjà vue faire, je peux, comme cette nuit, vagabonder a ma guise dans le palais, je peux donc, sans me faire prendre aller ou je veux, surveiller qui je veux et le tout étant invisible a des yeux normaux. C'est au hasard que mon esprit réintègre mon corps, je ne contrôle pas le moment ou cela ce produit, alors ça me fait peur et j'essaye simplement d'éviter pour ne pas déranger mon maître.

Je l'avais regarder dans les yeux, comme il m'avait dit de le faire, je me suis tu brutalement pour lui laisser la parole. a la tête qu'il avait, je voyais bien qu'un détail le dérangeait, mais je ne savais pas quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
31.08.17 23:35
Invité
Je hocha lentement la tête au parole du jeune écuyer. Je savais que cela pouvais paraitre cruel, mais son pouvoir, mais si très dure à déclencher, était très utile. Imaginez pour espionner quelqu'un! Seulement il ne pouvait l'activer que dans ses rêves, ce qui était un problème. Avec un peu de chance je pourrais l'aider à développer se pouvoir pour le mettre au service de l'ordre. Seulement il fallait que je songe à une méthode qui ne ferait pas souffrir le jeune écuyer.

Ne t'inquiète pas Beldak, le but n'es pas de te faire du mal. Justement, on va essayer de te faire activer ton pouvoir sans que tu doive pour cela mourir dans un de tes rêve.
Tu va essayer d'activer ton pouvoir par ta propre volonter, est-ce que tu comprend.



Je voyais bien dans son regard qu'il ne semblait pas enchanté par cette perspective, mais je suis sûr qu'il finirait par comprendre que pour son bien et celui de l'ordre, il fallait qu'il apprenne à ce contrôler. Et puis il y avait ce détail... son maitre n'était pas au courant. Il fallait qu'il lui en parle, c'était important. Lui cacher ainsi ce genre de chose pouvais engendrer de grande conséquance pour lui dans le futur, enfin, Il savait que Névénoe était une femme comprehensif, en général.

Je me leva lentement pour me diriger vers une étagère à quelques mètres de la table ou il était installé. Je pris quelques minutes pour choisir celui que je voulais et tira un lourd grimoire de la bibliothèque pour l'apporter Beldak. Je le deposa devant le jeune homme et lui fit un clin d'oeil.

J'ai fouillé un peu la bibliothèque et j'ai trouvé ce livre. Un mage possédait apparamment le même pouvoir que toi et explique dans ce livre comment le contrôler. Étudie le un peu puis nous allons essayer. Par contre, lorsque t'on maitre ce reveillera je devrais l'Informer de ton pouvoir et de ce que l'on a fait ici.

Je me posta près de lui en le regardant. Mon regard était bienveillant et je souhaitais qu'il comprenne que j'étais simplement la pour l'aider. Je n'étais pas la pour lui nuire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
09.09.17 6:51
Invité
Oui, je comprenais parfaitement ce qu'il me disais. Je suis quand même pas bête a ce point là, bien sur que je voudrais bien activer mon voyage astral de mon propre bon vouloir sans voir des image de ma propre mort. Je lui fis un signe affirmatif de la tête sans plus d'un aire pas du tout enchanté. Je ne connaissais pas l'effet de tests magique sur moi, mais je devais m'y plonger pour l'ordre et pour les habitant d'Enkidiev.

Puis, il allait tout répéter a mon maître, dans un sens sa m’arrange beaucoup. Merci Morgan Je regardais le vieux livre qu'il venait de prendre dans la bibliothèque, un gros grimoire, si gros qu'on aurait pu littéralement assommé Névénoë pour la calmer, car mon maître avait beaucoup plus d’énergie que moi a revendre sans passé par tout les surnom qui me donnais un allure de petit enfant, bien que je trouvais cela plutôt comique enfaîte.

Cet ouvrage avait plus de deux mille page, car oui, je l'ai ouvert a la dernière page pour regarder, j'imaginais déjà les crampe de main après 3 page, ce type en avait fait 2000! Mais sérieux! Sans perdre plus de temps, j'alla a l’annexe pour trouvé le sujet qui m'intéressa pour ensuite me diriger a la bonne page pour lire ce que cet autre mage en disais, il parlait de paix d'esprit pour débuter, pour ne pas être déranger par quoi que ce soit d'autre puis d'utiliser son énergie pour s'élever spirituellement, il conseillait aussi de ne pas le faire lorsque le corps est en position dangereuse pour ne pas perdre la vie. Car, en plus, je devais aussi faire attention a cela. Ce n'était pas tout, si quelqu'un voullait me tuer alors que j'étais en voyage astral, le tout était possible, alors je devrais aussi être bien entourer... loin de la première ligne et de Rin.

Je regarda Momo et lui dit:

-apparemment, je dois arrivé a faire le vide dans mon esprit pour me concentrer que sur cette tâche, rien ne dois me déranger et en plus, je dois faire le tout alors que je suis dans un endroit sécuritaire et avec des gens de confiance , bref, je dois m'y mettre.

Je me plaça au sol, assis et adossé au mur, sur le coin, puis me concentra de très longue minute, rien ne se passa, j'avais déjà fait un voyage Astral non volontaire, cela pouvait me nuire? aucune idée, mais je continua mes effort jusqu'a ce que je commence a sentir mon esprit quitté mon corps, la même sensation que la mort de mes rêve, je sursauta au dernier moment, mon esprit était bien sortis. Je dis par télépathie a Morgan:

«Je suis plus dans mon corps, je m'y ferais jamais je crois... l'autre partie du problème est de revenir.»

J'avais aussi lu le retour de l'esprit, le pouvoir de lévitation pour écraser mon esprit dans mon corps pouvait être pratique jusqu'a ce que j’apprenne un retour naturel, le livre avait bien dit que cela me donnerais un énorme mal de tête par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
11.09.17 15:38
Invité
Le chevalier d'Émeraude regardait l'écuyer devant lui, écoutant silencieusement ce qu'il disait. Il avait bien entendu lu ce livre et il avait bien sûr essayer, mais il n'avait jamais été capable de performer un voyage astral et avait finit par croire que le magicien qui avait écrit ce livre ce moquait de ses lecteurs. Il avait appris bien plus tard que les pouvoirs nous étaient donné à la naissance. Il était donc impossible de développer des pouvoirs que les dieux ne nous avait pas donnés. C'était dommage, mais le cadeau que le chevalier avait reçu était déjà immense, faire la fine bouche aurait été stupide de sa part. Reste que se pouvoir avait toujours fasciner Morgan, ainsi donc il était heureux d'aider ce jeune écuyer à le developper.

Les paroles de Beldak firent sourire le jeune elfe. Ainsi donc il avait besoin de se concentrer, un exercise qu'il n'avait surement pas l'habitude d'appliquer. Malgré tout il s'assit par terre sans broncher. Les yeux fermé, le jeune écuyer ce plongua dans ses pensées et plusieurs minutes s'écoulère ainsi. Le silence qui pesait sur la bibliothèque n'était coupé que par la respiration des deux membres de l'ordre d'émeraude, jusqu'à ce que Morgan entende enfin la voix de Beldak dans ta tête. Il réfléchit quelques secondes avant de lui répondre, d'un ton qui se voulait rassurant.

Pour l'instant ne pense pas à revenir. Essais d'explorer un peu la bilbitohèque et vois tous ce que tu peu faire avec ce pouvoir.

Malgré tout il reprit le livre et pendant que Beldak agissait, il relut rapidement ce que le livre disait. Un écrasement avec la lévitation.... Il serait mieux que Beldak apprenne à reprendre possession de son corp lui-même, mais en cas de besoin il pourrait au moins l'aider de son mieux. De longue minute passère à nouveau ainsi, pendant qu'il surveillait le corp inanimé du jeune écuyer en attendant des nouvelles de beldak.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07.10.17 15:32
Invité
Je bougeais plutôt vite, aucune entrave Physique, une liberté sans précédent, pas de téléportation, mais c'était l'effet que cela me donnait... jamais je ne m'étais sentis aussi bien, sans l'angoisse d'un cauchemar, enfin contrôler l'arrivé en voyage astral, la respiration de mon corps s'était ralenti de façon plus qu'effrayante, mais cela ne me dérangeait aucunement, je ne le ressentais pas de toute façon. Je ne sortis cependant pas de cette pièce. Je me plaçai juste derrière lui, question d'observer sa réaction, je pourrais donc savoir ce que je pouvais faire contre d'autre être magique. De plus, il était l'un des plus sensible a la magie de l'ordre si ce n'était pas le meilleur de ce côté-là.


J'avais en effet déjà observé ce que je pouvais faire ainsi avec mon esprit, inutile de lui relever que je ne pouvais plus interagir avec le monde physique, il le savait déjà, j'étais plus rapide, je passais au travers des murs et le meilleur du meilleur, j'étais invisible. Je ne savais juste pas a quel point un mage pouvais me repérer, le sens du danger était inutile puisque je ne pouvais pas le tuer, alors l’alarme magique ne se déclenchait pas, il fallait se douter de ma présence ou pas ? Ça, j'en avais aucune idée et ca m'aiderait à connaître les limites à ne pas franchir avec ce pouvoir exotique. Je répondis donc à Sir Morgan par télépathie :

-Sans vouloir me montrer arrogent, je crois déjà que vous savez ce qu'un esprit peu faire dans un voyage astral, je suis un peu plus rapide, je ne ressens pas les contraintes du monde physique, je suis invisible et je peux jouer a passe muraille sans problème, la vraie question se situe au niveau de la magie pour me détecter, si je suis derrière toi, ta détection du danger imminent se déclenche t'elle ? Peux-tu savoir où je suis ?

Sur ses paroles, je me déplaçai à sa gauche, j'avais donné une information plus ou moins vrai volontairement, je voulais qu'il me cherche pour savoir à quel point il était difficile ou facile de me trouver
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les royaumes d'Enkidiev :: Émeraude :: Le château-
Sauter vers: