:: Gestion du personnage :: Créer son personnage :: Présentations en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Solveigh Amethÿste de Fée

avatar
Solveigh
Reine de Fée
Voir le profil de l'utilisateur
16.05.17 8:53
Solveigh Amethÿste de Fée

Reine du royaume de Fée

157 ans (apparence : 25 ans) ♦ Fée
Solveigh est une jeune femme bienveillante, qui possède une aura apaisante et rassurante. Elle est cultivée et fait preuve d'une douceur et d'une délicatesse rare. Jamais elle ne hausse la voix ou encore, fait preuve d'avarice. Au contraire, Solveigh a le coeur sous la main. Timide de nature, même si elle le cache bien en général, elle devient immanquablement maladroite dans ces moments-là. Féminine jusqu'au bout des doigts, Solveigh est à la fois modeste et mystérieuse. Un trait de caractère qu'elle a sans conteste hérité de sa mère. Elle possède également une patience remarquable. Rien ne semble jamais la troubler, rien ne semble jamais l'énerver. Et pourtant, ce n'est pas faute de ne pas avoir de sentiment. Avec les années, elle a simplement appris à contrôler ses sentiments.

Solveigh, malgré les apparences, car elle essai de rester discrète un minimum a ce sujet, est une jeune femme romantique et passionnée. Elle reste néanmoins prudente dans tout ce qu'elle fait. De plus, elle n'en donne pas toujours l'impression, mais la reine est femme prévoyante qui possède un esprit vif et méticuleux. Elle peut même faire preuve d'une détermination et d'une froideur étonnante lorsqu'une situation l'exige réellement. Après tout, Solveigh reste une reine dévouée à son peuple et son royaume et ce, de la tête au pied.

Signe(s) particulier(s) : Comme toutes les fées, ou du moins comme tous ceux en ayant la descendance, Solveigh a des ailes. Les ailes de cette dernière sont translucides avec plusieurs reflets violacés.

Informations personnelles
Royaume d'origine : Le royaume de Fée
Royaume de résidence : Le royaume de Fée

Ce que ton personnage aime : Solveigh aime la chaleur du soleil, les rires, les fleurs, les gens, les sucreries, les attentions, ressentir des sentiments, se sentir utile et, naturellement, elle porte un grand sentiment d'attachement vis-à-vis les chevaux.
Ce que ton personnage n'aime pas : Elle n'aime pas les troubles-fêtes, les menteurs, les profiteurs et les manipulateurs.

Talent(s) et compétence(s) : La jeune femme possède les talents et compétences qu'on a bien voulu lui enseigner depuis son plus jeune âge et qui sont, semblerait-il, indispensable à ce qu'elle est aujourd'hui. Elle chante merveilleusement bien, elle sait jouer mélodieusement de la harpe, elle danse gracieusement et écrit parfaitement. On lui a également appris à faire preuve d'imagination et de stratagème afin de toujours être en mesure d'épauler correctement son futur époux en temps de guerre. Toutefois, elle n'excelle pas encore dans le domaine, elle le reconnaît alors elle n'hésite pas à demander conseiller à plus expérimenté qu'elle quand vient le temps de protéger le royaume.  

Faiblesse(s) et phobie(s) : Solveigh a peur de l'abandon et de la solitude. N'ayant jamais été réellement seul depuis sa naissance, elle redoute ce sentiment de solitude. De se fait, la reine devient quelque peu nerveuse lorsqu'elle se retrouve seule à un endroit.

Pouvoirs magiques
Solveigh ne possède que les pouvoirs raciaux des Fées. C'est-à-dire : la télépathie, l'empathie humaine / animale et l'illusion.

N'ayant jamais vraiment eu une véritable éducation magique, la reine ne contrôle pas ses pouvoirs à la perfection. Elle ne ferait peut-être pas un adversaire redoutable contre un magicien ou un chevalier, mais elle se débrouille néanmoins très bien.

Histoire de ton personnage

Journal de Solveigh, page 3.
J’ai décidé d’écrire mon histoire. Bien entendue. Cela m’étonnerait que quelqu’un la lise un jour, car, je n’ai guère eu une vie palpitante. Néanmoins, qui sait ? Peut-être aurais-je des descendants qui s’y intéresseront un jour ?

Je suis née une journée semblable à celle-ci, enfin, c’est ce que ma mère, Amethyste, m’a toujours dit. Une journée sombre et froide qui semblait me promettre un avenir fort désastreux. Heureusement, cela fut tout le contraire.

Ma famille a toujours était très unie. J’avais plusieurs frères et sœurs, et mes parents s’aimaient tendrement. Mon père était le roi de Fée et nous vivions bien.

Il m’a appris à m’occuper des chevaux durant l’été de mes neuf ans. Ce fut une saison magnifique. Je ne le remercierai jamais assez de m’avoir laissé comme héritage ce don pour ces bêtes si douces et magnifiques. J’occupais donc mes journées saisonnières à prendre soin des animaux sans oublier mes frères et sœurs plus jeunes qui demandaient un peu de surveillance. J’avais beaucoup de responsabilités et je ne m'en suis jamais plain. Ma mère, une noble fée et épouse de mon père, me disaient toujours qu’une future reine devait être en mesure de tout faire. Elle avait bien raison !

La saison suivante fut une rude saison pour moi... Un drame m’empêcha de continuer à vaguer à mes occupations quotidiennes qui faisaient de ma vie une si belle aventure malgré les nombreuses éducations que je devais suivent.

Nous avions vécu une grande période de pluie et enfin, le soleil se pointait à l’horizon. Cela faisait des semaines entières que j’étais clouée à l’intérieur du château, car la pluie était trop intense pour que je mette le pied dehors. Dame nature me permettait enfin d’aller montrer à mon jeune frère comment monter à cheval. Il était fou de joie et moi de même. J’avais alors douze ans.

Je sortis donc avec lui, je pris soin de préparer ma jument préférée que j’eusse affectueusement nommé Lémonia. Je montai donc sur ma monture et pris mon jeune frère avec moi. Je me dirigeais tranquillement vers l’endroit où j’allais lui donner sa première leçon d’équitation. Quand il me dit, avide d’aventure, « Va plus vite Solly ».  La tentation fut grande. Je donnai alors un coup de talon sur les côtes de Lémonia qui se mit aussitôt à courir. C’est à ce moment que l’accident arriva...

Je tombai de cheval, et mon jeune frère qui tenta de reprendre le contrôle de la bête me passa sur la jambe droite. Je poussai un cri, mon jeune frère se mit à pleurer. Il prit soin, avec ses petits bras d’enfant, de me ramener près d’un arbre et je lui dis d’aller chercher de l’aide pour me ramener à la maison. Je tentai de garder mon sang-froid. Je restai donc seul quelque instant, ma jambe me faisait souffrir énormément et l’humidité de sol mouillé traversait mes vêtements. Je décidai d’enlever ma botte afin de soulager mon pied. Je faillis régurgiter à la vue de mes orteils... C’était horrible, le sabot de la jument les avait piétinés.

Mon frère revint avec les secours et on me ramena chez moi. Par chance, le magicien du royaume, grâce à son pouvoir de guérison, fut en mesure de me soigner. Pour me divertir lors des semaines qui ont suivi mon accident, ma grand-mère, aujourd’hui auprès des dieux, m’a appris comment jouer de sa harpe et me l’a offert un peu avant sa mort. Depuis ce temps, j’adore la musique. Elle me fait rêver. Mère ma toujours dit que j’avais un don inné pour la musique, tout comme elle et qu’il me serait d’une grande aide pour rassurer ou appuyer mon futur mari.

Six mois après mon accident, un autre malheur m’a frappé ou plutôt a frapper ma famille... Ce malheur s’appelle la Maladie. Elle s’est attaquée à notre famille et mon plus jeune frère et mon père qui commençait à prendre de l’âge furent touchés... Après plusieurs mois, ils allèrent rejoindre eux aussi les dieux...

Heureusement, malgré la vie qui semblait être contre moi, une jeune fille arriva au château quelques semaines après le départ de mon père et mes frères. Cette jeune fille se nommait Rozabelle et était la nouvelle apprentie de notre magicien. Elle était certes plus jeune que moi, mais nous sommes rapidement devenu inséparable. Jamais nous nous quittions. Sans sa présence au château, jamais je ne serais devenue celle que je suis aujourd'hui.  

Quelques années plus tard, vers mes dix-sept ans, je fus promise au prince du royaume de […]












« Majesté, pardonner-moi de vous déranger, mais vous m'aviez demander de vous aviser lorsque les nobles du royaume des Elfes arriveraient. Et si je peux me permettre, vous avez réellement bien fait de refuser cette union avec ce prince car ils semblent tous impatients de conclure une alliance avec la nouvelle reine de Fée. »

La reine sourit.

« J'arrive de suite, Rozabelle. »

Ambition(s) / Intention(s) : Être une bonne reine pour son peuple et le royaume.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kirëanie
Chef des chevaliers d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
16.07.17 16:29
Présentation acceptée

Tu as désormais accès à l'intégralité de la section rp
Fées aura désormais une reine pour son peuple ! À bientôt
Amuse-toi bien ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 17:27
Présentation en attente

Demande de changement / modification acceptée !
Suite à ta demande, ta présentation est réouverte.  
Simplement nous aviser lorsque tu auras terminé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Gestion du personnage :: Créer son personnage :: Présentations en cours-
Sauter vers: