:: Les royaumes d'Enkidiev :: Zénor Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite partie de pêche

avatar
Mélusine
Magicienne de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
25.08.17 9:39
Comme toute fière Zénoroise, j'adorais les activités maritimes. Forcément, lorsque l'on grandit dans un royaume côtier, il en va de soit. Même si j'avais du sang de fée, le fait d'Avoir grandit à Zénor semblait avoir atténuée ma culpabilité à chasser et à pêcher. Évidemment, je ne le faisais pas que par pur plaisir, il y avait tout de même une question de subsistance derrière. Lorsque j'avais envie d'aller chasser ou pêcher, mais que je savais n'avoir besoin de rien niveau nourriture, j'y allais tout de même et je ramenais mes prises pour les offrir aux gens du village. Je considérais cela comme ma bonne action de la journée et j'évitais la culpabilité. Certes j'avais chasser ou pêcher pour le plaisir, mais au moins une famille pourrait se nourrir avec les prises que j'avais rapporté.

Aujourd'hui était une de ces journées là. Je m'étais levée ce matin avec une envie d'aller pêcher sur les côtes. Je savais que je n'avais pas besoin de me ravitailler encore pour quelques jours, je m'étais donc dis que ma récolte aiderait une famille du village qui en avait besoin. Je ne savais pas encore laquelle, mais tellement de personnes apprécieraient cette aide que je ne m'en souciais pas. J'allais finir par trouver quelqu'un, j'en étais certaine. J'avais donc pris ma canne à pêche ainsi que mes appats et je m'étais dirigée vers le port. J'avais là-bas une petite embarcation en bois qui appartenait à ma famille et qui me permettait de pouvoir pêcher en étant sur l'eau. Non pas que je refuse de pêcher en restant sur la plage, mais j'adorais vraiment être sur l'eau.

Je sais que ce que je viens de dire est étrange, puisque je suis une fée mon élément devrait être l'air, au vu de mes ailes. Mais l'eau m'a toujours attiré, d'aussi longtemps que je me souvienne. Elle m'apportait calme et réconfort, j'adorais me faire bercer par la houle, cela me relaxait beaucoup. C'est pour cela que je préférais et de loin aller pêcher en barque plutôt qu'en restant sur la plage. Parfois, il m'arrivait même de simplement m'étendre dans mon embarcation et de me laisser dériver, pour le simple plaisir de le faire, sans même pêcher de toute ma journée. Bien sur j'aimais voler aussi, mais ce n'était pas la même sensation que celle d'être sur l'eau. C'est pourquoi j'aimais l'un autant que l'autre. C'était deux choses complètement différentes, mais que j'aimais également.

Une fois rendue aux plages, je me suis directement dirigée vers ma barque. J'avais déjà si hâte d'y être que je sautillais presque pour me rendre. J'étais d'ailleurs sur le point de partir au large lorsque quelqu'un m'interpella....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dixie
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
04.09.17 16:28
hj.:
 

Dixie avait encore échappé à l'attention de ses parents. Elle était partie sur ces petites jambes et était partie à l'aventure. Elle avait d'bord marché en se cachant dans les herbes hautes comme un chasseur, puis, une fois qu'elle en avait eu assez - quelques minutes - elle avait suivi un papillon, puis ensuite une coccinelle. Finalement, elle ne se souvenait plsu vraiment pourquoi elle était partie en exploration.

Dixie avait alors vu le bleu de l'eau et comme une luciole, elle avait suivi ce miroir d'argent cliquetant sous le soleil. Elle avait ainsi parcouru une très bonne distance pour une petite fille de son âge. Mais Dixie était une enfant exceptionnelle - outre sa force surhumaine, la petite avait une énergie double, elle semblait jamais pouvoir tenir en place. Elle devait toujours faire quelque chose. En plus comme toute Zénoroise, elle avait l'eau dans le sang, même si elle ne savait pas encore trop comment.

Elle arriva ainsi sur la plage et regardait l'eau avec admiration, curiosité et attirance. Sauf qu'avant qu'elle ait pu aller plus loin, elle poussa un cri et leva sa petite tête ronde sur une femme. Cette dernier n'avait pas remarqué le petit bout de chou sur la plage car elle avait manqué de lui marcher dessus dans son enthousiasme. Dixie prit un air très très sévère pour une petite fille de presque 5 ans en toisant la femme inconnue.

« Pas gentille vous! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélusine
Magicienne de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
17.09.17 12:05

« Pas gentille vous! »


C'était les paroles qui venaient d'être dites par une enfant qui ne devait pas avoir plus de 4 ou 5 ans et qui me toisait d'un regard qui se voulait sans doute mauvais. Elle était non loin de moi, sans doute avait-elle pensé que j'allais lui marcher dessus. J'avouais que dans mon envie d'aller au large, je n'avais même pas remarqué ce petit bout de chou. Avoir continué deux pas de plus, je l'aurais sans aucun doute accroché et elle serait tombée. Je ne savais pas du tout qui elle était, mais je m'inquiétais de la savoir toute seule.

Personne ne se trouvait aux alentours, aucun parent, aucun autre enfant plus âgé qui aurait pu la surveiller. Il n'y avait qu'elle et moi et le grand large, ce qui me fit frissonner alors que je pensais à ce qui aurait pu arriver à cette gamine si elle s'était approchée de l'eau toute seule. Je me suis penchée vers elle et une fois accroupie, je lui souris gentiment. Je voulais que la petite me dise d'où elle venait, afin de pouvoir la ramener chez ses parents. Parents qui, j'espère, devaient être mort d'inquiétude en ce moment.


- Je suis désolée, je ne t'ai pas vu. Comment t'appelle tu? Moi, c'est Mélusine.
En attendant qu'elle veuille bien me parler et me dire son prénom, je pris le temps de l'observer attentivement. Elle était définitivement jeune, elle ne devait pas avoir plus de 6 ans, une jolie frimousse et de grands yeux qui semblaient avide de tout découvrir. C'était surement la raison de sa présence ici d'ailleurs. Rien de plus attirant pour une enfant que les beautés de la mer. Elle devait s'être enfuie de chez elle pour venir voir l'océan.

Je sentais en elle un potentiel magique. Peut être pas assez pour en faire mon apprentie, mais nous avions recu une missive au chateau récemment comme quoi l'ordre magique d'Emeraude était en train de recruter de jeunes enfants. Cette gamine pourrait définitivement répondre aux critères de recherche de l'ordre. Je pris bien note d'en parler à ses parents si je réussissais a les trouver. Pour se faire, elle devait d'abord et avant tout accepter de me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dixie
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
17.09.17 18:25
Dixie toisa quelques secondes la femme, mais dès que celle-ci se montra amicale, Dixie oublia bien vite la mésentente et sourit en tendant les bras vers cette femme si jolie.  Elle toucha ses magnifiques boucles rousses - le roux c'est tellement joli!

« Moi Dixie de Zénor »

C'était ses parents qui lui avaient appris à bien se présenter. Dixie était très sociale, gentille et ouverte. Heureuse et confiante, Dixie était une petite fille charismatique.

« Moi AAIIMMEERR l'eau ! Toi aussi ? »

Évidemment que la Mélusine inconnue devait aimer. Qui aimerait pas l'eau ? C'est tellement beau.

D'ailleurs Dixie se détourna de la femme pour regarder l'océan et oubliant déjà la femme, la petite se dirigea vers la mer en gambadant comme elle le pouvait sur ses courtes jambes. Elle gloussa prête à toucher ce liquide frais et cristalin! Ouiii!


hj.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélusine
Magicienne de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
18.09.17 20:18
Dès lors que je lui adressa la parole doucement afin de me présenter, la petite sembla oublier sa colère. Elle se mit à me sourire et à me tendre les bras. Je la pris volontiers, l'appuyant contre ma hanche droite. Elle en profita pour mettre sa petite main potelée dans mes cheveux bouclés. Elle souriait toujours lorsqu'elle se présenta comme étant Dixie de Zénor. Pour une enfant si jeune, elle savait très bien se présenter. Je la reposa sur le sol lentement, alors qu'elle me disait qu'elle aimait l'eau et qu'elle me demandait si je partageais son amour aquatique.

- Oh oui, moi aussi j'aime beaucoup l'eau Dixie.

Elle semlait être une enfant très sociable et débordante d'énergie et d'enthousiasme. D'ailleurs, elle se détourna rapidement de moi afin d'observer l'océan. Comme si elle m'avait déjà oubliée, elle gambadait vers la mer. Elle semblait sautiller tellement elle avait de petites jambes et elle gloussait déjà de bonheur avant même d'être arrivée dans l'eau. Car oui, elle se dirigeait vraiment vers l'océan comme si elle voulait s'y baigner. Pourtant, la mer était beaucoup trop houleuse pour une enfant de son âge, surtout sans surveillance parentale.


- Dixie, ma chouette, attends moi!

Ce fut la seule chose qui me vint à l'esprit. Lui dire de m'attendre afin que je puisse aller la rejoindre. Mais une fois près d'elle, je me demanda quoi faire. Est-ce que je la ramenais chez ses parents immédiatement, au risque qu'elle pique une colère et utilise ses pouvoirs contre moi sans le vouloir? Ou alors, je l'accompagnais dans son idée de voir l'océan? L'option numéro deux semblait logique, en autant que j'avise ses parents pour commencer. Il me fallait donc convaincre la petite qu'il fallait aller voir ses parents avant d'aller faire un tour dans l'eau.

- DIt moi, ca te plairait d'aller faire un tour en bateau avec moi? On pourrait aller avertir ton papa et ta maman et ensuite, on irait faire une promenade sur l'eau?

Et voila, l'idée était lancée, j'espérais simplement que la petite accepte et m'amène à sa famille. Il fallait à tout prix que ses parents sachent où elle était, car ils devaient être morts d'inquiétude à l'heure qu'il est...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dixie
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
03.10.17 19:43
Dixie regarda la femme avec beaucoup de curiosité comme si elle cherchait à comprendre les propos de la femme. Dixie tourna alors la tête vers la mer, puis ramena son attention sur la femme.

« C'est quoi bâteau? »

Et oui, les parents de la petite était des fermiers et elle était encore bien jeune pour connaître toutes ces choses, alors pour elle la mer, c'était l'eau et on entrait en contact avec elle, on jouait avec elle en y nangeant bien sur, alors le concept de bâteau - l'objet lui-même et son utilité lui était totalement inconnu.

Pourtant, comme la femme proposait de faire une promenade sur l'eau, Dixie était volontairement prête à l'écouter et la suivre jusqu'à un certain point - elle avait l'habitude de se promener SOUS l'eau et pas SUR l'eau.

Donc si pour ça il fallait dire à sa maman ce qu'elle faisait. C'est vrai que sa maman était tout le temps inquiète... Dixie hocha donc la tête pour acquiescer et montra l'intérieur des terres.

« Comment on peut se promener sur l'eau? Moi pas capable de marcher dessus, juste dedans. »

Puis, en tenant la main de la femme rousse, elle marcha tranquillement dans le sens inverse de par où elle était arrivée. C'était quand même une bonne marche pour une petite fille comme elle - après tout elle avait à peine cinq ans. Mais, elle avait un esprit si indépendant et si téméraire déjà.

« Vous promettez de m'amener en promenade sur l'eau? Ma maman a tout le temps peur, elle. Mais la mer est pas peur, elle est gentille. J'adore l'eau. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélusine
Magicienne de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
03.10.17 21:36
Lorsque je proposa à la petite Dixie si elle voulait venir faire un tour de bateau, son regard se tourna vers la mer avant de revenir vers moi. Elle me demanda ce qu'était un bateau et je compris qu'elle devait être fille de noble ou de fermier. Vu l'éloignement de la mer, je penchais davantage pour une fille de fermier. Si elle était fille de pêcheur, elle aurait su immédiatement ce qu'était qu'une embarcation maritime.

- Un bateau, ce sont ces choses que tu vois en train de flotter sur l'eau en ce moment.

Les yeux de la petite brillait de curiosité, et malgré son jeune âge, je voyais qu'elle allait devenir très intelligente si elle en faisait l'effort. La curiosité était la première qualité nécessaire à l'apprentissage. Plus on était curieux, plus on voulait apprendre et Dixie semblait décidément regorger de curiosité. Elle accepta de me mener vers sa famille afin de les avertir que je l'amenais en bateau. Nous nous sommes donc dirigé vers l'intérieur des terres, ce qui me confirma qu'elle devait être fille de fermiers. Elle me prit la main et tout en marchant, elle me demanda comment on pouvait se promener sur l'eau, car elle n'arrivait pas à marcher sur l'eau, seulement à l'intérieur.

- On ne peut pas marcher sur l'eau, c'est grâce aux bateaux que l'on peut se promener sur l'eau, on embarque dans le bateau et le bateau flotte sur l'eau. Tu verras, c'est très agréable les balades en bateau.

Je lui souris tout en continuant notre marche; la petite avait vraiment marché un bon moment pour son âge. J'espérais sincèrement que ses parents n'étaient pas trop inquiets. S'ils n'avaient pas l'habitude de la voir s'enfuir ainsi, ils ne penseraient jamais à aller la chercher aussi loin qu'au bord de l'océan. Ils devaient certainement la chercher près de leur demeure, aussi bien dire qu'ils devaient être morts d'inquiétude de ne pas la retrouver. Dixie me demanda de lui promettre de l'amener en bateau en m'expliquant que sa mère avait toujours peur, mais qu'elle trouvait la mer gentille et non pas épeurante comme sa mère.


- Oh non ma puce, l'eau n'est pas toujours gentille, il lui arrive d'être très méchante aussi. C'est surement de cela que ta maman a peur. Mais oui, je te promets que je vais t'amener en bateau si ta maman et ton papa sont d'accords.


J'espérais qu'elle comprendrait que si ses parents refusaient, je ne pourrais pas l'amener en bateau avec moi. Néanmoins, je souhaitais que cela ne l'empêche pas de m'amener à eux. Certains enfants auraient mal réagis en comprenant qu'ils risquaient de ne pas avoir ce qu'ils voulaient. Dixie serait-elle ce genre d'enfants? Je priais les dieux que non, car je voulais vraiment rassurer ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dixie
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
06.10.17 19:17
Dixie était très intéressé par le concept de se promener sur l'eau dans cette chose qu'on appelait un bâteau. Dixie adorait l'eau. Elle se sentait chez elle dans cet élément. En fait, elle se croyait être un poisson avec des jambes parfois.

Elle trottina au côté de la femme rousse. Dixie avait marché très longtemps pour aller là, car ses parents vivaient loin de la mer car il cultivait la terre. Cependant, quand la femme lui dit qu'il faudrait l'accord de ses parents... Dixie aima pas du tout ça. Ses parents avaient tout le temps peur et ne voulait même pas la laisser jouer avec les autres enfants, ni qu'elle s'éloigne de la maison. Ils la punissaient jamais, mais elle devait pas faire ci, pas aller là, etc. Elle aimait pas du tout ça.

La petite s'arrêta et son regard exprima son désapointement.

« Maman voudra pas. Elle veut jamais. Elle veut pas que je joue avec les autres. Elle veut pas que je l'éloigne de la maison. Elle veut que je reste tranquille, sage, pas bouger. Je déteste ça! J'aime l'eau et l'eau m'a jamais rien fait! »

La petite Dixie n'était pas violente, mais elle ne retournerait certainement à la maison pour que cette femme l'y laisse et l'empêche d'aller jouer dans l'eau! Elle était plantée sur ses deux petites jambes et dévisageait la femme rousse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélusine
Magicienne de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
12.10.17 22:02
Lorsque la gamine comprit qu'il lui faudrait que ses parents acceptent de la laisser venir avec moi, elle s'arrêta avant de me regarder. Je pouvais voir qu'elle n'était pas du tout d'accord avec cette idée. Sans doute pensait-elle que ses parents refuseraient de la laisser partir. C'était tout à fait normal, puisqu'un parent digne de ce nom ne laisserait jamais une enfant aussi jeune se promener avec une inconnue. D'ailleurs, la petite s'adressa à moi, mécontente de ce que je venais de lui dire. Dixie m'expliqua que sa mère ne voudrait pas, car elle ne voulait jamais. Apparemment, elle n'avait pas le droit de jouer avec les autres ni de s'éloigner de la maison. Elle devait rester tranquille et sage, sans bouger. Dixie n'aimait pas ca, ce qu'elle aimait c'était l'eau.

- Tu sais ma puce, ta maman a sans doute peur qu'il t'arrive quelque chose. C'est normal, elle t'aime et ne veut pas te perdre. Mais je te promets qu'elle acceptera que tu vienne avec moi, d'accord?


Comment expliquer à une si jeune enfant que sa mère avait probablement peur de ses pouvoirs? Car je sentais bel et bien la magie en elle. Et c'était grâce à cela que je réussierais à convaincre ses parents de la laisser venir avec moi en bateau. Je voulais leur parler de cette magie que je sentais chez Dixie et j'espérais qu'ils accepteraient mon offre. En attendant, Dixie était plantée sur ses jambes et refusait d'avancer. Il me faudrait trouver quelque chose pour qu'elle change de nouveau d'avis. À court de ressource, je ne vis qu'une seule solution... Lui montrer qui j'étais.

- Tu sais pourquoi je pense que ta maman va me laisser t'amener faire du bateau? C'est parce que je suis une magicienne, j'ai des pouvoirs magiques. Je vais donc être capable de te protéger en bateau et ta maman va dire oui. Tu vois?


Comme pour ajouter des gestes à mes paroles, j'utilisa mes pouvoirs pour lever la petite du sol. Pas beaucoup, juste assez pour que ses pieds ne touchent plus le sol. Je la fis se reposer tout de suite après. Je continua ma démonstration en faisant apparaitre l'illusion d'une fleur dans ma main. Comme pour lui montrer qu'elle n'était pas réelle, je passa mon autre main à travers de la fleur. Je la fis disparaitre, puis je regarda Dixie, afin de voir comment elle réagissait à cette nouvelle. J'espérais qu'elle n'allait pas avoir peur, mais qu'au contraire, elle serait suffisamment contente pour vouloir de nouveau aller voir ses parents.


- Alors Dixie, on va voir tes parents pour les prévenir que tu viens faire un tour de bateau avec moi?
HJ: Est-ce que ce rp est avant ou après la rencontre des chevaliers avec les enfants magiques?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dixie
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
16.10.17 13:26
HJ. Ce rp a lieu avant Wink - parce que techniquement après je pars avec eux ailleurs

Dixie se montrait aussi têtue et boudeuse qu'un enfant d'à peine 5 ans. Elle était bien campée sur ses petites jambes et il n'était pas question pour elle de rentrer à la maison où sa mère serait encore toute paniquée et effrayée en lui demandant de rester sagement dans un coin sans toucher à rien. La petite aimait bouger! Déjà qu'elle n'avait pas le droit de fréquenter les autres enfants, qu'elle devait s'enfuir pour aller jouer dans l'eau.

Cependant la femme sut exactement quoi dire et faire pour remettre un sourire et une belle énergie positive. La femme semblait gentille et sincère de vouloir l'amener avec elle sur l'eau avec ce bateau. Elle lui disait même que sa mère allait dire oui parce qu'elle était magicienne. Magicienne elle ne savait pas ce que cela voulait dire. Mais cela semblait avoir de la valeur.

Quand elle se sentit soulevée de seule elle fut incroyablement surprise, mais elle fut surtout émerveillée de voir une fleur apparaître devant son nez dans la main de la jolie inconnue de la plage. Elle tendit la main pour la toucher, mais la fleure disparue. Elle avait bien vu la femme passer une main à travers, mais la petite n'avait pas l'esprit pour comprendre qu'il s'agissait d'une illusion, elle ne savait même pas ce que c'était. Dixie n'avait pas eu d'éducation, mais surtout elle avait 5 ans.

« Moi aussi y'a des trucs bizarres autour de moi » Elle dit cela comme dans un murmure. Elle sourit ensuite puis elle sauta sur place. Elle plia bien les jambes avant de les étendre de nouveau afin que lorsqu'elle toucherait le sol un gros boum se fasse entendre. A croire que la petite pesait une tonne. Elle rit, mais elle se retint à la dernière minute de faire une autre démonstration. « En fait, tout ce que je touche, je peux le casser. » Elle dit également cela comme un secret.

Elle regarda autour d'elle, mais elle ne vit rien de probant pouvant l'aider à montrer ce qu'elle voulait dire. Dixie avait une force surhumaine permanente, d'ailleurs elle avait manqué de tuer sa mère durant la grossesse et l'accouchement. Elle avait probablement causé des dégâts aussi et probablement que sa mère n'aurait pas la chance d'avoir d'autres enfants, mais qui pouvait savoir ce genre de chose excepter les dieux.

Elle accepta ensuite de conduire la femme chez ses parents. Ceux-ci habitaient un peu plus loin. Le père travaillait au champs alors que la mère était dans son potager. Comme maintenant Dixie faisait confiance à la femme rousse rencontrer sur la plage, elle avait hâte de la présenter à sa mère comme formalité avant d'aller faire un tour sur l'eau avec elle. Oui oui oui ! Elle se mit alors à courir sur ses petites jambes et tira sans faire attention la main de la magicienne [tu peux mentionner une force surprenante Wink ].

« Maman ! Maman ! Je me suis fait une amie ! »

La femme cependant à la mentionne du mot amie sembla effrayée avant de voir que l'amie en question était une femme adulte ce qui sembla la rassurer mais qu'à moitié. Parce que même si un adulte était plus solide qu'un enfant, Dixie pouvait blesser facilement les gens.

« Dixie ! » Cette première exclamation destinée à sa fille était autant une salutation qu'une frayeur froide en la voyant ainsi toucher l'inconnue. C'était toujours avec cette voix, cette expression, ce regard, en l'interpellant qu'elle faisait comprendre à la fille que son comportement ou ses actes la terrifiaient ou ne convenaient pas, qu'elle devait arrêter.

En réaction, Dixie s'arrêta net et retira ma main de celle de la femme. Elle semblait un peu surprise et triste de la réaction de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélusine
Magicienne de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
17.10.17 10:42
HJ: Parfait Smile

Dixie boudait encore, les deux jambes bien ancrée au sol, signe qu'elle ne bougerait pas de là. Je voyais bien qu'il était hors de question pour elle de m'amener chez elle. Elle semblait être certaine que sa mère refuserait qu'elle quitte la maison une fois de retour. J'imagine que ses parents ne devaient pas avoir de potentiel magique et que celui de leur enfant devait les effrayer. Heureusement, j'espérais pouvoir changer cela.  Quand je fis une démonstration de mes pouvoirs à la jeune enfant, cette dernière fut d'abord surprise, puis émerveillée en voyant la fleur apparaitre dans ma main. Elle tenta de la toucher mais je l'avais déjà fait disparaitre après avoir moi-même passer ma main à travers elle.

La gamine s'exclama qu'il y avait des trucs bizarres qui se déroulaient autour d'elle. Elle en parlait presque dans un murmure, comme si cela devait être un secret. Forcément, si elle venait d'une famille de cultivateurs sans magie, elle avait surement été élevé dans la crainte de la magie. Pauvre enfant, quelle triste enfance elle devait avoir eu. Elle me fit une démonstration en sautant sur place; un gros boum se fit entendre lorsque ses pieds touchèrent le sol. Elle continua en me disant qu'elle pouvait casser tout ce qu'elle touchait. Elle avait donc une grande force, c'était le pouvoir que j'avais détecté en la rencontrant. Nul doute que si elle en avait la possibilité, elle pourrait développer d'autres pouvoirs.

Dixie accepta finalement de me conduire chez elle et lorsque nous sommes arrivés, sa mère travaillait dans le potager. Je ne voyais pas son père, mais il devait probablement déjà être aux champs a travailler. Une fois sa mère en vue, Dixie s'empressa de courir la rejoindre, m'entrainant avec elle. En me tirant la main, je pus constaté en effet qu'elle avait une très grande force. Si elle m'avait laché la main, nul doute que j'aurais pu être catapulté au loin sans grand effort de la part de cet enfant de 5 ans. Elle piallait en disant à sa mère qu'elle s'était fait une amie. Cette dernière fut effrayée de savoir que la petite avait une amie, mais lorsqu'elle me vit, cela sembla la rassurer un peu.

Tout ce que sa mère se contenta de dire, ce fut le nom de la fillette, mélange de frayeur et de salutation. La femme avait définitivement peur de sa fille et de ses pouvoirs. Je pouvais la comprendre, la magie effrayait souvent les gens qui ne la possédait pas et qui ne l'avait jamais vraiment côtoyer de façon sécuritaire. Un rapide coup d'oeil sur la femme devant moi me fit noter que je ne l'avais jamais vu jusqu'à maintenant. Donc aucune audience au roi n'avait été faite en ma compagnie et nous ne les avions jamais aidé pour quoique se soit dans leur demeure. Réagissant à son nom prononcé ainsi, Dixie s'arrêta de courir et retira sa main de la mienne.


- Bonjour madame. Je suis Mélusine, la magicienne du royaume. J'ai rencontré Dixie tout à l'heure, alors qu'elle se promenait toute seule près de l'océan. J'ai cru bon de vous la ramener afin qu'elle soit en sécurité.


Je coupa mes paroles là, voulant ainsi rassurer la mère de la fillette quant'à mes intentions. En mentionnant que j'étais la magicienne du royaume, normalement les gens m'accordaient leur confiance, car tous aimaient le roi Daegon et lui faisait confiance. Et de par ce fait, étant donné ma proximité avec lui, leur confiance m'était souvent accordé grâce à cela. Puisqu'il me fallait discuter maintenant de la promenade en bateau, je cherchais comment aborder ce sujet avec la mère de Dixie, mais également le sujet de la magie de la jeune fille. Après un moment de réflexion, je finis par trouver les mots pour parler à la femme.

- Dixie est une enfant étonnante madame. Vous aurez sans doute remarquer qu'elle n'est pas comme les autres enfants. Si vous me le permettez, j'aimerais passer du temps en sa compagnie afin de jauger son potentiel magique. Je pourrais peut-être même pouvoir l'aider à canaliser cette magie et apprendre à la contrôler... Me permettez-vous de la prendre avec moi aujourd'hui? Ce ne serait que pour la journée, afin de la faire revenir ici, je lui ai promis de l'amener faire un tour de bateau avec moi. Je pourrai ainsi tenir ma promesse et en profiter pour voir quel est l'étendue de ses pouvoirs magiques.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dixie
Élève d'Émeraude
Voir le profil de l'utilisateur
09.11.17 13:11
Dixie habituée à obéir aux éclats de voix de sa mère, s'était arrêtée, elle avait ensuite semblé nerveuse ou triste car souvent elle était réprimandée pour avoir fait quelque chose de pas bien. La petite fille regardait sa mère, mais comme elle ne disait rien, l'enfant était un peu perdue. Déjà, elle recommença à s'agiter en se balançant d'un pied à l'autre.

La femme pour sa part regardait son enfant avant inquiétude, elle était effrayée par les capacités spéciales de sa fille. Cette dernière pouvait casser et briser des objets ou blesser des gens. Alors elle s'évertuait à la garder à la maison ou du moins loin de tout le monde. La petite famille vivait même refermée sur elle-même.

Lorsque la magicienne se présenta tant l'enfant que l'adulte n'étaient pas certains de l'attitude à adopter. Cependant, même si la femme voulait garder son enfant pour la protéger et protéger les autres, elle n'avait pas d'argument pour éloigner la magicienne et la fillette. Après tout, la magicienne connaissait la magie et elle savait la capacité de la petite. Donc, si elle s'offrait pour passer la journée avec elle s'était qu'elle avait conscience des dangers.

La mère, d'une voix hésitante s'adressa à Mélusine : « Merci, ..., de m'avoir ramener Dixie. Elle est très curieuse. Elle aime pas rester ... à la maison. »

En fait Dixie n'était pas curieuse. Elle avait seulement beaucoup trop d'énergie pour rester ... tranquille à ne rien faire.

Dixie n'avait somme toute pas son mot à dire quand les grandes personnes parlaient entre elle. D'ailleurs quand son papa et ma maman parlait ensemble, elle ne devait pas les interrompre. Alors comme elle avait déjà suffisamment regarder l'une et l'autre des deux femmes, la petite commença à porter son attention et son regard sur les oiseaux et puis, il avait des abeilles, et il y avait aussi des papillons et plein d'autres petites choses amusantes, colorés, vifs et qui bougeaient. Dixie s'éloigna un petit peu, mais elle voulait rester proche parce-ce-qu'elle-devait-aller-faire-du-bateau-avec-la-magicienne. Il n'était pas question que la magicienne parte et qu'elle reste ici.

La conversation entre les deux femmes se poursuivait donc alors que Dixie n'écoutait plus.

La mère : « C'est très gentil à vous de vouloir vous en occuper aujourd'hui. Dixie est une enfant très difficile. Elle veut toujours jouer et s'en aller, alors que je lui répète que c'est dangereux. Vous êtes certaine que ça ira? Elle... casse tout ce qu'elle touche, la pauvre. Alors vous comprenez... »

La mère était sincèrement inquiète, mais également compatissante envers sa fille à cause de sa différence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélusine
Magicienne de Zénor
Voir le profil de l'utilisateur
12.11.17 17:24
Lorsque sa mère avait monté le ton, Dixie s'était arrêtée et semblait nerveuse. Elle regardait sa mère en se balancant un pied sur l'autre, agitée. Je voyais dans le regard de sa maman qu'elle était inquiète, effrayée par la magie de sa fille. Cela me confirma dans mon envie d'amener Dixie avec moi. Il me fallait la sortir de ce milieu afin qu'elle puisse apprendre à développer et controler ses pouvoirs. Je ne doutais pas que sa famille l'aimait, mais elle ne pouvait pas s'occuper d'elle comme il se doit si personne ne pouvait l'aider avec ses facultés.

La mere s'était adressée à moi d'une voix hésitante, me remerciant d'avoir ramener sa fille. Elle m'expliqua que Dixie était très curieuse et qu'elle n'aimait pas rester a la maison. C'était effectivement la conclusion qui m'était venue depuis que j'avais fais la connaissance de la petite Cette dernière regardait maintenant les insectes qui se trouvaient autour d'elle tout en s'éloignant juste un peu de sa mère et moi.

Je regardais la mère de l'enfant alors qu'elle me remerciait de vouloir m'en occuper pour la journée. Elle me dit que Dixie était une enfant très difficile, ce qui me surpris, car je ne le trouvais pas que cela lui correspondait. Elle était curieuse, enjouée, mais ne semblait pas du tout une enfant difficile. C'est surtout qu'elle ne voulait pas écouter sa mère lorsqu'elle lui disait de ne pas quitter la maison.

Malheureusement, c'était normale pour une enfant de vouloir courir, jouer et quitter la maison. Il est vrai que si Dixie cassait tout ce qu'elle touchait comme sa mère venait de me dire, il était probablement très compliqué pour eux de gérer la situation. Il me fallait donc vraiment trouver le moyen d'aider Dixie dans l'apprentissage de ses pouvoirs.


- Ne vous en faites pas madame, tout ira bien. Je l'amènerai avec moi faire du bateau comme je lui ai promis et cela me permettra de mieux jauger ses capacités magiques. Je vous promets que lorsque je vous la ramènerai ce soir, j'aurai trouvé la meilleure façon de l'aider.

Je lui souris et la tranquillisa du mieux que je pus le faire afin qu'elle nous laisse partir, Dixie et moi. Lorsqu'enfin elle accepta, j'alla vers Dixie afin de l'avertir de la bonne nouvelle. Elle allait pouvoir venir avec moi faire du bateau, comme je lui avais promis. C'est donc d'un pas joyeux que nous sommes repartis en direction de la plage. Après quelques minutes de marche, je regarda la petite et lui adressa la parole.

- Alors ma belle Dixie, dit moi, qu'est-ce que tu es capable de faire exactement? Peux tu me montrer de quoi tu es capable?


Tout en lui parlant, je continuais à marcher en direction de la plage où se trouvait encore amarré mon bateau. Le but était de profiter du fait qu'il n'y avait personne pour tester ses pouvoirs. Ensuite, une fois sur l'eau, la petite pourrait profiter de la balade pendant que je cherchais une solution à cette malencontreuse situation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les royaumes d'Enkidiev :: Zénor-
Sauter vers: