:: Gestion du personnage :: Créer son personnage :: Présentations validées :: Personnages d'Enkidiev Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Caranthir de Béryl

Invité
Invité
06.08.17 18:01
Invité
Caranthir

Ancien Chevalier d'Émeraude déchu

62 ans  ♦ Human
C'est une force silencieuse, peu bavard et peu expressif au niveau émotionnel, aussi bien dans son regard qu'au niveau facial. Rien qu'en le voyant, beaucoup se disent que c'est quelqu'un de calme,
toujours solitaire et de silencieux, restant dans son coin la plupart du temps, regardant les alentours comme s'il analysait, et malgré sa discrétion, l'homme, par sa simple présence,
sait s'imposer quand il le faut, et sait même comment se rendre sociable, car malgré tout, il peut se montrer 'vivant' avec un certain sens de l'humour . Mais même le plus calme des océans peuvent se transformer en tempête, car Caranthir est un homme qui ne lésine pas sur les moyens pour arriver a ses fins. Cependant, bien que violent et agressif quand on essaie de s'en prendre a lui, l'homme préfère régler les choses pacifiquement avant de devoir tirer l'épée s'il n'y a plus de solutions. Il est cependant, malgré ses défauts, quelqu'un qui sait quand défendre l'orphelin et la veuve, et qui sait se montrer magnanime. Obnubilé par la vengeance, il est constamment en errance en Enkidiev, recherchant sans arrêt l'assassin de son enfant et sa femme. Méthodique, analytique, intelligent, ces trois qualités fait de lui un excellent traqueur qui peine pourtant pour rechercher le meurtrier. Mais avec d'autre, il pourrait se montrer bien plus efficace. 

Signe(s) particulier(s) : Il a une cicatrice partant de son front pour traverser un œil, qui finit au milieu de sa joue, obtenue un jour en combattant un loup blanc qui lui avait donner un coup de griffe bien placé. Le reste de son corps possède aussi des cicatrices, plus ou moins grandes, bien que nombreuses. Sa chevelure est blanche et lorsqu'il utilise son pouvoir au niveau de la Vue, ses yeux deviennent comme ceux des chats, avec une pupille verticale.

Informations personnelles
Royaume d'origine : Béryl.
Royaume de résidence : Avant, Émeraude. Maintenant, aucun.

Ce que ton personnage aime : La viande bien cuite, les biscuits, lire des livres, les cieux étoilés.
Ce que ton personnage n'aime pas : Le meurtrier de sa famille. Le fait qu'il n'ait pu sauver sa famille. Les gens bruyant. Une trop grande saleté. Les ivrognes et ceux qui battent leurs enfants.

Talent(s) et compétence(s) : Malgré son age, Caranthir est un homme doué avec l'épée, la sienne se nommant Rugissante après qu'il ait combattu un loup blanc qui aurait pu le tuer alors qu'il était en état de faiblesse. C'est un homme d'expérience. Il possède aussi un esprit assez créatif, et un temps, alors qu'il était encore Chevalier d'Émeraude, il avait envisager d'écrire un livre. Peu de gens savent ceci. Et encore moins qu'il sait dessiner.

Faiblesse(s) et phobie(s) : Caranthir est vieux. Il n'est plus aussi agile et rapide qu'avant, ni plus aussi endurant.

Mentionner sa famille le mène a la colère aveugle, il ne se contentera plus de se battre avec précaution. Jouer de cet atout est tout aussi dangereux qu'utile pour ses adversaires, pouvant aisément le dominer avec les bonnes techniques que d'avoir des os brisés.

Lorsqu'il use de son pouvoir primaire, il devient rapidement fatigué, et est quasiment inoffensif dans cette état.

Il a la phobie des profondeurs de l'eau. Il sait nager et plonger sous l'eau, mais rien qu'en imaginant ce qui peut se cacher dans les profondeurs le rend quelque peu anxieux et pantois, que cela soit dans l'océan ou bien dans un lac profond, comme si de sombres créatures s'y terraient.

Pouvoirs magiques
Contrôle du feu, capable de créer des jets de flammes.

Méditation (La force des chevaliers ne provient pas uniquement de leurs muscles : elle émane d'une bonne relation entre leur corps et leur mental. La méditation leur permet aussi de se guérir plus vite des blessures physiques.)

Bouclier magnétique, capable de repousser des attaques physiques, que ce soit au corps-à-corps ou a distance.

Amplification du corps (personnel): une ou plusieurs capacités physique de Caranthir augmente au prix d'une grande fatigue qui peut arriver rapidement. Il peut par exemple augmenter pendant un moment son sens de la vue a un tel point qu'il pourrait voir avec une grande netteté de très loin et voir même dans le noir, tout comme il pourrait augmenter un ensemble de capacité physique comme sa force, sa vitesse, ses réflexes, son agilité et bien plus, mais augmenter un ensemble de capacité physique durera moins longtemps et sera plus coûteux au niveau de l'endurance physique pour Caranthir. Il peut le faire pour le temps qu'il veut, en prenant en compte cependant qu'il peut rester au lit pendant des jours s'il en abuse, surtout pour son âge.

Onde de choc : capable de générer, sous la forme d'une vague bleue, une onde de choc qui est capable de repousser des personnes tout dépendamment du niveau de force et de sa concentration, avec l'aide d'un signe de la main, semblable a un vent puissant, dont il peut contrôler le niveau. Il peut aussi repousser de ce fait des projectiles allant vers lui. Mais pour utiliser ce pouvoir, il faut qu'il soit concentrer.



Histoire de ton personnage
Les crépitements d'un feu brisaient le silence. Un homme en armure épaisse était assis sur un tronc d'arbre couché au sol, dépossédé de son ancienne position depuis longtemps. Les yeux de l'homme, de la couleur de l'ambre, était fixés sur le feu de camp. Son épée, une épée bâtarde pouvant se tenir à deux comme avec une seule main, était couchées au sol, a ses pieds. Il cligna lentement des yeux. Le ciel était étoilé, libéré des nuages, la lueur de la lune illuminant la longue plaine devant lui, dont les hautes herbes se mouvaient au gré du vent. Les criquets chantaient. Il ferma les yeux. Caranthir respira profondément, mais expira l'air de ses poumons lentement. Se concentrant.

Et le monde s'ouvrit à lui.

Se concentrant sur son ouïe, activant son pouvoir en lui, le vieil homme aux longs cheveux blancs comme la neige écouta les alentours, entendant parfaitement chaque bruit autour de lui. Ce fut un mouvement derrière lui qui le mit en garde. Mais il ne fit rien.  

-Tu sais... Je t'entends parfaitement bien. Tu n'as nul besoin de bouger. Ni même de me faire du mal. Je ne suis pas d'humeur pour combattre ce soir. C'est une belle nuit. Une belle nuit qui mériterait compagnie. Alors je ne te ferais rien. Allez, approche.  

Mais l'entité ne fit rien, derrière lui. Caranthir continua de parler.  

-Tu veux entendre une histoire ?  

De nouveau, aucune réponse.

-Je m'appelle Caranthir. Tu me connais sûrement. L'on me connaît sous le nom d'Ombre Blanche. Oui, en effet. Je suis un Chevalier d'Émeraude déchu. Le seul de mon genre, je crois bien. Je n'ai jamais fait tant attention aux autres. Non pas qu'ils étaient inintéressants à mes yeux ou ennuyant... Disons simplement que je me mêlais de ce qui me regardait. J'étais un solitaire. Et pour cause. Je viens du royaume de Béryl. C'est un endroit rude et rigoureux. Peu de forêts, le vent vous mord jusqu'au plus profond de toi et quand il pleut, il vaut mieux se trouver un abri rapidement. Beaucoup sont morts durant les longues saisons de pluies, de froid, de maladies, tout comme pour avoir glissé sur une malheureuse pierre alors qu'ils grimpaient. Pourtant... Je ne suis pas mort. Et j'ai un vécu plus rigoureux que certains. Tu savais que mes cheveux, je les ai comme ça depuis ma naissance ?
 
Je n'ai jamais été un enfant... Normal, physiquement en tout cas. J'avais des yeux de la couleur de l'ambre et mes cheveux étaient comme ceux de la neige. J'ai... Été mis souvent à l'écart. Je n'ai jamais eu de mère. Mon père, par contre, était un beau salopard. Ma mère était morte en couche, lui arrachant la vie tandis que j'étais venue au monde. Il l'avait mal pris. Tout comme il avait mal pris que je lui étais... Différent. Je n'avais pas sa chevelure corbeau ni ses yeux d'un bleu éclatant. Non. Lorsque j'eus six ans, il m'avait battu avec un bâton de bois et m'avait hurlé que je n'étais pas son enfant, qu'elle avait dû sûrement coucher avec un autre que lui. Je n'avais jamais compris pourquoi il me faisait autant mal. Alors je me taisais. Je pensais que j'étais en faute dans l'histoire. Il avait usé de moi comme il aurait fait avec un domestique. Le bois pour le feu, je le cherchais pendant de longues heures. Les pièges, qui devaient aller les chercher ? Moi, évidemment, pour savoir si un renard avait pris la proie ou non. Peu importe si le renard avait oui ou non pris la proie, je me prenais une claque derrière la tête.
 
Donc je me taisais de nouveau. Encore et encore. Personne ne voulait m'aider. J'étais, pour eux, une anomalie. Et... Je jouais. En cachette. Parce que j'étais effectivement, en tout cas, selon moi, quand j'avais cet âge-là, une anomalie. Je faisais des choses inhumaines. J'ai déjà par exemple créé un feu avec l'aide de mes mains. Il était petit, certes, mais ça avait été un feu. Alors, de plus en plus, je tentais encore et encore d'augmenter le volume de mes flammes chaque jour. Mais lorsque j'eus huit ans, lors de la saison des pluies, ça avait été... La fin. Ce qui aurait dû être ma fin, en tout cas. Un enfant du village m'avait suivi sans que je ne le sache, et le jour même, j'avais été convoqué par mon père. Il avait voulu me tuer en m'étranglant alors que je l'avais fui pendant une heure. Mais avant qu'il ne puisse me tuer, soudainement, un trio de personnages en armures vinrent le neutraliser.

Ils avaient emmené mon père au village pour le juger. Malgré tout ce qu'il m'avait fait... Je ressentais non seulement de la haine pour lui, mais aussi de l'amour. Je ne sais pas pourquoi. Encore aujourd'hui, je ne me comprends pas totalement sur le sujet. Mais continuons. L'un d'eux, une femme, avait décidé de m'emmener en Émeraude pour me former en tant qu'Écuyer. Je n'avais rien dit. Je ne pouvais rien dire, plutôt. Encore marqué par l'image du visage de mon paternel, déformé par une haine viscérale. Émeraude avait été pour moi... Une sorte de renaissance. Le magicien d'Émeraude m'avait examiné et avait juger, tout comme parmi d'autres enfants, que j'étais digne de devenir élève. Que j'avais un grand potentiel. J'appris avec difficulté à lire, écrire, compter et plusieurs autres choses.
 
Mais un an plus tard, j'avais découvert un pouvoir. Je pouvais augmenter, sous peine de me fatiguer rapidement, toutes mes capacités physiques. Je pouvais devenir tout d'un coup plus rapide qu'un humain ne devrait l'être, plus agile qu'un chat, être plus fort que la normal et bien plus. De même que je pouvais influencer mes sens. Je pouvais augmenter la portée de mon ouïe et aiguiser ma vue, si bien que je pouvais voir dans le noir très bien, un don que je perfectionnais auprès du magicien d'Émeraude. Je pouvais tout aussi bien choisir d'augmenter une seule capacité physique tout comme je pouvais en augmenter plusieurs d'un coup. Mais c'était fatiguant. Et ça l'est toujours. J'use de ce don avec parcimonie, se montrant tout aussi utile que dangereux.
 
Je devins Écuyer donc, et l'individu qui m'avait pris comme écuyer était... Quelqu'un auquel je m'attache encore aujourd'hui. Et c'est ainsi que lorsque j'eus treize ans, mon deuxième pouvoir apparut : celui de créer une onde de choc avec un signe de la main, qui fais que je peux repousser des personnes selon la force de celui-ci, voire même des projectiles de flèches, carreaux ou même des jets de flammes ou autres avec un minimum de concentration. Crois-moi, je pouvais même créer de petits vents de fraîcheur autour de moi avec ce truc lorsqu'il faisait chaud. Un vrai paradis.


Caranthir eut un bref sourire. Son esprit fourmilla d'images heureuses, pendant un instant. L'image d'autres écuyers et chevaliers riant, sous un soleil éclatant. Mais il reprit son air de pierre, clignant lentement des yeux. Il prit un bâton de bois proche de lui et joua avec les bûches dans les flammes.
 
-Après, de maintes années, je devins officiellement Chevalier d'Émeraude. Les choses ne changèrent guère. La plupart du temps, j'étais envoyé ici et là pour régler des problèmes. Une ou des bêtes un peu trop aventureuses proche d'un village, servir de médiateur pour un dilemme, s'occuper de bandits... J'accomplissais mon devoir en solitaire, mais la plupart du temps, j'étais accompagné. J'aimais bien la solitude. Et je l'aime encore. Peu de gens ont réussi à s'approcher de moi pour devenir mon ami. Mais... Je rencontrai une femme. Anabella. Aux yeux verts comme des émeraudes et dotée d'un caractère vraiment fort. Une femme qui ne se laissait pas faire et qui savait imposer le respect. Évidemment, au début, c'était souvent comme chat et chien entre nous. Nous nous gueulions dessus... Mais après quelques mois de fréquentation, nous nous sommes appréciés. De plus en plus. Et un beau jour, dans un soleil couchant, en dessous d'un arbre, je lui ai demandé sa main.
 
Elle avait dit oui.


Caranthir eut l'ombre d'une grimace inexplicable sur son visage. Un sourire ou un rictus ? Nul n'aurait su le dire, même avec la lumière des flammes et de la lune sur son visage. L'homme souriait peu. Riait peu. Le rendant difficile d'analyse.

Caranthir eut l'ombre d'une grimace inexplicable sur son visage. Un sourire ou un rictus ? Nul n'aurait su le dire, même avec la lumière des flammes et de la lune sur son visage. L'homme souriait peu. Riait peu. Le rendant difficile d'analyse.

-Le bonheur que j'avais éprouvé pour les prochaines années était incomparable. Presque divin. Elle me rendait heureuse, bien plus que les gens ne le pensaient. Et un beau jour... Elle tomba enceinte. Un vrai cadeau. Celui de la vie. Je n'ai pas eu une belle vie, alors je m'étais engagé, non, m'était jurer que je n'allais pas faire subir à mon enfant ce que mon père m'avait fait subir. Ça avait été une jolie fille qui m'avait été donnée, par une froide nuit. Énergique comme pas deux. Elle avait ma chevelure, mais les yeux de sa maman. Ainsi que son regard. Celui d'une flamme vive et sauvage.

Les années passèrent, j'accomplissais toujours mon devoir en tant que Chevalier. Mais... Toute chose doit prendre fin, n'est-ce pas ?

 
Dans les yeux de Caranthir, un regard empli de haine, mais aussi de mélancolie pouvait s'y apercevoir.

-Elle n'avait eu que onze ans lorsqu'elle fut tuée, par un cruel homme. Pour d'obscures raisons, il m'avait tout pris, en tuant ma femme et ma fille, devant mes yeux, malgré toutes les actions que j'ai pu faire pour me défendre, dans la ferme, éloignée du château. Je me souviens encore des yeux vide de vie de ma femme... Du sourire de ma fille, avant qu'elle ne rende l'âme... C'est là que je n'ai connu qu'un seul sentiment que je ressens encore aujourd'hui : la rage.
 
Depuis ce jour... Je traque ce félon partout dans les royaumes, me fiant aux rumeurs que j'entends. J'ai abandonné mon insigne de Chevalier suite à certains événements. Je n'ai pris que ma lame pour le traquer. Et quand je le trouverais...


Caranthir serra ses poings, et il y eut un instant de silence.

-Pourquoi je te raconte tout cela, intrus ? C'est simple... Car j'avais simplement besoin de parler. De me... Confier. J'espère que je ne te dérangeais pas trop.
 
Il jeta un regard par-dessus son épaule pour savoir qui l'avait écouté.

Un hibou qui le regardait avec sévérité.

HOU HOU !
 

Caranthir soupira et retourna son regard dans les flammes.

-Je devrais dormir, moi...  


Ambition(s) / Intention(s) : Venger sa famille en tuant celui qui la lui ait arracher cruellement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kilian
Ombre d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur
07.08.17 23:55
Bienvenue sur le forum

Merci pour ton inscription, Caranthir !
Ouiii ! C'est moi qui te dis bonjour en premier officiellement ! Alors Bonjour ! Comme mentionné sur la chatbox j'aadorrre le nom de ton personnage !
Il y a cependant un question concernant ton personnage et nous allons en discuter dans l'équipe. Nous te reviendrons rapidement sur ta présentation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
10.08.17 22:00
Présentation acceptée

Tu as désormais accès à l'intégralité de la section rp
Bon. Déjà, un gros désolé pour ce temps d’attente et un gros merci pour ta patience. En fait, je ne passerais pas par quatre chemin pour justifier cette attente : j’ai fais une grosse erreur lorsque j’ai répondu a l’une de tes questions… la refonte de l’ordre d’Émeraude ne date pas plus d’une vingtaine d’année… je me suis bêtement mélanger avec mon ordre à moi, les chevaliers d’Irianeth. Je n’avais pas les esprits clairs (ou je pensais trop à mon empire) lorsque je t’ai répondu.

Tu as donc été un gros débat dans le temple. Rolling Eyes

Donc, Caranthir, puisqu’il s’agit de mon erreur, je ne te demanderais pas de faire des changements dans ta fiche. Sincèrement, si la refonte d’Enkidiev était identique a celle de l’empire, ta chronologie serait plus que parfaite. C’est d’ailleurs une autre des raisons qui fait que j’ai pris la décision de faire de toi, et ton personnage, une exception. Tu peux également garder tes pouvoirs tel quels.

Tu seras sans contredit le seul et unique dans ton genre. Razz

Je te demande simplement de ne pas trop parler de l’ordre actuel dans ton RP et surtout, de ne jamais mentionner que les actuels magiciens d’Émeraude (les jumeaux) furent ceux qui t’enseignèrent la magie. Dans ton cas, c’est le vieux magicien d’Émeraude (celui avant les jumeaux)

Je vais attendre ta confirmation avant de verrouillé ta présentation.

Je te donne néanmoins ton titre et ta couleur.

Encore une fois, excuse-moi pour mon erreur. J’espère que cette compensation fera en sorte que tu me pardonnes. Laughing
Au passage, très beau personnage.  


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
12.08.17 0:00
Invité
Je m'étais dit aussi qu'il y avait erreur puisque sur la CB, on m'avait dit autre chose xD

Enfin bon, l'erreur est humaine, je ne vais pas te haïr pour cela. Par contre, je pourrais bien obéir aux demandes, notamment concernant le magicien. Mais j'ai bien une idée pour arranger un peu le reste de ma fiche. Si elle ne plait pas, bah je ne changerais rien xD

Quand j'aurais le temps, je pense t'envoyer un MP concernant l'idée o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Häastrial Venceslas
Empereur noir d'Irianeth
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.17 12:22
Pas de problème.
Je vais archiver ta présentation dans la section adéquate pour le moment.
Au plaisir de lire ton MP


THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
« Le pouvoir ne se donne pas, il se prend »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Gestion du personnage :: Créer son personnage :: Présentations validées :: Personnages d'Enkidiev-
Sauter vers: