:: Les territoires impériaux :: Île d'Irianeth :: La grande Forteresse :: Salle du trône Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une audience mouvementé [PV Hekalyn]

avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
10.08.17 15:38
D’un regard las, étendu dans son immense lit baldaquin, Häastrial observa chaque meuble qui agrémentait ses appartements personnels en ce demandant encore une fois pourquoi est-ce que les mortels avaient besoin d’autant de chose… Même après toute ses années passer auprès d’eux, l’immortel déchu avait toujours beaucoup de difficulté à comprendre ce fait qui, pourtant, semblait si simple pour d’autres. Il reconnaissait qu’une table, une chaise et un lit était d’une très grande utilité pour les commodités quotidiennes, mais mis-à-part cela, pour lui, tout le reste ne servait strictement à rien.

Légèrement exaspéré par toutes ces choses sans intérêt qui se trouvaient dans ses appartements privés, il soupira de découragement tout en essayant de ne pas succomber à l’envie grandissante de détruire tout ce qui lui semblait inutile à ses yeux. Häastrial aurait fort probablement détruit les lieux afin de satisfaire ses envies si cela n’avait pas été de cette sensation familière qui l’avertissait qu’on s’approchait de ses appartements.
Il jeta un rapide coup d’œil en direction de la porte close. Petit à petit, un sourire se désigna sur ses lèvres tandis qu’il anticipait avec un certain plaisir malsain les prochains évènements. Intérieurement, pour une rare fois, l’empereur noir souhaita que cette personne dans le couloir soit venue pour le déranger.

Lorsqu’on frappa à sa porte, Häastrial bondi du lit et d’un geste sec de la main, envoya une faible onde de choc en direction de la porte en bois. Lorsque celle-ci explosa en plusieurs morceaux et que le larbin derrière recula sous l’effet de la surprise, le sourire de l’empereur s’accentua. Tout son corps, lui, frissonna d’excitation. Même si ce pouvoir était responsable d’une des plus grande tragédie dans sa vie, son utilité procurait toujours une petite sensation de satisfaction absolue chez l’immortel déchu. Cette sensation n’était certes pas comparable à celle qu’il ressentait lorsqu’il utilisait sa foudre, mais elle avait des caractéristiques uniques qui ne laissaient pas Häastrial indifférent.

« Que me veux-tu ? » Demanda-t-il d’un ton sec et direct lorsqu’il réalisa que le larbin était toujours dans l’embrasure de la porte.

Ce dernier sursauta légèrement en entendant la forte voix de l’empereur, mais eu néanmoins la logique d’esprit de s’empresser à lui répondre :

- Mon… Mon seigneur, Hek… Hekalyn demande à vous voir dans la salle du trône.

Häastrial grinça légèrement des dents lorsque le larbin utilisa le prénom de la sorcière afin de la désigner. Une autre chose que l’immortel déchu avait toujours beaucoup de mal à comprendre : comment était-ce possible qu’après autant d’année d’acharnement, certains empiriens avaient encore de la difficulté à comprendre la hiérarchie de l’empire ? Ils avaient compris le principe que l’empereur et sa famille devaient être respecté. Häastrial leurs donnaient au moins cela... Néanmoins, en ce qui concerne le reste, il y avait visiblement encore du chemin à faire.

« Pour ton ignorance. » Répondit simplement l’empereur avant d’envoyer une nouvelle onde de choc, mais cette fois, en direction du larbin.

Ce dernier alla percuter de plein fouet le mur derrière lui. Lorsqu’il s’écroula lourdement au sol, l’immortel déchu ne prit pas la peine de voir s’il était toujours en vie ou non. Sans même lui accorder un regard, Häastrial se dématérialisa de ses appartements dans une pluie d’étoile noire pour réapparaitre quelques secondes plus tard dans la salle du trône où Hekalyn arriverait probablement sous peu.

D’un pas lent, il se dirigea avec prestance jusqu’à son trône où il prit place. À peine fut-il assit confortablement sur ce dernier que les portes de la salle s’ouvrirent brusquement et allèrent fracasser durement les pierres qui constituaient deux des quatre principaux piliers des lieux. Elle va finir par dévaster mon empire… Pensa aussitôt l’empereur en roulant les yeux vers le ciel.
Si cela n’avait pas été du fait qu’il s’agissait principalement d’Hekalyn, Häastrial aurait probablement réagit négativement à une entrée aussi fracassante dans la salle du trône. Pour cette fois, il se contenta de sourire malicieusement alors qu’elle s’approchait de lui.

« Que me vaut l’honneur de votre visite, chère sorcière impériale ? » lança-t-il d’un ton à la fois ironique et sarcastique.

Une chose à savoir sur l’empereur à l'égard de la sorcière : le caractère impulsif et explosive de cette dernière, mélanger à son très grand esprit de compétition, sont un maelstrom de caractéristiques qu’Häastrial apprécie grandement et qu’il aime particulièrement amplifier. Avec elle, nul besoin d’user de sa magie pour altérer son esprit afin d’avoir ce qu’il voulait au final, quelques mots mal placés dans une phrase ou une attitude légèrement déplacer lui suffisaient pour déclencher une véritable tempête.
Si son titre et son éducation n’auraient pas autant compté pour lui, l’immortel déchu s’aurait probablement affaissé sur son trône pour se réjouir de l’éventuel spectacle qui allait s’offrir à lui. À défaut de pouvoir le faire, il ne fit que rester immobile sur son trôle tout en la regardant avec un grand sourire aux lèvres.


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
14.08.17 17:12
Invité
Plus de cinquante ans depuis la mort de son maître sorcier. Elle ne pouvait pas dire qu'il ne lui avait rien appris, surtout qu'elle avait été son apprentie pendant 75 ans. Ce vaniteux fit l'erreur de provoquer son apprentie en duel cette journée-là, ce qui fut décisif pour ce dernier ... Même après tout ce temps, Hekalyn y repensait chaque fois qu'elle regardait son reflet dans une glace. Cette balafre ne partirait probablement jamais de son visage et s'était décidée donc à l'a porté fièrement, en signe de sa victoire. Des regrets, elle n'en avait aucun et si c'était à recommencer, la sorcière n'hésiterait pas l'instant d'une seule seconde.

Bien qu'elle avait déjà une réputation bien fondée à Irianeth, celle-ci s'accentua après la conquête de son titre de sorcière impériale. L'hybride ne pris aucun apprenti en cinquante ans et de toute façon, qui aurait bien pu vouloir s'y risquer ? On disait de la sorcière qu'elle était bête, froide, cruelle, dénudée de tout sentiment. Rien ne semblait l'a satisfaire et pas même ses propres performances. Il y avait toujours moyen d'atteindre le sommet, aussi haut et innacessible qu'il soit.

Hekalyn ne demeurait pas moins un atout pour l'empire et des plus fidèles qui soit. Cependant, lorsque la pheryxian n'avait plus d'aspiration immédiate, elle devenait incontrôlable. Elle avait elle-même fait courir la rumeur de sa suprématie vis-à-vis son maître et elle l'avait bien combattue. Durant ces cinquante dernières années, la nouvelle sorcière avait travaillé avec acharnement sur son pouvoir le plus récent, celui de diminuer la magie chez ses adversaires. Maintenant qu'elle avait acquis ce pouvoir, d'une puissance assez élevée pour privé plusieurs adversaires en même temps, elle devenait plus lasse. Son attention dérivait de gauche à droite et bien qu'elle avait puisée en son fort intérieur à la recherche d'une autre parcelle de magie à découvrir, c'était le néant.

La sorcière tournait en rond depuis déjà plusieurs heures, avant de décider de quitter sa tour pour se rendre vers la forteresse. Celle-ci n'était pas bien loin. En regardant droit devant elle, les autres ne demeuraient pas sur son chemin bien longtemps. Hekalyn ne se serait pas tassé pour le moindre du monde de sa trajectoire. Aujourd'hui c'était le grand jour, après cent vingt-cinq ans. Pénétrant dans la cours impériale, elle grimpa les marches d'un air déterminé sans regarder à gauche ni à droite et s'engouffra dans la forteresse. La fraicheur qui y régnait était parfaite.

Se butant contre les portes du trône fermées magiquement, Hekalyn se tourna furieusement vers l'esclave qui avançait presqu'en courant vers elle. Enroulant vivement ses doigts autour de la gorge de l'humanoïde, la sorcière lui souffla du givre au visage en le menaçant :

- Va vers l'empereur et ramène le moi immédiatement sans délais ou je ne donne pas cher de ta peau. VA!

Lorsqu'elle avait une idée en tête, elle avait horreur de patienter, surtout que cela faisait une centaine d'année qu'elle patientait. L'esclave de la forteresse déguerpit sans demander son reste, se butant contre l'embrasure d'un couloir. Les bras croisés, Hekalyn était rivée en face des portes en attendant. Elle suivait le trajet du larbin jusqu'aux appartements de l'empereur puis elle décroisa les bras en suivant l'essence magique d'Häastrial en route vers la salle du trône.

Dès qu'elle ne sentit plus la magie sceller les portes de cette fichue salle, la sorcière poussa les portes avec ses mains en concentrant sa magie au bout de ses paumes, se donnant une force décuplée. Les portes décollèrent rapidement pour s'ouvrir tout grand et aller se fracasser contre les piliers. L'expression sur son visage semblait sévère, impatient et surtout, déterminé. L'attente n'était plus possible et les refus non plus. S'avançant sans prêter attention au bruit des portes derrière elle, Hekalyn laissait des traces de givre sur ses pas.

Lorsqu'elle arriva plus près du grand empereur, L'hybride ne s'inclina que très brièvement. En fait, elle ne le quittait pas des yeux afin de s'assurer qu'il n'allait pas s'éclipser autre part. Oui, l'empereur avait cette drôle de facultée avait-elle entendue dire (ce ne sont que des oui dire, comme si l'empereur se faufilait hors d'une situation sans même que les gens ne s'en rende compte). Hekalyn ne prit pas la peine de mesurer correctement les paroles de ce dernier. Le ton qu'il venait d'utiliser envers elle lui fit serrer la machoire et raidir tous ses muscles. Une mince voix venait de lui souffler qu'il devait l'avoir fait exprès afin de mesurer sa réaction, mais la sorcière ne s'écouta aucunement. Une glace miroitante se forma aussitôt au niveau des pieds de celle-ci avant de s'étendre tout de même rapidement autour d'elle. Avec le même ton qu'il avait utilisé, elle lui répliqua :

- Oh ! Avoir su qu'il fallait un honneur particulier à votre "sorcière" pour voir le grand empereur, je n'aurais pas menacé ce pauvre esclave qui ... ma foi, l'avez vous tuez pour une histoire de porte ? Je ne captes plus ses forces vitales ... il était d'une lenteur ... Il sera plus utile ou il est présentement.

La sorcière était littéralement en train de bruler, son sang se figeait comme à l'habitude lorsqu'elle laissa monter la magie en elle. Bruler était vite dit, il s'agissait plutôt d'une brulure par le froid. Se déplaçant vers sa gauche, elle semblait glisser sur cette surface brillante, allant jusqu'à l'un des immenses piliers de la salle du trône. L'expression sur le visage d'Hekalyn était toujours aussi sérieux. Elle tournait autour du pilier avec une expression neutre jusqu'à ce qu'elle commencent à enrouler les bras autour de ce dernier. La pierre froide contre ses bras, elle ajouta ensuite avec une note de fierté, car oui, de la fierté ça elle était capable d'en éprouver !

- Je suis venue vers vous pour plusieurs raisons aujourd'hui, comme vous pouvez le deviner. Je ne fais pas les choses à moitié et je voulais attendre d'avoir la maitrise presque complète de cette magie avant de vous l'a présenter officiellement.

Déployant sa magie dans ses bras, on entendit un craquement de pierre résonner dans la pièce. Le pilier ce fendi pour finalement éclater en morceau tout autour d'Hekalyn qui ne bougeait pas de sa place. La poussière fini par retomber et celle-ci se mouva lentement en direction de l'empereur. L'expression sur son visage semblait avoir changé, très subtilement. Oui, Hekalyn s'apprêtait à menacer l'empereur. Tout en s'avançant vers lui, elle siffla entre ses dents pour lui exprimer ses intentions :

- J'admire votre entêtement, réellement. Cependant, je crois qu'après cent vingt-cinq ans, il est temps pour vous de laisser cet entêtement de côté et de faire le meilleur choix qui soit pour vous et votre empire. Nous sommes fais pour régner un avec l'autre, vous ne pouvez nier, ne serait-ce que par cette agaçante lumière que je vois autour de vous. Les dieux nous ont choisis pour diriger vers empire avec toute la grandeur qui lui revient. Refusez encore cette proposition mon cher empereur et je ne garanti pas l'état que je laisserai cette salle du trône et même cette forteresse après que je l'ai quitté.

Elle était, réellement sérieuse. S'il refusait une nouvelle fois, elle ne s'en irait pas sans lui laisser un petit souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
16.08.17 14:26
Une guerre aurait pu éclater dans sur son territoire et fort probablement que l’immortel déchu n’aurait pas eu connaissance de celle-ci. Toute son attention, sans exception, était sur la sorcière qui se trouvait à quelques mètres de lui désormais. Dans sa tête, il pressentait bon nombre de réaction de la part de cette dernière et chacune de ces possibles réactions étaient plus jouissif encore que la précédente. En fait, peut importe ce qui allait se passer ou ce qu’elle allait faire, l’empereur noir savait qu’il ne regrettait rien. Au contraire, Häastrial anticipait même le tout d’une joie immense. Elle avait peut-être une réputation, mais cette notoriété n’était certainement pas ce qui allait arrêter l’immortel déchu s’il voyait une opportunité se présenter à lui.

Quand cette dernière s’inclina a peine en guise de salutation, l’empereur s’affaissa légèrement dans son trône en prenant soin de bien redresser ses immenses ailes noirs. Tandis qu’un petit sourire victorieux prenait naissance sur le coin de ses lèvres, l’immortel déchu ne quitta pas Hekalyn des yeux. Lorsqu’il cru la voir serrer la mâchoire et raidir tous les muscles de son corps frêle, Häastrial se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas qu’un rire victorieux franchise ses lèvres. Est-ce donc tout ce qui lui fallait pour énerver moindrement la belle sorcière impériale ? Une partie de lui voulait croire que non, mais en remarquant les éclats de glace sous ses pieds prendre de l’expansion, l’empereur noir comprit assez rapidement qu’il n’en fallait pas davantage.

Il n’eut toutefois pas le temps d’envenimer davantage la situation puisqu’Hekalyn prit la parole. L’empereur l’écouta attentivement malgré la distraction qu’elle était à ses yeux en cet instant bien précis. Il remarqua à peine le timbre de sa voix. En réalité, il prit la décision d’ignorer totalement, et temporairement, l’arrogance de la sorcière. L’immortel déchu préférait de loin ne pas manquer un mot, voire même une syllabe de ce qu’elle avait à lui dire. Lorsque cette dernière mentionna la petite péripétie qu’il avait eu ce matin avec un des larbins de la forteresse, Häastrial, sourire aux lèvres, inclina légèrement la tête sur le côté et haussant les épaules en guise de réponse. Il n’allait certainement pas nier ce qu’il avait fait et encore moins cacher le plaisir qu’il avait eu en tuant cette pauvre chose.

Häastrial aurait certainement gardé ce petit sourire victorieux encore un moment s’il n’avait pas ressenti la soudaine vague de magie qui se dégageait du corps délicat de la sorcière. Aussitôt, même si une partie de lui-même savait qu’Hekalyn ne ferait pas l’erreur de l’attaquer, tout son corps se mit en alerte. L’empereur noir ne la quitta pas des yeux. Si, au départ, l’immortel déchu lui avait accordé son attention pour satisfaire son propre amusement, présentement, il devait reconnaitre que la nature de sa centralisation dérivait graduellement vers la curiosité. Lorsqu’elle commença à tourner autour d’un des piliers de la salle, il arqua un sourcil devant l’énigme qu’elle était pour lui en ce moment bien précis. Intérieurement, l’immortel déchu commença a se maudire d’avoir perdu son pouvoir de clairvoyance divin.

Lorsqu’elle passa ses bras autour du pilier et que celui-ci éclata en mille morceaux, Häastrial resta un moment sans voix. Son regard ne quitta toujours pas la sorcière qui, visiblement, était satisfaite de sa performance. L’empereur noir, en ce qui le concerne, ne savait pas s’il devait être impressionné par la magie d’Hekalyn ou être en colère contre elle. Après tout, elle venait de détruire l’un des piliers de la salle…
L’immortel déchu n’eut toutefois pas le temps d’approfondir son ressentiment puisque la sorcière impériale s’approcha tranquillement de lui.

Ayant toujours toute l’attention de l’empereur, si même plus, ce dernier n’eut pas de mal à percevoir, ni même à interpréter ce nouveau timbre de voix... Intérieurement, même si les dires d’Hekalyn étaient fort amusants et, d’une part, assez divertissant, il grinça légèrement des dents. La situation en elle-même le divertissait toujours autant, mais il ne pouvait nier qu’une partie de lui n’aimait pas ce timbre de voix qui résonnait tel un écho remettant en doute son autorité.

« Vous voyez donc cette lumière ? » Dit-il d’une voix moqueuse en se levant de son trône.

D’un pas lent, il s’avança vers le corps frêle de la sorcière, redressant une nouvelle fois ses ailes pour ne pas qu’elles frôles le sol et gèles en entrant en contact avec les éclats de glaces d’Hekalyn. Intérieurement, l’empereur noir bouillonnait, mais pas de rage ! Même s’il ne tolérait guère le fait d’avoir été menacer de la sorte, la sorcière lui avait ouvert une porte ; une très grande porte même. Manifestement, elle désirait le pouvoir quasi autant que Samwell, un autre de ses sorciers. L’immortel déchu alla même jusqu’à se demander jusqu’où cette femme était prête a aller pour avoir encore plus d’influence sur l’empire. Néanmoins, pouvait-il réellement lui en vouloir ? Après tout, pendant des années, Häastrial avait façonné le caractère de l’empire de sorte a créer un peuple digne de se nom. Des êtres comme Hekalyn ou Samwell étaient visiblement la preuve de sa réussite.    

« Je suis étonné contenue de votre caractère et votre… nature. Renchérit-il en arrivant à quelques pas d’elle. Son sourire n'avait toujours pas quitté ses lèvres. Tout comme je suis surpris que vous pensiez que j'accorde une quelconque importance à ce que les dieux pensent, nous proposent ou nous dicte... Si je portais le moindre intérêt à ses êtres divins, je n'essayerai pas aujourd'hui de détruire ce à quoi ils tiennent le plus. »

Cette fois, un rire amusé et malsain franchit les lèvres de l’empereur. Sans même attendre une réponse de sa part, ou une réaction quelconque, l’empereur posa ses deux mains sur les épaules de la sorcière et lui fit faire un demi-tour sur elle-même. Désormais dos à elle, Häastrial s’approcha davantage, leva tranquillement une main et pointa du doigt l’amas de pierre qui jonchait le sol. N’ayant pas besoin d’une grande quantité d’énergie, ni même de puissance pour ce qu’il s’apprêtait à faire, l’immortel déchu ne fit que claquer des doigts pour créer son onde de choc. Celle-ci percuta les roches, réduisant la pierre déjà fragilisée à l’état de poussière. Le message allait être clair concernant l'état de la salle du trône et il ne le dirait qu'une seule fois.

« Si vous retouchez à quelque chose d'autre dans cette pièce, très chère… Et bien, considérez que ce qui reste de cet colonne est présentement en meilleur état que ce qui restera de votre pauvre corps lorsque j'en aurais fini avec vous. Dit-il d’une voix ne laissant pas place a la négociation. J'admire votre témérité, mais celle-ci vous fait visiblement oublié où est votre place. Osez me menacer pour avoir ce que vous voulez ? Haha ! Moi qui pensais que vous aviez grandis depuis le jour où vos parents vous ont offert à moi… » Murmura-t-il quasi avec déception.

Cette fois, l’immortel déchu eu un minimum de contrôle. Du moins, assez pour retenir le rire sarcastique qui avait envie de franchir ses lèvres. A défaut de pouvoir laisser paraitre son amusement verbalement pour ne pas qu’elle considère son avertissement à la légère, Häastrial déposa un doigt délicat sous le menton de cette dernière et l’invita à poser son regard dans le sien.  

« Tiens. Tiens. Que vois-je ? Une rougeur !? Dit-il en regardant le bout du nez de la jeune femme. Est-ce que, très chère, par le plus grand des hasards… vous auriez butez contre les portes de ma salle du trône tel une débutante ? »

Encore une fois, il assumerait avec un plaisir quasi jouissif les éventuels évènements. Décidément, la journée n'allait pas être si ennuyante.


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
30.08.17 22:17
Invité
La sorcière avait été très peu de fois en contact singulier avec l'empereur. La dernière fois devait remonter au jour ou ses parents l'avaient offerte comme épouse. Hekalyn n'avait pas cru bon de remettre les pieds dans cette salle du trône, pas avant d'être prête. Elle s'était laissé du temps à elle-même afin d'attendre le niveau adéquat pour devenir sa main, soit la perfection. L'Empereur aussi n'avait pas semblé trouvé important d'entretenir une relation avec elle, ne l'ayant jamais convoqué personnellement. Bien entendu, il l'avait fait avec les sorciers, mais cela remontait à l'époque de lorsqu'elle était encore apprentie. Sinon, le chef des sorciers lui était beaucoup plus dans les faveurs de l'Empereur qu'elle, c'était sûr !

Cependant, les réactions d'Hekalyn firent peut-être trop intenses. Il était certain que cette lumière l'a rendait encore plus impulsive et impétueuse, plus qu'à l'habitude. L'énergie qui se dégageait de l'empereur l'a rendait également frivole, faisant vibrer la moindre parcelle de son corps. La sorcière ne comprit que lorsqu'elle vit la démonstration de l'empereur sous ses yeux. Ces pierres se changèrent bien rapidement en poussière volatile. L'hybride fixait la scène très sérieusement, réalisant seulement la limite qu'elle venait de franchir avec ce dernier. Elle venait de très mal jouer son jeu face à l'empereur et ça l'enrageait.

La sorcière écouta attentivement les paroles de son empereur en serrant les dents pour s'empêcher de répliquer. Elle bouillait à l'intérieur d'elle avec l'irrésistible envie de lui hurler "MAIS TU LE FAIS EXPRÈS ?!?". Prenant le temps d'inspirer profondément, la pheryxian demeura immobile. La glace qui était présente dans la pièce, revint rapidement vers ses pieds pour finalement disparaître complètement. Lorsque ce dernier fit allusion à ce fameux jour honteux ou elle lui avait été offerte par ses parents, Hekalyn ferma les yeux en penchant la tête. Il le faisait exprès, il ne pouvait pas avoir d'autre explication. Puis, elle sentit le doigt de l'empereur lui relever le menton et n'eut d'autre choix que de plonger ses yeux dans les siens. Elle resta un moment à le fixer puis son regard se voila d'un seul coup en entendant les paroles. Il venait de prononcer son arrêt de mort. Ai-je dis qu'elle était impulsive en sa présence ? ...

Sans avertissement, la sorcière concentra sa magie et frappa l'empereur directement au torse pour le faire reculer. Ouvrant ses ailes violettes de chaque côté, elle sentit les plumes de son corps et de ses ailes frémir alors qu'elle tonnait dans la salle à l'intention de l'empereur :

- S'EN AI TERMINÉ ! VOUS ALLEZ ME LE PAYER !

Elle ne voyait plus clair, c'était certain. Ses ailes s'ébrouèrent violemment alors qu'elle se préparait à attaquer de nouveau Häastrial. Il avait mentionné de ne plus toucher à la structure de cette pièce, il n'avait rien dit le concernant. Empereur ou pas, elle ne se laisserait pas parler de la sorte. Ils étaient seuls dans la pièce, elle lui parlerait comme elle le voudrait ! La sorcière n'était pas d'humeur à rire, elle désirait en finir une fois pour toute. Tendant la main vers l'un des murs, une des lances qui y était accrochée vint se placer dans sa main alors qu'elle ne quittait pas l'empereur des yeux. La lance devint complètement glacée même si celle qui l'a tenait fulminait visiblement. Hekalyn projeta la lance de glace et manqua sa cible, lui arrachant un grondement d'insatisfaction. Sans même s'approcher de lui, elle tenta de le geler sur place en posant sur lui son regard. Avec difficulté, la sorcière se concentra afin de lui geler les pieds. Elle évita de justesse à son tour le rayon de foudre qu'il venait de lui lancer.

L'hybride fit un bond de côté pour mieux se repositionner et se rapprocher. Elle tenta de nouveau cette fois-ci de lui geler complètement les ailes, mais il eut le bon sens de sortir de son champ de vision alors qu'elle poussait un grondement de colère. Avec ses ailes, elle se propulsa rapidement dans sa direction et réussit à établir un contact physique, agrippant ses deux bras avec ses deux mains. Tout en le serrant le plus fort qu'elle pouvait, Hekalyn tenta de diminuer sa magie pour l'annuler complètement. Avec un contact physique, cela fonctionnait toujours et rapidement. La sorcière baissa les yeux vers ses mains en ne comprenant pas. Pourquoi cela ne fonctionnait-il pas ? Puis, elle entendit l'empereur ricaner pour ne pas se retenir de rire à pleine gorge, lançant d'un air satisfait :

- Surprise !

La sorcière resta un moment sans réagir comme si cela était une éternité. Réellement surprise, elle tenta à nouveau d'annuler la magie de l'empereur puis finit par concentrer sa magie dans ses mains avec la ferme intention de lui broyer les os. C'était impossible !!! Avec rage, elle le foudroya du regard puis son air satisfait fut la dernière chose qu'elle vit.

L'empereur venait de lui lancer une onde de choc pour l'a faire décrocher et l'empêcher de probablement lui broyer les os des bras. La pheryxian fut balancée dans les airs et atterrit beaucoup plus loin, complètement sonnée. Elle demeura un moment immobile, n'y voyant plus clair. Le mal de tête que l'impact venait de lui donner l'a fit grommeler des insultes alors qu'elle se tournait mollement sur le ventre pour tenter de se relever. Du bout des doigts, la sorcière tenta de glacer le sol sous les pieds de l'empereur plus loin, en vain. Elle essaya juste de se relever, mais ses ailes peinaient à battre l'air. Lorsque le sol s'arrêta de tourner autour d'elle, Hekalyn fixa le sol à moitié accroupie alors qu'elle essayait toujours de se relever. La sorcière éclata soudainement de rire sans pouvoir s'arrêter. À bout de souffle, elle poussa un grondement acharné en disant tout bas, essayant de se retenir de rire :


- Oh mais je viens de comprendre ... Mais quelle belle surprise ... vraiment. Vous devez avoir bien du mal à vous retenir de vous moquer de moi n'est-ce pas ?

Elle venait de comprendre qu'elle ne pourrait pas le vaincre, pas lui du moins. Ce ... il était immortel. Poussant un second rire vaincu afin de masquer son malaise, la Pheryxian comprit pourquoi il l'avait refusé il y avait maintenant 125 ans. Et pour peut-être la première fois dans sa vie, elle ressentit ce qui semblait être une once de découragement. Il était immortel ... Il pouvait bien l'a prendre de haut, s'en moquer et l'a repousser ainsi. Elle était très loin d'être digne de siéger à ses côtés. Ou peut-être était-ce les contrecoups de l'onde de choc ? ...

- J'aurai juste une question à vous poser, pourquoi avoir refuser il y a 125 ans, et encore aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
12.09.17 16:17
Il n’y avait pas de mot pour décrire ce que ressentait Häastrial en ce moment bien précis. Les yeux encrés dans le regard envoutant de la charmante sorcière d’Irianeth, l’immortel déchu attendait avec impatience une réaction de sa part. Si certains auraient misé sur le fait que la jeune femme fasse preuve de retenue après ce que l’empereur venait de lui dire, c’était bien mal la connaitre. Häastrial ne l’avait peut-être pas régulièrement fréquenté durant toutes ses années, mais en revanche il l’avait grandement observé et il savait que malgré sa bonne éducation et son respect pour la hiérarchie, Hekalyn n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Elle répondrait à sa provocation.

L’immortel déchu n’eut d’ailleurs pas a attendre bien longtemps. D’un geste brusque, la sorcière le frappa au torse, ce qui le fit reculer de quelques pas. Tandis que sa voix résonnait fortement dans la salle de trône, manifestant visiblement sa colère et son agacement, Häastrial, lui, se contenta simplement de sourire. Un sourire rempli de satisfaction et de défi à l'attention de cette dernière. Réalisait-elle qu’elle venait de tomber naïvement dans son piège ? Réalisait-elle seulement tout le pouvoir qu’elle lui donnait en ce moment avec une telle réaction ? Réalisait-elle l’effet qu’elle avait sur lui lorsqu’elle agissait ainsi ? Lorsque l’empereur posa son regard sur cette dernière, il comprit rapidement que la réponse était : non.

Les ailes de l’immortel déchu s’agitèrent vigoureusement, trahissant une certaine satisfaction qu’il essayait pourtant de dissimuler afin de conserver un minimum de contrôle sur la situation. Il avait, pour le moment, assez envenimée la situation...

Et pourtant, malgré le sentiment de contentement qui lui embrouillait l’esprit plus qu’il ne l’aurait cru, Häastrial eut l’intelligence de ne pas quitter la sorcière des yeux. Lorsqu’elle fit venir a elle une des lances qui ornaient l’un des murs de la salle du trône, il roula les yeux vers le ciel. La jeune femme à l’aura scintillante ne réalisait visiblement pas ce qui l’attendait. L’empereur n’allait certainement pas se laisser faire. Au contraire, si elle débutait un combat avec lui, il répliquerait sans même se soucier de l’écart qui les sépare.
Si d’une part il espérait qu’elle ne fasse pas l’erreur de l’attaquer, Häastrial afficha un sourire rempli d’allégresse lorsque la lance fonça sur lui.

Heureusement pour lui, Hekalyn avait recouvert l’arme d’une fine couche de glace, faisant de cet objet banale une arme magique… L’immortel déchu n’eut donc aucun mal à utiliser son bouclier pour dévier l’attaque au dernier moment et répliqua aussitôt avec un rayon de foudre. Puis, sans attendre de voir si son rayon toucherait ou non sa cible, Häastrial se propulsa derrière une des colonnes secondaires pour ne plus offrir à la sorcière la possibilité de l’immobiliser avec sa glace. À peine fut-il arrivé derrière la colonne qu’Hakelayn le rejoignit.  
Lorsqu’elle l’agrippa fermement afin de soustraire sa magie et que l’empereur noir lu le désarroi sur son visage lorsqu’elle réalisa que son pouvoir ne fonctionnait pas sur lui, il éclata de rire.

« Surprise ! » Dit-il simplement.

Il savait parfaitement qu’elle avait comprit. Il n’avait pas besoin d’utiliser davantage de mot. Lui, tout comme elle, savait que l’unique point faible de son magnifique pouvoir était la nature divine de ses potentiels adversaires. En revanche, nature divine ou non, elle pouvait aisément lui broyait les os… c’est pourquoi, lorsqu’il senti la magie de cette dernière se centraliser sur ses avant-bras, il laissa une onde de choc émaner brusquement de son corps pour la repousser vigoureusement contre le mur plus loin.  

Quand le corps fragilisé de la sorcière tomba lourdement sur le sol, Häastrial s’avança tranquillement vers elle pour jouir de la vue qui s’offrait à lui. Lorsque cette dernière tenta une nouvelle fois d’utiliser sa magie, sans succès… un sourire victorieux remplaça celui qu’il abordait fièrement depuis le début de cette petite rivalité.

Toutefois, ce sourire dominateur disparut lorsqu’Hekalyn se mit soudainement à rire. Lorsqu’elle s’adressa à lui une première fois, il l’écouta attentivement et ne fit qu’hocher la tête en guise de réponse. Toutefois, à ses secondes paroles, Häastrial stoppa net son avancée progressive vers elle et afficha une expression beaucoup plus… sérieuse. Ces quelques mots lui fit comprendre que l’affrontement était terminé. Du moins, pour le moment. La rage et la colère qui étaient à l’origine des précédentes paroles et gestes de la sorcière d’Irianeth n’étaient plus… S’avouait-elle vaincu ? Non. Bien sûr que non. L’empereur savait que s’il renchérissait à nouveau, elle continuerait à se battre avec une fureur qui ferait paraitre le dragon le plus sauvage d’Irianeth inoffensif comparativement à elle.  

« Êtes-vous seulement consciente de ce que représente cette lumière ? Dit-il d’une voix calme en s’arrêtant devant elle et en lui tendant la main pour l’aider a se relever. Êtes-vous seulement consciente de ce qui vous… de ce qui nous arrivera si nous nous rapprochons ? Ajouta-t-il en la relevant délicatement. Vous parlez de cette lumière comme si celle-ci n’était qu’une évidence à un destin… une voie tracée par les dieux que nous devons suivre... Cet aura lumineux que vous voyez autour de moi et que je vois autour de vous ne se limite pas à un engagement tactique pour l’empire, Hekalyn. »

De nouveau collé a elle, il ne se gêna pas pour porter une main a son visage afin d’y repousser une mèche rebelle. Il profita également de ce simple et délicat frôlement pour lui transférer un peu de sa propre force vitale afin de lui permettre de récupérer plus rapidement. Même s’il y avait une infime chance qu’elle utilise cette nouvelle énergie pour l’attaquer une seconde fois, Häastrial s’en fichait royalement. Si tel était le cas, si Hekalyn se servait à nouveau de son énergie pour prendre sa revanche, l’immortel déchu répliquerai a son tour jusqu’à temps que cette dernière comprenne qu’elle ne pouvait pas avoir le dessus sur lui. Enfin, pas dans cet état d'esprit…

Toujours à proximité de la sorcière impériale, l’immortel déchu observa silencieusement cette dernière. Le regard améthyste de son âme sœur était toujours aussi envoûtant que dans son souvenir… Sa peau était encore plus douce que ce qu’il avait imaginé… Ses lèvres, elles, toujours aussi irrésistiblement invitantes…
Scrutant chaque détail de son visage comme s’il allait les voir pour la dernière fois, Häastrial chercha les mots qui convenaient à cette situation si délicate tout en essayant de se contrôler un minimum afin de ne pas plaquer brusquement le corps d’Hekalyn contre la colonne pour la faire sienne.  

« Pourquoi ai-je refusé l'offre de votre père il y a cent vingt-cinq ans ? Vous n'étiez pas prête lorsqu’on vous a offert a moi. Votre père vous considérait comme un vulgaire objet qu’il pouvait disposez a sa guise et vous étiez offusqué par cette situation qu’il vous imposait… Vous ne vouliez pas de ce destin et vous ne vouliez pas de moi. Murmura-t-il d'une voix quelque peu nostalgique Ne le prenez pas mal, mais je doute qu’aujourd’hui encore… vous souhaitez sincèrement ce que vous me demandez. Et ne vous y trompez pas, cette situation ne m’enchante pas spécialement puisque, contrairement à vous, j’en ressens les tourments depuis cent vingt-cinq ans… » Conclut-il en lui caressant la joue.

Puis, pour démontrer ce qu’il avançait, l’immortel déchu utilisa son empathie afin d’amplifier les émotions de la sorcière à son égard, sans même savoir ce qu’elle ressentait réellement pour lui…


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
14.09.17 18:35
Invité
Vidée, oui elle l'était. Jamais dans ses souvenirs elle ne l'avait été ainsi, même à la fin de ses entraînements avec son père et ses frères. Physiquement et aussi magiquement. La sorcière suivait le son de pas de l'Empereur venir dans sa direction. Elle était tout de même sur ses gardes puisque si elle devait se bouger afin de sauver sa vie, elle en serait forcément capable. Il s'arrêta et Hekalyn ne détourna toutefois pas son attention.

Encore étalée par terre suite à l'onde de choc, la sorcière entendit sa voix calme juste au-dessus d'elle. Le dialogue était maintenant sérieux, rien à voir avec des menaces ou des jeux. Après avoir hésité un instant son aide pour se relever, la sorcière glissa sa main dans celle d'Häastrial pour se remettre sur pied. Son égo venait très certainement d'en prendre un coup, elle ne lui pardonnerait jamais.

Maintenant debout, elle pouvait mieux réfléchir aux paroles de l'empereur. Comment pouvait-elle le contredire ? Elle n'allait certainement pas lui dire qu'il avait raison, mais Heka le savait au fond d'elle que l'immortel savait très bien de quoi il parlait. Tenant faiblement sur ses jambes, la sorcière tremblait de l'intérieur en se demandant si ses jambes pourraient l'a supporter longtemps. Pour la première fois, ils étaient très près l'un de l'autre ... sans avoir l'envie de s'arracher la tête comme précédemment. Lorsqu'il l'a frôla, la sorcière sentit à peine l'énergie de l'Empereur passer par ce contact, mais en ressentit immédiatement les bienfaits. Ses jambes ne tremblaient plus et elle ne doutait plus de pouvoir tenir debout. Si elle se sentait de plus en plus forte, elle n'avait pas envie de reprendre bataille immédiatement. En fait, la curiosité d'Hekalyn était piquée à vif, l'Empereur semblait déterminé à éclaircir les choses avec elle. Comment pouvait-elle refuser d'entendre la vérité ?

La sorcière l'écoutait avec une attention particulière tout en le fixant. Le moment était hypnotisant, scrutant ses yeux comme si elle y cherchait une réponse. Il était rare de voir Hekalyn si près de quelqu'un autre sans chercher à broyer cette autre personne ou utiliser un quelconque pouvoir contre. La situation était inhabituelle et pourtant, il y avait une certaine tension dans l'air, comme si tout pouvait vaciller en un battement de cil, en un éclair. L'hybride allait répondre à l'Empereur, ouvrant la bouche pour amorcer son geste et s'arrêta net en fronçant les sourcils. Un puissant courant l'a fit frissonner de la tête aux pieds sans qu'elle ne sache pourquoi. Lui donnait-il encore de son énergie ? Non, non ce n'était pas ça ! L'expression sur son visage pris une drôle de moue, elle était terrifiée.

- Qu'avez-vous donc fait ?!?, s'écria-t-elle en repoussant l'empereur mollement, titubant pour s'appuyer sur la colonne la plus près.

Hekalyn avait les yeux rivés sur l'empereur, cherchant à comprendre ce qui se passait. Jamais ô grand jamais elle n'avait ressentit ça avant. Elle n'était même pas capable de dire ou de mettre des mots sur ce qui était en train de se passer, sur ces émotions qui affluaient maintenant en elle. Ses yeux améthystes surveillaient toujours Häastrial. Réussissant à moindrement faire abstraction à ses sentiments, Hekalyn reprit son souffle en mettant de l'ordre dans ses idées. D'une voix déconcentrée, elle commença :

- Tout ce que je sais à propos de cette lumière vous entourant, c'est ce que j'ai appris par moi-même en fouillant ici et là. Dans la situation actuelle ... vous ... vous êtes sûrement celui qui connait la réponse la plus exacte. La sorcière semblait lutter intérieurement contre quelque chose, grimaçant en portant une main à sa poitrine tellement elle lui faisait mal avec tous ses pincements. Avalant avec difficultés, elle continua :

- Je-je sais bien que ce n'est pas qu'une question de tactique ... Je ... vous ..., finit-elle drôlement. Son coeur de glace battait durement, l'effrayant. Hekalyn avait le souffle court et s'excusa à l'Empereur en secouant la tête. Si elle avait pu, elle se serait détachée de ce pilier, mais elle y était toujours attachée. Pardonnez ce ... ceci ... Qu'avez-vous fait ?, lui demanda-t-elle sérieusement comme si elle espérait qu'il connaisse la réponse. Elle était persuadée qu'il avait quelque chose à faire là-dedans, autrement comment cela aurait-il pu être possible ? Ce qu'Hekalyn était en train de vivre, était les sentiments affectifs qu'elle avait envers l'Empereur, sans même réellement en être consciente. Peut-être avait-elle refoulée les sentiments qu'elle avait envers Häastrial, envers son âme-soeur depuis tout ce temps ? La définition d'affection, d'amour lui était inconnue et sans même l'a connaître, Hekalyn ne voulait rien savoir de ces choses. Elle était plus forte que cela, elle ne désirait pas montrer cette faiblesse à l'immortel et bien sûr que jamais elle n'irait lui dire de sa propre voix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
03.10.17 22:52
HJ : Merci de m’avoir accordé un petit délai pour te répondre ! (:
S’il y a quoi que ce soit avec mon post, envoie-moi un petit mp.


Häastrial ne quitta pas Hekalyn du regard. Intérieurement, l’immortel déchu anticipait déjà un nombre incalculable de réaction, car il se doutait bien que la sorcière impériale n’allait pas rester inébranlable après ce qu’il venait de lui faire. Cette dernière était reconnue pour avoir un cœur de glace, une aura froide, distante et bien plus encore. Elle était une digne représentante de ce que devait être un membre de l’empire noir alors lui faire ressentir l’ombre d’un sentiment, quel qu’il soit à son égard, n’allait pas être une mince affaire.
C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Häastrial conserva un contact physique avec Hekalyn. Si la situation devenait incontrôlable, il utiliserait immédiatement son pouvoir de matérialisation pour emporter la jeune femme (avec lui) sur les anciens territoires de l’empire noir.  

* Au moins, à cet endroit, elle pourra détruire tout ce qu’elle veut sans que j’aie envie de lui faire la peau. * Pensa l’empereur ironiquement. Jamais, depuis la mort de sa première épouse, il aurait cru avoir un jour une quelconque attirance pour une femme ayant ce genre de caractère… Aujourd’hui, il ne pouvait nier qu’il appréciait ce genre de tempérament ; la nature fougueuse d’Hekalyn ne le laissait pas indifférent.

Lorsque le regard améthyste de son âme soeur se posa sur lui, cherchant visiblement une réponse à tout ce qu’il venait de lui dire, un faible et discret sourire apparut sur les lèvres de l’immortel déchu. Toutefois, lorsque l’expression de la sorcière changea brusquement, et lorsqu’il senti son pouvoir d’empathie émaner faiblement du corps frêle de la jeune femme, le sourire d’Häastrial disparut graduellement. Par réflexe, l’empereur leva les mains avec l’intention d’aller les poser sur les épaules de la sorcière pour être en mesure de la retenir si jamais ses jambes la lâcheraient, mais il n’eut cependant pas le temps d’accomplir son geste... La sorcière impériale le repoussa faiblement et alla s’appuyer mollement sur le pilier le plus proche en lui demandant ce qu’il venait de lui faire.  

« Je ne fais que vous montrez ce qui arrivera si j’accepte votre offre, Hekalyn. » Murmura-t-il faiblement en s’avançant doucement dans sa direction.

Il s’arrêta à quelques pas d’elle. Par précaution, les sens magiques de l’immortel déchu restèrent sur le qui-vive. Néanmoins, lorsque la jeune femme s’adressa de nouveau à lui avec un air vraisemblablement essoufflé, voire perdue, la barrière magique que l’empereur noir venait d’ériger entre elle et lui diminua progressivement. Plus elle développait sur ce qu’elle savait de cette aura lumineuse et plus il sentait son propre pouvoir l’abandonner.
Même si une partie de lui détesta profondément et ardemment ce sentiment de faiblesse qui lui écrasait littéralement la poitrine, Häastrial n’eut pas le temps d’y porter une grande attention. Lorsque la jeune femme lui demanda de nouveau ce qu’il lui avait fait, il oublia tout. Absolument tout.

Intérieurement, l’immortel déchu chercha de nouveau mot pour lui faire comprendre ce qu’il avait fait. Il ne savait pas comment lui expliquer clairement la situation. En fait, il savait que temps et aussi longtemps que son pouvoir d’empathie aurait de l’effet sur elle, Hekalyn aurait probablement de la difficulté à le comprendre. Pouvait-il réellement la blâmer pour cela ? Non. Pas vraiment… Il était le seul responsable de cette situation. Et même si une partie de lui ne pouvait désavouer qu’il appréciait contempler la sorcière impériale ainsi désorienté, ainsi vulnérable… L’immortel déchu était incapable de ne pas ressentir, au minimum, le besoin d’y mettre un terme au plus vite.
Malgré tout, il prit la parole tout en s’avança tranquillement vers elle.  

« J’ai utilisé un pouvoir d’empathie sur vous… Häastrial prit une courte pause pour laisser le temps a son âme sœur de bien comprendre ce qu’il venait de dire, mais aussi pour la préparer pour la suite. Je l’ai utilisé afin de vous démontrer ce que cette aura lumineuse est censée vous faire ressentir à mon égard avec le temps, Hekalyn. Du moins, si on croit les dires des dieux… Je vais être honnête avec vous, j’ignore si cela est vrai ou non… Nous n’avons qu’une âme sœur dans toute notre vie et je côtoie sérieusement la mienne que depuis peu... En revanche, je sais qu’en ce qui me concerne, je suis prêt à subir toutes les éventualités possibles puisque je n’ai rien à perdre dans cette histoire. » Ajouta-t-il d’une voix calme afin de la rassurer un peu.

Häastrial s’arrêta a quelques pas d’elle, la forçant a se redresser contre la colonne derrière elle pour garder un minimum d’écart entre eux.
Il observa attentivement cette dernière une seconde fois. Même s’il ne pouvait prétendre ressentir un quelconque sentiment d’attachement (de l’amour) pour cette dernière, l’attirance qu’il ressentait pour la sorcière impériale était beaucoup plus prenante que ce a quoi il s’attendait. Ses ailes frémissaient d’impatience sans qu’il ne sache réellement pourquoi elles réagissaient ainsi. Si près d’elle, l’immortel déchu profita de cette proximité pour mémoriser ses traits, pour s’enivrer de son odeur unique, mais surtout, pour réaliser qu’il avait de plus en plus de difficulté à ne pas vouloir profiter moindrement de la situation.

Une partie de lui, la plus dominante jusqu’à présent, savait que plus jamais une telle chose ne se reproduirait et cette simple idée le réjouissait terriblement. Hekalyn n’était pas bête. L’immortel déchu savait pertinemment qu’elle ne se laisserait pas avoir une seconde fois. Dès qu’elle aurait reprit ses esprits, dès qu’elle aurait assimiler et comprit que tout ceci était dû au pouvoir d’empathie et rien d’autre, elle ne ferait pas l’erreur de lui laisser l’opportunité de recommencer.      

« La sensation est temporairement… Elle disparaitra dans quelques minutes. » Murmura-t-il faiblement.

Puis, sans même se soucier des éventuels conséquences de son geste, Häastrial franchit sans gêne le peu d’espace qui les séparaient pour poser ses lèvres avec avidité contre celles de la sorcière impériale. D’un pas, il colla également son corps contre celui de la jeune femme, entourant celle-ci de ses immenses ailes ébènes afin d'offrir un minimum d'intimité. Même s’il avait une chance qu’elle retrouve parfaitement ses esprits et lui en fasse voir de toutes les couleurs, l’empereur n’était pas du genre a faire preuve de retenue lorsqu’il avait envie de faire quelque chose. Après tout, le pouvoir ne se donne pas, il se prend.


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04.10.17 14:48
Invité
De l'empathie, sur elle ? Hekalyn connaissait le sens de ce mot et même ce qu'un pouvoir empathique pouvait accomplir. Elle était sorcière impériale depuis des dizaines d'années, elle en avait vu des démonstrations de pouvoirs. L'empathie par contre, n'avait jamais été redigiré directement vers elle par le passé, elle n'y avait donc jamais été confronté. Elle réalisait maintenant que ce pouvoir pouvait devenir une réelle faiblesse voir même ... courir à sa perte si elle n'y remédiait pas. La sorcière écouta attentivement l'empereur en refusant intérieurement de céder à ses nouvelles sensations. Il était hors de question qu'elle devienne faible !!!

Hekalyn regarda du coin de l'oeil l'Empereur s'approcher de nouveau d'elle. Le premier avertissement n'était-il pas assez éloquent ? En voyant qu'il venait de s'arrêter tout prêt, sans rien faire d'autre, la sorcière posa les yeux directement dans les siens. Que préparait-il enfin ? Avec son ouïe, elle perçu un drôle de bruissement provenant des ailes de l'empereur. Était-ce un nouveau pouvoir qui se préparait ?

Puis il lui affirma que la sensation était temporaire ... Cela encouragea la sorcière, elle qui commençait à réellement croire que cela resterait même après le départ de l'Empereur. Sans même qu'elle ait le temps de trop y penser, elle se retrouva coincée entre ce pilier et le corps de l'Empereur. Le baiser avide eut raison bien rapidement d'elle, Hekalyn répondant avec la même force. Complètement absorbée, la sorcière alla même jusqu'à faire glisser ses mains à la base du cou de son âme soeur avec un léger sourire.

Le pouvoir d'empathie prit fin brutalement dans l'esprit d'Hekalyn. Comme si elle venait sortir d'une transe, elle ouvrit drôlement les yeux en se décollant les lèvres de celles de l'Empereur. Fixant Häastrial de son habituel regard glacial, la sorcière puisa dans ses forces magiques restantes. Sans dire un mot, une expression meurtrière sur le visage, l'hybride concentra rapidement sa magie sur ses mains entourant le cou de l'Empereur et lorsqu'elle commença à exercer une force, elle sentit l'air autour d'eux changer brusquement.

Retirant ses mains, elle allongea ses longues ailes dans son dos en se propulsant vers l'arrière pour mettre une distance de quelques pas entre l'Empereur et elle. Jettant un coup d'oeil tout autour d'elle, Hekalyn se rendit compte qu'ils n'étaient plus dans la forteresse. Ils se trouvaient au milieu de ...

- Vous aviez raison de dire que c'était temporaire, je ne me ferai pas prendre une autre fois ! Je n'ai pas l'intention d'être faible ou de laisser ces sentiments m'envahir, jamais. Nous sommes à la tête d'un empire avec de grands projets, nous devons garder la tête froide !

Ça elle en était persuadée, restait à voir si le tout se passerait comme prévu. Venait-elle de dire nous en parlant de la gestion de l'empire ? Tout en parlant, Hekalyn s'était avancé de nouveau vers Häastrial en guettant ses réactions. Elle n'avait pas envie de se reprendre une onde de choc ou pire. Lorsqu'elle fut assez près pour le frôler, elle murmura sérieusement :

- Vous ne trouverez pas plus loyale et fidèle partenaire cependant. Je ne pense pas pouvoir toujours être en accord avec vos décisions et il y aura certes des querelles, vous me connaissez bien. Peut-être même finirons-nous par nous entre-tuer mutuellement ? Cela nous plait à tous les deux, ne dites pas le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
04.10.17 18:19
La suite du rp est ICI
Je verrouillé ce sujet.


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Les territoires impériaux :: Île d'Irianeth :: La grande Forteresse :: Salle du trône-
Sauter vers: